Zone Est

Lire ebook Zone Est
Auteur: Ledun,Marin

Zone Est
PROLOGUE
     
    Mes globes oculaires me démangent depuis trois jours et
trois nuits. La sensation insupportable que des centaines de vers
microscopiques grouillent le long des filaments de mes implants deuxième
génération et s’attaquent au nerf optique artificiel, avant de redescendre
dévorer mon cerveau. À intervalles réguliers, des interférences électriques
parasitent ma vue. À la place du halo rose dans lequel baigne d’habitude cette
partie de la Zone Est, le ciel semble traversé de zébrures violacées et noires.
Comme si une soudaine augmentation de l’activité magnétique de l’atmosphère
permettait aux rayons du soleil de percer le Dôme, le nuage de pollution qui
ceinture la ville de part en part. Ces dernières heures, les silhouettes des
passants de cette partie de la ville ne sont, par moments, que des ombres aux
contours flous et aux lignes grossières.
    Le pire, c’est la douleur. Insoutenable une bonne partie de
la nuit. Une pilule magique toutes les six heures, achetée à prix d’or au
marché noir, sur les rives du fleuve autrefois appelé Rhône. Une seule, pas
plus. Sous peine d’effets secondaires. Tremblements musculaires, dégénérescence
neuronale, résistance au L-Dopa , tous les symptômes du syndrome de Pick.
Les prothèses standard ont fait leur temps, mais ceux qui ont les moyens de
s’offrir le dernier cri en la matière rempliraient à peine une salle de cinéma
si quelqu’un parvenait à les réunir. Quant à se payer des yeux biologiques,
mieux vaut ne pas y penser. Par les temps qui courent, les porteurs sains font
figures de légendes urbaines. La première vague de nanovirus est passée par là.
Avant de muter pendant plus de trente-cinq années en de multiples variantes,
toutes plus destructrices et organophages.
    Comme si j’avais besoin de ça en ce moment.
    — Simple réglage, tu parles ! je marmonne sans
ralentir, en plongeant la main dans ma poche droite. Où est-ce que j’ai bien pu
mettre ces fichus comprimés ?
    Soudain, un mouvement brusque devant moi attire mon
attention.
    Le type que je file depuis le centre-ville est sorti de mon
champ de vision. Coup d’œil à gauche, coup d’œil à droite. Je presse le pas et
parcours une centaine de mètres avant de le voir disparaître dans une ruelle
encadrée par une épicerie désaffectée et un bâtiment de la Tex Corp datant de
la fin du XX e  siècle.
    Inquiet, j’abandonne ma fouille et me mets à courir.
    Quand je parviens à l’intersection, essoufflé, moins de dix
secondes plus tard, il s’est volatilisé.
     
    Au fichier administratif central, l’homme se fait appeler
Pierre Konig, informaticien à la Société Centrale des Statistiques, domicilié à
Fort-Blanc, en plein cœur marchand de la Zone Est. Fausse adresse, emploi
bidon, empreintes génétiques trafiquées, les apparences n’ont pas résisté à un
examen poussé. Deux semaines d’une traque peuplée d’insomnies, des heures
passées à consulter

Lire des autres livres

LA COMTESSE DE CAGLIOSTRO
Ni les montées ni les descentes ne rebutaient l’ardeur en-diablée des deux petits chevaux maigres. À droite et à gauche, des plaines glissaient et passaient comme des images. – Beaumagnan était là ? demanda la comtesse. – Non, dit-il, heureusement pour lui. – Heureusement ? – Sans quoi, je l’étr... Puis...
L'Ami Commun - Tome II
On apercevait encore les étoiles ; mais il y avait au levant une pâle clarté qui n’appartenait pas à la nuit. La lune était couchée, et vue à travers le brouillard qui rampait sur la Tamise, l’eau et les arbres apparaissaient comme des ombres de fleuve et de feuillage. La terre, ainsi que les é... Puis...
La première pyramide III
Neserkhet avait tout lieu d’être satisfaite : malgré ses hurlements et ses pleurs, Seschi avait rendu Aria à son père. Les crises de jalousie de la demoiselle avaient fini par le lasser et il avait hâté leur départ. Ennuyé, Radhamante avait conservé son héritière, en se demandant à quel prince au ca... Puis...
Le chant du départ
par Max Gallo
Il a vingt-huit ans. Il apprend à régner. Il a décidé qu’il logerait avec les siens, sa famille arrivée de Marseille, son état-major, ses invités, cette foule qui maintenant l’entoure au château de Mombello, à douze kilomètres de Milan, une villa somptueuse qu’il a choisie pour fuir les chaleurs de... Puis...
Dolores Claiborne
Salut, Selena ! » que j’ai dit. Elle a sursauté comme un lapin et fait tomber la moitié de ses affaires du bureau en se retournant pour voir qui l’appelait. Elle ouvrait si grand les yeux qu’ils lui mangeaient la moitié du visage, et ce que je voyais de ses joues et de son front était aussi pâle que... Puis...