Une nuit, sur la mer

Lire ebook Une nuit, sur la mer
Auteur: MacDonald

Une nuit, sur la mer
Prologue
    P RAJIT S INGH ne voulait pas de problèmes pendant ses heures de travail. Il avait besoin de temps, de concentration. Jusqu’ici, la nuit avait été calme. Tant mieux. Les automobilistes arrivaient et repartaient, entraient pour aller aux toilettes et payer leur essence. Des gamins traînaient autour du distributeur, au fond du magasin, à siroter des glaces à l’eau, des mères surmenées passaient prendre une brique de lait pour le petit déjeuner, ou des paquets de chips pour le repas des gosses. Les personnes âgées achetaient des journaux et les pauvres des billets de loterie. Entre deux clients, Prajit bûchait. Il était en fac de médecine, croulait sous le boulot. Il avait toujours un manuel ouvert sous le comptoir. Les systèmes veineux, les lobes cérébraux, ou bien d’affreuses photos de maladies dermatologiques dépassaient de l’étagère sous la caisse enregistreuse. Prajit jonglait avec les horaires, les responsabilités et les desiderata des autres. Il avait tellement l’habitude d’être exténué, surchargé, que, maintenant, cela lui paraissait presque normal.
    La porte de la boutique s’ouvrit, un jeune homme entra. Cheveux courts, chemise en denim bleue, l’airénervé. Un de ces types blancs, privilégié de naissance sous prétexte qu’il était un mâle américain de souche anglo-saxonne, et qui paraissait mécontent de la marche du monde. Prajit, avec sa peau basanée et son accent, était probablement considéré par ce type comme une partie du problème, il le savait. Mais Prajit savait aussi, et il en était secrètement satisfait, qu’il serait un jour cardiologue, urologue ou spécialiste de chirurgie thoracique, et que ce mec attendrait sagement dans sa salle d’examen qu’il lui vienne en aide. Chaque fois que Prajit sentait poindre le découragement ou qu’il en avait ras-le-bol, il s’obligeait à penser à ça. Le client s’approcha de la caisse et régla sa note d’essence. Prajit le remercia poliment. L’autre répondit par un grognement, puis s’éloigna dans la première allée, se dirigeant vers le fond du magasin où on rangeait la bière. Prajit se replongea dans sa lecture. Ce soir, il potassait les maladies de l’appareil gastro-intestinal. Ça faisait beaucoup à digérer.
    Pas mal, ce calembour, se dit-il.
    Soudain, ça commença. Une prise de bec. Aussitôt, Prajit se remémora les deux gars qu’il avait vus se faufiler dans la boutique, dissimulés sous la capuche de leur sweat, la tête couverte d’un bonnet. Ils se parlaient à voix basse, se chamaillaient et gloussaient à la fois. Eux aussi s’étaient dirigés vers le rayon des bières. Prajit les avait oubliés. Il leva les yeux vers le miroir de surveillance placé au-dessus de la vitrine réfrigérée et constata que les deux gamins et le type raide comme un piquet se cherchaient des noises.
    Prajit en fut démoralisé. Non, pas ce soir. Il était tard. Il voulait juste terminer son service et rentrer

Lire des autres livres

Coeur Brûle Et Autres Romances
Qui se souvenait de toi, quand tu es arrivée sur le bateau, dans le port de Marseille ? Il faisait froid, et tu portais peut-être déjà deux chandails de laine l’un par-dessus l’autre, sous l’imperméable, dans la petite pluie fine qui tombait sur les quais et les bâtiments de l... Puis...
Deadly Stakes
Sasha Miller wanted to know. “You’ve been like on the moon for days.” A.J., who had been dozing with his head on the Camry’s headrest, opened his eyes and looked at his girlfriend of three months. After two mostly sleepless nights, the warmth of the sun-filled car had lulled him. His peanut-butter-... Puis...
La cité de l'horizon
Celui-ci était le plus imposant qui eût jamais été bâti : Aménophis III avait régné trente ans, dans la paix et la prospérité. La mère de Rekhmirê tenait alors la buanderie sud, et il se rappelait ses jeux sur le domaine lorsqu'il avait dix ans, trois décennies plus tôt. Il était hors de question de... Puis...
Au Fond Des Ténèbres
Il a pu se produire certes quelques évasions romanesques de nazis de très haut rang, mais, dès lors que des hommes de cette sorte pouvaient disposer de sommes considérables, de fausses pièces d’identité et de relations à l’étranger et qu’il est de notoriété publique que de hauts fonctionnaires nazis... Puis...
Les dragons de l'empereur noir
Elle ouvrit lentement les yeux et vit que la nuit était tombée. Elle était dans sa chambre de l’aile des Chevaliers. Avait-elle rêvé cette confrontation avec le sorcier ? Elle remua lentement la main, souleva son bras et glissa ses doigts dans ses cheveux courts en cherchant les blessures infligées... Puis...