Un cadavre dans la bibliothèque

Lire ebook Un cadavre dans la bibliothèque
Un cadavre dans la bibliothèque
1
    Mrs Bantry rêvait. Ses pois de senteur venaient de remporter un premier prix à
l'exposition florale. Le pasteur, revêtu de sa soutane et de son surplis,
distribuait les récompenses dans l'église. Sa femme traversait nonchalamment
l'auguste assemblée en maillot de bain mais, heureux privilège des songes,
cette incongruité ne soulevait pas parmi les paroissiens le tollé qu'elle eût
assurément déclenché dans la réalité...
    Mrs Bantry était ravie.
Elle adorait ces rêves du petit matin qui s'achevaient par le premier thé de la
journée.
    Le petit matin. Quelque
part dans son subconscient, elle en percevait les bruits dans la maison. Le
raclement, sur leur tringle, des rideaux de l'escalier tirés par la femme de
chambre ; celui du balai-brosse et du ramasse-poussière de la bonne dans le
couloir. Plus loin, le lourd claquement du loquet de la porte d'entrée que l'on
déverrouillait.
    Un nouveau jour
commençait. En attendant, il fallait profiter au maximum de cette exposition
florale, car déjà sa nature onirique devenait de plus en plus apparente...
    À l'étage au-dessous,
les grosses persiennes en bois du salon furent ouvertes. Elle entendit sans
entendre. Pendant une bonne demi-heure encore, la rumeur habituelle de la
maison allait continuer, discrète, étouffée, sans la déranger tant elle lui
était familière. Jusqu'à atteindre son point culminant — un pas alerte et
assuré qui approcherait dans le couloir, le frôlement d'une robe de coton
imprimé, l'infime tintement d'un service à thé posé avec le plateau sur la
petite table, derrière la porte, puis les coups légers frappés au battant et
l'entrée de Mary pour tirer les rideaux.
    Dans son sommeil, Mrs
Bantry fronça le sourcil. Quelque chose d'insolite venait perturber son rêve,
quelque chose d'intempestif. Les pas dans le couloir. Trop précipités. Trop
tôt. Elle attendit inconsciemment les tintements de la porcelaine. Mais la
porcelaine point ne tinta.
    Les coups furent toqués
à la porte. De façon automatique, du fond de son sommeil, Mrs Bantry répondit :
«Entrez». On ouvrit. Elle attendit le glissement des rideaux sur leur barre.
    Mais les rideaux ne
glissèrent pas. Dans la pénombre verte de la chambre, la voix de Mary s'éleva,
haletante, affolée :
    — Madame ! Oh, Madame, il
y a un cadavre dans la bibliothèque !
    Puis, secouée de
sanglots nerveux, ladite Mary se précipita hors de la pièce.
     
    *
     
    Mrs Bantry se dressa sur son séant.
    Soit son rêve avait pris très étrange tournure, soit
Mary avait vraiment fait irruption dans la chambre et dit — incroyable !
extravagant ! — qu'il y avait un cadavre dans la bibliothèque.
    — Impossible, décréta Mrs Bantry. J'ai dû rêver.
    Mais tout en prononçant ces mots, Mrs Bantry se
sentait de plus en plus certaine qu'il n'en était rien et que Mary, sa Mary si
maîtresse d'elle-même, avait effectivement lancé ces paroles stupéfiantes.
    Après une minute de réflexion, elle

Lire des autres livres

Out Through the in Door
par Ed Hilow
My duffel bag, stuffed with clothing, lay in the corner along with some cardboard boxes. Other than the cushion I was lying on the place was empty. After ten years together, I had left my partner for cheating on me.              I wanted to escape him and his lies. I wanted all memories of him eradi... Puis...
Le dernier vol du faucon
C'était un sujet délicat car il savait son camp divisé en la matière. Desfarges, lui-même, hésitait. Les ordres du Roi-Soleil étaient d'obtenir la conversion de la population siamoise par des moyens pacifiques et de n'employer la contrainte qu'en cas d'échec. Mais à quel moment pouvait-on dire que c... Puis...
Faisant se hérisser des ombres au parquet, Sur le bord d’une table, une seule bougie Donne un tremblotement à sa flamme élargie D’en haut. Du papier bleu plissé dans le flambeau La cale. Plein de clairs reflets, un lavabo Est adossé devant la porte condamnée De la chambre voisine. Ornant la cheminée... Puis...
Our Darkest Day
Cozens #210 Pte S. Farlow #80 found Pte T. Francis #2584 Pte J. Gordon #1130 Pte H. Haslam #1390 found Pte A. Johnson #2203 Pte F. Livingston #1168 found Pte S. O’Donnell #314 Pte E. Oliver #316 Pte W. O’Donnell #319 Pte F. Parry #320 found Pte H. Pollard #324 found Cpl J. Ross #1216 found Pte G. Sm... Puis...
Exultant
Ils s’écroulèrent sur leur lit. Pirius s’abandonna au plaisir moite et consolant du sexe. Torec était le centre de son univers, et il l’avait retrouvée. Il aurait bien voulu le lui dire, mais il ne savait pas comment. Après, il lui raconta tout ce qui s’était passé sur Pluton. — Je ne peux pas imagi... Puis...