Trompe-l'oeil

Lire ebook Trompe-l'oeil
Trompe-l'oeil
CHAPITRE 1
    Win Garano dépose deux cappuccinos
sur une table de pique-nique devant l’école de sciences politiques de
l’université Harvard. En cet après-midi ensoleillé de la mi-mai, Harvard Square
est bondé. Il s’assoit à califourchon sur un banc. Trop bien habillé, il transpire
dans son costume Armani et ses chaussures en cuir noir Prada, quasiment certain
que leur premier propriétaire est mort.
    Il a eu un pressentiment quand la
vendeuse du dépôt-vente lui a annoncé qu’il pouvait avoir cet ensemble « à
peine porté » pour 99 dollars. Ensuite, elle lui a sorti des
costumes, des chaussures, des ceintures, des cravates et même des
chaussettes : DKNY, Hugo Boss, Gucci, Hermès, Ralph Lauren. Tout cela
avait appartenu à « la même personne célèbre dont je ne peux pas vous dire
le nom », et Win s’était souvenu que peu de temps auparavant, un joueur de
l’équipe des Patriote s’était tué dans un accident de voiture. Quatre-vingt-dix
kilos, un mètre quatre-vingts, musclé sans être un bœuf. Autrement dit, la
corpulence de Win.
    Assis seul à cette table de
pique-nique, il se sent de plus en plus mal à l’aise. Des étudiants, des
professeurs, l’élite – en jean ou en short pour la plupart, avec des sacs à dos
–, sont rassemblés autour des autres tables, absorbés dans des conversations ne
faisant guère référence à la conférence ennuyeuse que le procureur Monique
Lamont vient de donner au Forum. Le thème : Aucun voisin abandonné .
Win lui avait bien dit que c’était un titre déroutant, sans parler du sujet,
d’une banalité incongrue dans un lieu nimbé d’une telle aura politique. Elle
refusera sans doute de reconnaître qu’il avait raison. Il n’apprécie pas
qu’elle lui ait enjoint de venir ici aujourd’hui, son jour de congé, pour
pouvoir lui donner des ordres, le rabaisser. Noter ceci. Noter cela. Appeler
Untel et Untel. Aller lui chercher un café. Au Starbucks. Cappuccino avec lait
écrémé et sucrettes. Et il doit l’attendre dehors, en pleine chaleur, pendant
qu’elle fraye à l’intérieur du Littauer Center climatisé.
    L’air renfrogné, il la regarde
sortir du bâtiment de briques, escortée par deux officiers en civil de la
police de l’État du Massachusetts, où Win est inspecteur de la brigade
criminelle, actuellement détaché auprès du service d’enquêtes du procureur du
comté de Middlesex. Autrement dit, auprès de Lamont, qui l’a appelé chez lui
hier soir pour lui annoncer que le transfert prenait effet immédiatement ;
il était dispensé de ses tâches courantes. « Je vous expliquerai après ma
conférence au Forum. Rendez-vous à quatorze heures. » Sans plus de détails.
    Elle s’arrête pour donner une
interview au correspondant local de la chaîne ABC, puis à une station de radio.
Elle s’adresse ensuite à des journalistes du Boston Globe et
d’Associated Press, et à cet étudiant de Harvard, Cal Tradd, qui écrit dans le Crimson

Lire des autres livres

Candide ou l'optimisme
par Voltaire
« Qui a donc pu me voler mes pistoles et mes diamants ? disait en pleurant Cunégonde ; de quoi vivrons-nous ? comment ferons-nous ? où trouver des inquisiteurs et des juifs qui m’en donnent d’autres ? — Hélas ! dit la vieille, je soupçonne fort un révérend père cordelier qui coucha hier dans la même... Puis...
Betrayal
James Conroy, Alex’s criminal defense attorney, made it a practice to tell his clients the whole truth and nothing but. There was no point in mollycoddling them. “Do you think this will actually go to trial?” Kate asked. “Right now I can’t say for sure, but most likely not. I do know that if Alex tu... Puis...
Hate F*@k: part three
I doze off to the drone of voices, curled up in his bed. There’s no part of me that wants to be involved in whatever plan they’re doing. Keeping a witness safe, that’s all I need to know. But when he opens the door, I roll over, suddenly awake again. The lamp beside me is the only light in the room.... Puis...
The Murder of Jim Fisk for the Love of Josie MAnsfield: A Tragedy of the Gilded Age
Several exhibit agreement; many scrutinize Stokes less skeptically than before. The whispers sound softer, as if the whisperers are more willing to allow for human weakness.District Attorney Garvin acknowledges the shift as he begins the conclusion for the state. “All the sympathy of the jury, the a... Puis...
Symphonie macabre
Il fut bouleversé par son air hagard lorsqu’elle ouvrit la porte jusqu’à la limite de sa chaîne de sûreté. Elle paraissait plus menue que d’habitude – un paquet de nerfs tendus à se rompre. L’inquiétude avait gravé des rides inconnues sur son visage et soulignait ses yeux de cernes foncés. Elle... Puis...