Regrets Eternels

Lire ebook Regrets Eternels
Auteur: Brown,Fredric

Regrets Eternels
là-bas depuis
seulement un mois, sinon il nous aurait déjà vus.
    Oncle Am hocha la tête.
    — Tu veux dire ELLE nous aurait déjà vus. Ce ne peut être
que la remplaçante de la rouquine du bureau d’accueil, dit-il en rallumant son cigare
qui avait dû s’éteindre pendant la communication. Puisque Ben n’a été sûr de pouvoir
nous mettre sur le coup que lorsqu’on lui a précisé que la rouquine était encore
là la dernière fois que nous sommes venus… Enfin, inutile de nous fatiguer les méninges
à deviner un truc qu’il va nous expliquer en détails dans moins d’une demi-heure.
On a juste le temps pour une partie avant qu’il se pointe, tu es partant ?
    — Non, objectai-je, je vais plutôt m’occuper du chèque pour
le loyer et de la facture de téléphone. Des fois qu’on ait à se mettre au boulot
séance tenante.
    Je retournai m’affairer derrière le petit bureau, préparai les
chèques puis trouvai deux ou trois autres petites choses à faire histoire de m’occuper,
ou tout au moins d’avoir l’air occupé jusqu’à l’arrivée de Starlock.
    Nous lui donnâmes la place d’honneur, c’est-à-dire le siège réservé
au client.
    — Comment vont les affaires, Ben ? s’enquit Oncle Am.
    — Épouvantable, fit-il. En ce moment, j’ai quatre de mes
assistants assis sur leurs culs dans le bureau du fond. Mais mariolles comme je
vous connais, vous avez sans doute deviné pourquoi je ne peux pas utiliser l’un
de mes gars.
    — Bien sûr, répondit Oncle Am. Depuis combien de temps travaille-t-elle
chez toi ? À peu près un mois ?
    — À peu près. Mais seulement pour deux jours encore. Elle
m’a donné son préavis pour samedi.
    — Et de quoi la soupçonnes-tu ? Sûrement pas de faucher
des timbres. De fourrer le nez dans tes dossiers, peut-être ?
    Starlock secoua la tête et sourit, ce qui lui donna Pair d’un
bouddha affable, comme chaque fois qu’il souriait. Ben est un gros homme bâti exactement
comme un bouddha, avec même le grain de beauté au milieu du front pour maintenir
l’illusion.
    — Non, dit-il, je ne la suspecte pas de quoi que ce soit.
Encore moins de fouiner dans mes dossiers, vu qu’elle n’y a pas accès. Non, Am,
j’ai simplement un client qui s’intéresse à elle. Il est persuadé qu’elle peut savoir
où sont cachés 46 000 dollars. As-tu suivi le feuilleton de l’affaire Jason
Rogers ?
    — Le nom me dit effectivement quelque chose, mais pose la
question à Ed. La mémoire, c’est plutôt son rayon. Si jamais il a lu quelque chose
là-dessus, il sera plus capable que moi de t’en faire le résumé en détails.
    — C’est arrivé à Freeland, commençai-je. C’est là que tu
habites, Ben ?
    Starlock acquiesça. Freeland est une petite ville en lisière
de Cook County. Politiquement indépendante, elle ne fait pas vraiment partie de
la banlieue de Chicago, mais pas mal de gens qui y demeurent travaillent en ville.
    — Jason Rogers était le

Lire des autres livres

La toile d'araignée
— Franchement, elle devrait cesser de jouer à ces petits jeux, vous savez, dit-il tandis qu’ils se dirigeaient vers le bar. Tu te souviens, Roly, du jour où j’ai reçu ce télégramme de Whitehall me disant qu’on allait m’offrir un titre de chevalier sur la prochaine liste des Honneurs ? Ce n’est que q... Puis...
Aventures de Monsieur Pickwick - Tome II
Jingle et Job Trotter, avec une grande matinée d'affaires dans Gray's Inn square, terminée par un double coup frappé à la porte de M. Perker. Lorsque M. Pickwick, après de prudentes préparations et de nombreuses assurances qu'il n'y avait pas la plus petite raison d'être découragé, eut appris à... Puis...
L'apprenti du diable
Il ne s’était pas évanoui. Au moment où Mark se précipita pour l’aider, sans un cri, pour éviter d’affoler ses ouailles, affairées à démanteler le tas de bois, il avait déjà relevé la tête et enfonçait les poings dans le sol, l’air buté, pour se remettre debout. Mark le soutint en l’entourant de son... Puis...
Le discours d’un roi
Berlin resta sourd à cet ultimatum et, à 11 h 15, la voix tremblante d’émotion, Neville Chamberlain annonça à la radio que l’Angleterre était désormais en état de guerre contre l’Allemagne. La France fit de même quelques heures plus tard. Pour la première fois de son histoire, la Chambre des commun... Puis...
La Bataille
quoi rêvent les soldats Il faisait un temps magnifique et les acacias sentaient bon. Ce samedi, veille de Pentecôte, le soldat Paradis se reposait sur la berge de l’île Lobau. Il avait ôté sa veste de voltigeur, posé à côté de lui son shako à plumet jaune et vert, son havresac, tout le fourbi dont i... Puis...