Regrets Eternels

Lire ebook Regrets Eternels
Auteur: Brown,Fredric

Regrets Eternels
CHAPITRE PREMIER
     
    — Gin, fit mon oncle en abattant ses cartes. Est-ce que
j’ai suffisamment de points pour gagner la partie ?
    — Avec le grand jeu en prime, dis-je avec un hochement de
tête en posant mon jeu magnifique sur la table. Je n’ai rien au tableau. Quatre
cents trente-huit dollars, annonçai-je après avoir fait les comptes. Avec le total
cumulé, je te dois, attends voir… Huit mille six cents vingt-deux. C’est ce que
qu’on appelle une raclée en bonne et due forme, Oncle Am…
    Si ce chiffre avait eu quelque signification, il aurait effectivement
représenté un petit pactole mais, bien évidemment, il n’en était rien. On maintenait
le score à un dollar le point uniquement pour la forme, et lorsque l’un d’entre
nous atteignait les dix mille dollars de dette envers l’autre, il soldait son compte
en offrant la tournée dans un bon restaurant – un de ceux que nos moyens ne
nous permettaient pas de fréquenter régulièrement – et éventuellement un spectacle,
quand l’un de ceux à l’affiche nous tentait, ou une soirée dans un night-club pas
trop cher avec une bonne ambiance. Après, on remettait le compteur à zéro pour nos
parties de gin-rummy. Le score n’atteignait en général le plafond des dix mille
que tous les deux mois, ce qui nous permettait de ne pas grever outrancièrement
nos budgets respectifs avec les sorties en ville.
    — Qu’est-ce qu’on fait, petit ? demanda mon oncle en
jetant un coup d’œil à sa montre. On descend déjeuner ou bien on s’en refait une
petite avant ?…
    J’allais voter pour une autre partie – je ne me sentais
nullement affamé – lorsque le téléphone sonna.
    — Agence Hunter & Hunter, fit Oncle Am en décrochant.
Attends une minute, Ben, dit-il après un instant. J’ai Ed à côté de moi. Laisse-lui
le temps d’aller jusqu’à l’autre appareil, comme ça, on gagnera du temps, d’accord ?
    Il m’adressa un signe de tête et je gagnai le bureau contigu
où se trouvait le deuxième poste. Mais avant de décrocher, laissez-moi vous expliquer
qui sont les Hunter. Pour ce qui est de Ben, cela viendra au fil de la conversation.
    Je suis Ed Hunter. Je vais sur mes trente ans. Ambrose Hunter,
lui, va sur ses cinquante. Il est courtaud, un peu enveloppé et surtout malin comme
un singe. C’est le frère de mon père et aussi mon dernier parent encore en vie.
Il a été forain pendant pas mal d’années. Je l’ai suivi pendant deux saisons, juste
après la mort de mon père. J’avais dix-huit ans. Puis ensuite, on a laissé tomber
les fêtes foraines pour revenir à Chicago. Avant d’être forain, Oncle Am avait exercé
le métier de détective et il a trouvé un boulot chez Ben Starlock. Ben dirige une
agence d’envergure conséquente, avec un secrétariat et dix à douze agents de recherches.
Après mes vingt-et-un ans, Oncle Am a intercédé auprès de lui pour me faire entrer
à mon tour dans son agence. On a donc travaillé

Lire des autres livres

Les cavernes d acier
Sammy l’observait, et que, manifestement, il l’avait attendu. Les traits austères de son visage allongé se durcirent. — Qu’est-ce que tu veux ? fit-il. — Le patron vous demande, Lije. Tout de suite. Dès votre arrivée. — Entendu ! R. Sammy demeura planté à sa place. — J’ai dit : entendu ! répéta Bale... Puis...
L'armée perdue
Je les vis ce jour-là pour la première fois : plus tard, je ferais leur connaissance et, ayant appris leur langue, serais capable de prononcer leurs noms. Agasias de Stymphale et Lykios de Syracuse. Hors d’haleine, ils sautèrent à terre et se présentèrent à Cléarque. « Général ! s’exclama Agasias. P... Puis...
Forty Shades of Pearl
Like a real glutton for extra punishment, I have called Anthony. Why, why did I do this? I’m in my bedroom, throwing off the Jean Muir dress, while climbing into something more casual. If I don’t hurry, I’ll be late for work. Sinead O’ Connor’s Nothing Compares 2U is blaring on my music system, a re... Puis...
Cette appellation peut choquer, mais depuis la libération des mœurs et les progrès considérables en matière de sexologie, on découvre – et on le dit ouvertement – des infinités de comportements amoureux, pour ne pas dire érotiques, qui avaient été écartés et occultés pendant des siècles. * Au premie... Puis...
À la recherche du temps perdu IX
Unknown @page { margin-bottom: 5.000000pt; margin-top: 5.000000pt; } @font-face { font-family: Courier; panose-1: 2 7 4 9 2 2 5 2 4 4; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: modern; mso-font-format: other; mso-font-pitch: fixed; mso-font-signature: 3 0 0 0 1 0 } @font-face { font-family: "Tms... Puis...