Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants

Lire ebook Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
Auteur: Enard, Mathias

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
 
     
     
     
     
    Trois balles de fourrures de zibeline et de martre, cent douze panni de laine, neuf rouleaux de satin de Bergame, autant de velours florentin doré, cinq barils de nitre, deux caisses de miroirs et un petit coffre à bijoux: voilà ce qui débarque après Michel-angelo Buonarroti dans le port de Constantinople le jeudi 13 mai 1506. A peine la frégate amarrée, le sculpteur a sauté à terre. Il tangue un peu, après six jours de navigation pénible. On ignore le nom du drogman grec qui l'attend, appelons-le Manuel ; on connaît en revanche celui du commerçant qui l'accompagne, Giovanni di Francesco Maringhi, Florentin établi à Istanbul depuis cinq ans déjà. Les marchandises lui appartiennent. C'est un homme affable, heureux de rencontrer le sculpteur du David , ce héros de la république de Florence.  
    Evidemment Istanbul était bien différente alors ; on l'appelait surtout Constantinople ; SainteSophie trônait seule sans la Mosquée bleue, la rive orientale du Bosphore était désolée, le grand bazar n'était pas encore cette immense toile d'araignée où se perdent les touristes du monde entier pour qu'on les y dévore. L'Empire n'était plus romain et pas encore l'Empire, la ville balançait entre Ottomans, Grecs, juifs et Latins ; le sultan avait nom Bayazid, le deuxième, surnommé le Saint, le Pieux, le Juste. Les Florentins et les Vénitiens l'appelaient Bajazeto, les Français Bajazet. C'était un homme sage et discret, qui régna trente et un ans ; il aimait tâter du vin, de la poésie et de la musique ; il ne rechignait ni aux jeunes hommes, ni aux jeunes femmes; il appréciait les sciences et les arts, l'astronomie, l'architecture, les plaisirs de la guerre, les chevaux rapides et les armes tranchantes. On ignore ce qui le poussa à inviter Michel-Ange Buonarroti des Buonarroti de Florence à Istanbul, même si le sculpteur jouissait déjà, en Italie, d'un grand renom. A trente et un ans, certains voyaient en lui le plus grand artiste du temps. On le comparait souvent à l'immense Léonard de Vinci, de vingt ans son aîné.  

 
     
     
     
     
    Cette année-là Michel-Ange a quitté Rome sur un coup de tête, le samedi 17 avril, la veille de la pose de la première pierre de la nouvelle basilique San Pietro. Il était allé pour la cinquième fois consécutive prier le pape de bien vouloir honorer sa promesse d'argent frais. On l'a jeté dehors.  
    Michel-Ange frémit dans son manteau de laine, le printemps est timide, pluvieux. Michelangelo Buonarroti atteint les frontières de la république de Florence à la seconde heure de la nuit, nous apprend Ascanio Condivi, son biographe ; il s'arrête dans une auberge à trente lieues de la ville.  
    Michel-Ange peste contre Jules II le pape guerrier et autoritaire qui l'a si mal traité. Michel-Ange est orgueilleux. Michel-Ange a conscience d'être un artiste de valeur.  
    Se sachant en sûreté en territoire florentin, il éconduit les sbires. que le

Lire des autres livres

Murder is Easy
He had, he felt, proceeded as far as he could with indirect inquiries. It was inevitable that sooner or later he would be forced into the open. He felt that the time had come to drop the book-writing camouflage and reveal that he had come to Wychwood with a definite aim in view. In pursuance of this... Puis...
The Hollow Tree
For a strong, full-grown man, wise in the ways of the woods, it was at least a week’s journey. Phoebe was strong, but she was not quite fifteen, not very tall, and a little plump. What’s more, she had not travelled any farther than Orland Village from Hanover since she’d gone there to live at the ag... Puis...
The Hedge Knight
The Young Prince rose and stood stiffly beside his shield, and for a moment Dunk was certain that Aerion meant to strike it . . . but then he laughed and trotted past, and banged his point hard against Ser Humfrey Hardyng’s diamonds. “Come out, come out, little knight,” he sang in a loud clear voice... Puis...
Vénus érotica
Ce qui provoqua l’aventure qui va suivre. Elle ne mangeait jamais de sucre, pour ne pas être plus dodue encore qu’elle n’était, et le remplaçait par de minuscules pilules blanches qui ne la quittaient jamais. Elle en fut un jour à court et demanda à son mari de lui en rapporter en... Puis...
Les ch'tits hommes libres
Le ciel resta bleu, aucun des moutons de l’enclos ne parut se déplacer à toute vitesse en marche arrière, et une atmosphère comme un grand vide chaud pesait sur le pays. Salopard se trouvait sur le sentier qui menait à la porte de derrière, et il tenait quelque chose emprisonné entre ses pattes. D... Puis...