Odile

Lire ebook Odile
Auteur: Raymond Queneau

Odile
Introduction
    « Ma mère était mercière et mon père mercier. »
    Telle est l’introduction à sa biographie qu’avait livrée un jour Raymond Queneau. Il est né au Havre en 1903, où il commence ses études. Puis il entre en faculté de lettres à Paris où il suit le cours d’Alexandre Kojève sur Hegel, et obtient sa licence de philosophie. De 1925 à 1927, pendant son service militaire, il s’initie à ce qu’il appellera la langue verte des « crocheteurs du Port-au-Foin ». Il collabore à La révolution surréaliste mais, dès 1929, et pour des raisons personnelles, il rompt avec le mouvement d’André Breton. Après un voyage en Grèce, en 1932, lors duquel Raymond Queneau est frappé par l’hiatus entre la langue parlée et la langue « littéraire » qui reste fidèle au grec ancien, il publie son premier roman, un roman-poème, Le chiendent, dans lequel on trouve cette phrase qui apparaît comme une critique interne de l’ouvrage : « Sa complexité apparente cachait une simplicité profonde. » C’est à l’occasion de la parution du Chiendent qu’est créé le prix des Deux-Magots, dont Queneau est donc le premier lauréat. Suivent trois romans autobiographiques : Les derniers Jours (1936) ; Odile (1937) ; Les enfants du limon (1938), dans lequel est intégrée une enquête sur les « fous littéraires ».
    Après avoir été employé de banque et vendeur, il entre aux éditions Gallimard comme lecteur d’anglais en 1938 et se consacre à l’écriture. Il fonde avec Henry Miller la revue Volontés, et publie Un rude hiver en 1939.
    Il connaît son premier succès littéraire avec Pierrot mon ami, en 1942. Après Loin de Rueil (1945), Saint Glinglin (1948), l’extravagant Dimanche de la vie (1952), c’est, bien sûr, et avant la publication des Fleurs bleues (1965), par Zazie dans le métro (1959), surtout, que son œuvre romanesque s’est fait connaître. Il appartenait au Collège de Pataphysique depuis 1950, il présidait aux travaux de l’Oulipo (OUvroir de Littérature POtentielle) qu’il avait créé avec François Le Lionnais, il était membre de l’Académie Goncourt depuis 1951 et, depuis 1954, assurait la direction de la publication des encyclopédies de la Pléiade.
    Parallèlement à toutes ces activités – dont le moins que l’on puisse dire est qu’elles requièrent des compétences sinon contradictoires au moins diverses –, Raymond Queneau écrit son œuvre romanesque : d’abord, son œuvre poétique, depuis Chêne et chien , la même année que Odile, jusqu’aux Sonnets de 1960, ensuite tout un éventail de figures, de jeux stylistiques, rhétoriques ou typographiques, tels les célèbres Exercices de style (1947) – quatre-vingt-dix-neuf variations stylistiques sur la même insignifiante anecdote –, tels encore Les temps mêlés de 1943 qui reprennent trois récits sous trois genres littéraires différents (poésie, prose et théâtre) ou les Cent mille milliards de

Lire des autres livres

Les révoltés de Cordoue
Hernando n’avait eu aucun mal à comprendre l’âme de Cordoue, au-delà des églises, prêtres, messes, processions, chapelets, bigotes et membres de confréries qui quémandaient l’aumône dans les rues. En effet, les Cordouans remplissaient leurs obligations religieuses et acceptaient avec générosité de d... Puis...
La nuit des juges
  Quand ils sortirent de table, la nuit était tombée sur le palais. Une fois dans sa chambre, Ti s’aperçut qu’il avait oublié de récupérer ses rideaux dans le pavillon du crime. L’air lui apportait les parfums du jardin par la fenêtre ouverte. Il s’y accouda, heureux de profiter du calme et de la pa... Puis...
L'Invention De La Solitude
Voici un homme en parfaite santé, pas vieux, jamais malade. Tout va pour lui comme il en fut toujours, comme il en ira toujours. Il vit au quotidien, s’occupe de ses affaires et ne rêve qu’aux réalités qui se présentent à lui. Et puis, d’un seul coup, la mort. Notre homme laisse éc... Puis...
Tout doit disparaître
par Pascal
Quelque mois après la mort de Bob, ayant décidé de reprendre figure humaine, j'avais ressorti ma vieille pince à épiler. Malheur. Je me retrouvai avec un sourcil nettement plus fourni que l'autre, ce qui me donnait un air faussement sarcastique. Peu après je fis l'acquisition du miroir. Et c'est ai... Puis...
Bien que dormant profondément, il se réveilla instantanément, comme les chats – et tout joyeux que ces cinq heures d’inconscience soient passées. Avant même que la pendule ait terminé son vacarme, sa tête était plongée dans la cuvette et il s’ébrouait sous la morsure de l’eau glacée. Mais, ce... Puis...