Monestarium

Lire ebook Monestarium
Auteur: Andrea H. Japp

Monestarium
Dix-huit ans plus tôt.
Al Iskandarïyah [1] ,
Égypte, août 1288
    Le négociant arménien Firûz plissa
les yeux de fatigue. Les trois derniers jours de son voyage jusqu’à Al
Iskandarïyah, élevée sur une langue de terre coincée entre la Méditerranée et
le lac Mariout, avaient été interminables. La cité n’avait plus grand-chose à
voir avec la Rhakotis égyptienne, bourgade de bergers et de pêcheurs, choisie
par Alexandre en raison de son ouverture vers la mer et l’Europe. Des avenues
la quadrillaient en damier, et une longue digue liait la partie continentale à
l’île de Pharos.
    Des vents brûlants avaient balayé
les dunes, soulevant des tourbillons de sable rouge qui semblait s’incruster
sous sa peau, malgré l’extrémité du turban qu’il avait rabattue sur sa bouche.
Deux lieues* le séparaient encore de sa destination, le port. Incontournable
verrou placé entre l’Orient et l’Occident, il s’y vendait et s’y achetait de
tout. Des épices, des animaux rares, des étoffes, des femmes, des secrets. Tout
trouvait preneur dans cette fourmilière humaine et si les comptoirs vénitiens
contrôlaient une bonne partie du négoce officiel, un autre, clandestin mais
tout aussi lucratif, leur échappait.
    Les denrées vendables glanées par
Firûz se résumaient à bien peu. Ses médiocres moyens ne lui donnaient pas la
possibilité d’investir dans des marchandises et son petit troc lui permettait
tout juste de vivoter. Piètre commerçant, escroc timoré et au fond empêtré dans
une honnêteté dont il ne parvenait pas à se défaire, il n’avait récolté de par
le monde que de petites médisances, de vagues ragots qui, habilement montés en
épingle, pourraient passer pour de l’espionnage. Dérisoire espionnage en
vérité. Sa mine avenante et sa provision de boutades lestes lui ménageaient des
entrées chez les puissants. Des entrées de cuisines, mais il lui fallait s’en
contenter. Enjoué et faux bavard, il avait un talent certain pour mener les
autres aux confidences. Rien n’incite plus à la loquacité que l’impression que
l’autre n’hésite pas à se livrer. On se sent alors en terrain de confiance.
Firûz avait souvent joué de cette particularité humaine. Il ne lui restait
ensuite qu’à trier ce qu’il pourrait utiliser, même en l’enjolivant au-delà du
vraisemblable.
    Qu’avait-il aujourd’hui qui puisse
intéresser les chrétiens ou les sarrasins ? Presque rien. Les clabaudages
d’un porteur d’eau rencontré à Candie [2] ,
possession vénitienne qui pouvait s’enorgueillir de proposer un des plus
prestigieux marchés d’esclaves d’Orient et d’Occident. L’homme, auquel Firûz
avait doublé le prix du gobelet d’eau aromatisée à la menthe, s’était senti une
fugace cordialité à son égard. Il lui avait confié qu’Al-Ashrah Khalîl, fils de
Qalawûn « sultan de l’Égypte à Tadmor [3] , et du Hedjâz à
Biredjik et jusqu’aux confins de la Cilicie »,

Lire des autres livres

Baignade accompagnée
Il prend son temps, il sait qu’il est beau et que les femmes le regardent du coin de l’œil. Il porte un tee-shirt coupé au ras des épaules qui met en valeur ses bras musclés. Il sourit. Il a un très beau sourire d’éternel étudiant et des cheveux blonds frisés, drus. Les filles lui trouvent un air de... Puis...
Pars vite et reviens tard
  (…) quand apparaissent des champignons vénéneux, quand les champs et les bois se couvrent de toiles d’araignées, que le bétail tombe malade ou même meurt au pré, de même que les bêtes sauvages dans les bois, quand le pain a tendance à moisir rapidement ; quand on peut voir sur la neige des mouches... Puis...
NocC 010 - The Ancients 04 - Bonnie Vanak - Seduced by the Wolf - Harlequin 2012-03
par Nocturne
The need for Ariel was burning, his body tight, his cock painfully thick and hard. Never before had he craved release so badly. Having Chloe as a mate, oh, he’d loved her. Protected her, kept her safe. Theirs had been a relationship filled with pleasantries. Not like this, the crazed, mindless frenz... Puis...
The Boss answers, half lookin’ back over his shoulder at the man and woman shouting at each other behind him. “Is everything okay, Boss?” I sez. “I thought I heard voices.” “Sure,” he sez. “It’s just... Guido? What are you doing back? And what happened to your arm?” I am payin’ more attention to the... Puis...
le petit bleu de la côte Ouest
Elle revint le 1er mai et pourtant, en ce qui concerne les intempéries, c’était un des 1er mai les plus dégueulasses de la décennie, de la pluie sur les trois quarts de la France, une tempête sur l’Atlantique et des vagues escaladant le bord de mer juste dans l’embouchure de la Gironde, par exemple... Puis...