Même pas juif

Lire ebook Même pas juif
Auteur: Jerry Spinelli

Même pas juif
soir. C’est là que j’ai découvert la réalité des bombes. Par-
    delà les toits, la ville était en feu. On aurait dit que le soleil était
    coincé dans le ciel.
    Telle était notre existence, alors.
    Certaines nuits, la ville se réduisait à nous deux. Pas besoin
    de voler. Il nous suffisait d’entrer dans les boulangeries, les
    boucheries et les épiceries vides et de prendre ce qui nous
    plaisait avant de rentrer à la maison. Nous ne courions pas. Les
    réverbères étaient éteints.
    Parfois, nous allions à l’écurie. Les autres s’y trouvaient
    déjà. Tout le monde déposait de la nourriture sur le tas. Nous
    nous battions avec avant de la manger. Dans le noir, nous nous
    donnions des coups de gourdin à l’aide de saucisses longues
    comme le bras. Les bouts des cigarettes trouaient l’obscurité de
    leur lueur orangée. Les chevaux avaient disparu. Le garçon
    d’écurie ne venait plus nous crier dessus.
    Puis, un jour, les sirènes sont restées silencieuses.
    Youri et moi étions chez nous, dans notre cave. Youri m’a
    19

    ordonné d’attendre, est sorti, est revenu et m’a lancé :
    — Allons-y.
    Il a fourré un fromage dans sa poche et un dans la mienne,
    et nous avons gagné la rue en passant par le salon de coiffure.
    Nous marchions d’un bon pas. J’avais du mal à suivre. Me
    prenant la main, Youri m’a tiré derrière lui. Les gens étaient
    dehors. Ils allaient dans la même direction que nous. Nous
    avons croisé des squelettes noirs et tordus de tramways. Plus
    d’une fois, nous avons dû descendre sur la chaussée parce que
    les trottoirs étaient encombrés par les murs effondrés des
    immeubles. Il y avait des milliers de sacs de sable partout.
    Les passants se dépêchaient. À mes yeux, les mitrailleuses
    ressemblaient à des mantes religieuses. Des avions survolaient
    la ville, sans lâcher de bombes.
    Quelqu’un courait. Il ne m’en a pas fallu plus. Lorsque je
    voyais quelqu’un courir, je courais, moi aussi. J’ai échappé à
    Youri. D’autres personnes ont commencé à courir également.
    C’était une course ! J’ignorais où se trouvait l’arrivée, mais
    j’étais bien décidé à gagner. Beaucoup de monde avait crié
    « Arrêtez-le ! » dans mon dos, on ne m’avait jamais attrapé. La
    rue était de plus en plus noire de monde. Je me suis faufilé à
    travers la foule. J’ai doublé d’autres coureurs. Leur nombre
    m’indifférait – je les vaincrais tous. Et, courant, je riais.
    Soudain, j’ai pris conscience d’un bruit. Je l’ai senti avant de
    l’entendre. C’était un grondement grave qui semblait provenir
    de sous les rues. Un deuxième son s’est joint au premier. On
    aurait dit le battement d’un énorme tambour, de centaines de
    tambours, et plus je courais, plus il augmentait. Maintenant, les
    gens se pressaient les uns contre les autres, entassés comme des
    briques bombardées, sans plus d’espace entre eux, mais j’ai
    trouvé de la place – je

Lire des autres livres

Nouchka et la caverne aux mille secrets
Il m’a tout à coup semblé que les poulets couraient plus vite que d’habitude. On aurait dit un film passant en accéléré. Je ne les avais jamais vus comme ça. Ambroise a parlé… et je me suis rendu compte que je ne comprenais rien à ce qu’il disait tellement les mots se bousculaient sur ses lèvres. — ... Puis...
The Unwanted Wife
She was standing beneath the hot, relaxing spray of the multiple shower heads in the luxurious guest bathroom, her forehead pressed to the cool tiles, when a rush of cold air alerted her to the fact that the frosted glass door to the cubicle had slid open. She turned around with a resigned sigh and... Puis...
Histoire de la Bretagne ancienne et moderne
– La Vendée militaire. – Cathelineau. – La Rochejacquelein. – Charette. – Première époque. (1793) Avant de raconter le drame de la guerre de Vendée, dessinons en peu de mots le tableau géographique, et indiquons les principales divisions de cette terre de héros. Nous entendons d’abord par Vendée tou... Puis...
Personnes disparues
Elle colla Loulou, sa poupée, contre sa joue et lui montra les nuages en forme d'éléphants qui s'étalaient en dessous d'eux. Une hôtesse s'arrêta devant leur rangée de sièges et leur proposa à boire ainsi qu'un sachet de cacahuètes. " Tu veux un jus de fruits, ma chérie ? " demanda Maddy. L'enfant... Puis...
George R.R. Martin [LeTronedeFer09]La Loi du Régicide
« Plus haut, ton bouclier, dit-il. — Il pèse trop..., geignit le jouvenceau de Villevieille. — Il pèse autant que de besoin pour bloquer une épée, répliqua Jon. Allez, plus haut. » Il s’avança, tailla. En sursaut, Satin releva le bouclier juste à temps pour cueillir la lame avec le bord et balança l... Puis...