Même pas juif

Lire ebook Même pas juif
Auteur: Jerry Spinelli

Même pas juif
pas de souci. Regardez-le. Il est juif, ou je ne
    m’y connais pas.
    — Ouais, il va déguster.
    J’ai dévisagé celui qui venait de parler. Il mâchonnait une
    saucisse.
    — Je vais déguster quoi ? ai-je demandé.
    Il a reniflé bruyamment.
    — Tu vas l’avoir dans le baba. Le baba aux fraises.
    — On va tous déguster, a ajouté un autre. On n’y coupera
    pas.
    — Parle pour toi ! a répliqué celui qui ne riait pas.
    Il s’est approché de moi. A tendu la main et a tripoté la
    pierre jaune qui était suspendue par une ficelle autour de mon
    cou.
    — Qu’est-ce que c’est ?
    — Je sais pas.
    — Où tu l’as eue ?
    — Je l’ai toujours eue.
    Il a lâché la pierre. A reculé d’un pas. A mouillé son doigt de
    salive et m’a frotté la joue.
    — C’est un tsigane.
    Il y a eu des hoquets de stupeur. Les autres se sont penchés
    en avant, mâchant, exhalant des volutes de tabac.
    10

    — Comment le sais-tu ?
    — Examinez ses yeux. Comme ils sont noirs. Et sa peau. Et
    ça.
    Il a agité la pierre jaune.
    — T’es un tsigane, hein ? m’a lancé le souffleur de fumée.
    Ça paraissait familier. J’avais déjà entendu le mot, autour
    de moi, dans une pièce, près d’un chariot.
    J’ai hoché la tête.
    — Foutons-le dehors, a déclaré le mangeur de saucisse. On
    n’a pas besoin de tsiganes. Ce sont des pourritures.
    — Non mais tu t’es regardé ! s’est esclaffé le souffleur de
    fumée.
    Le manchot a ouvert la bouche, pour la première fois.
    — Après les juifs, ce sont les tsiganes qu’ils détestent le plus.
    — Ce n’est pas pareil, est intervenu un autre. Tout le monde
    ne hait pas les tsiganes, mais il n’y a personne qui ne nous
    haïsse pas. Nous sommes les plus haïs du monde. Ils nous
    détestent même à Washington Amérique.
    — Parce que nous faisons cuire les enfants pour les manger
    en guise de matsoth1, a grommelé quelqu’un.
    Tout le monde a éclaté de rire et balancé de la nourriture.
    — Nous buvons du sang humain.
    — Nous aspirons le cerveau des gens avec une paille à
    travers leur nez.
    — Même les cannibales nous haïssent !
    — Même les singes nous haïssent !
    — Même les cafards nous haïssent !
    Les mots et les rires, le pain et les saucisses ont volé dans la
    fumée de tabac et entre les jambes du cheval. Des mains se sont
    ruées vers la pile. Des bracelets en or ont valsé, et des pots de
    confiture, de petits animaux peints et des stylos-plume. Les
    flancs du cheval tressaillaient chaque fois qu’un objet le
    bombardait. Un poisson en verre blanc et violet a rebondi sur
    mon front. L’étole de renard s’est envolée. Un des gaillards a
    paradé après l’avoir drapée sur ses épaules, lui embrassant le
    museau.

    1 Matsah (pl. matsoth) : gâteau très fin et cassant mangé traditionnellement pendant
    la Pâque juive. (Toutes les notes sont du traducteur.)
    11

    Soudain, le garçon d’écurie est arrivé en hurlant, et nous
    avons déguerpi, nous

Lire des autres livres

Cependant, une femme venait vers eux, ce jour-là même. Elle n’avait reçu la lettre que le matin, le marchand d’œufs ayant oublié, dans la poche de sa blouse, le papier dont il était chargé. Inconnue traversant des pays inconnus, pliée en deux et la tête dans ses mains, ou bien rencognée dans un ang... Puis...
Mes Amis Mes Amours
par Marc Levy
Si, en entrant, les clients s’étonnaient de ne pas voir Mr Glover, tous l’avaient accueilli chaleureusement. Les ventes du jour l’avaient même surpris. Dînant tôt au comptoir d’Yvonne, Mathias entrevoyait désormais la possibilité d’être à la tête d’une jolie petite affaire et qui lui permettrait peu... Puis...
The Hob
She was in so much trouble. Her car wouldn’t start and had to be towed, and since she couldn’t get a hold of any of her friends to help her she’d been forced to wait. Now she was two hours late, and even though she’d called in with plenty of time to spare, she just knew she was going to get chewed o... Puis...
After the Frost
She stepped inside the hall and closed the door quietly behind her. The darkened hallway was rich and warm with the scents of beeswax and spice, and she heard the steady murmur of voices, the ringing laughter from the kitchen. It made her feel more alone than ever. She didn't know what to do. What t... Puis...
(Les Vengeances, –L.P. LeMay) « Vous connaissez tous, vieillards et jeunes gens, l’histoire que je vais encore une fois vous raconter. La morale de ce récit, cependant, ne saurait vous être redite trop souvent et rappelez-vous que derrière la légende, il y a la leçon terrible d’un Dieu vengeur qui o... Puis...