Même les oiseaux se sont tus

Lire ebook Même les oiseaux se sont tus
ce jour, véritables yeux de Tomasz...
    Daniel, pour ton amour, ta collaboration, ton soutien et ta confiance, merci!
    Arlette C OUSTURE

Premier temps
    1939-1944

1
    – Élisabeth, attends-moi!
    Jan avait aperçu sa sœur à l’intersection des rues Nicolas et Sainte-Croix. Il lui fit un signe de la main et, un cartable lourd pendant au bout du bras, il la rejoignit en courant et sautillant de plaisir. Elle le regarda venir.
    – L’école est finie! L’école est finie, Élisabeth! J’ai plein de projets pour l’été.
    Ils étaient rendus devant la maison et ils montèrent l’escalier jusqu’au premier. M me Grabska, la concierge, balayait le palier et elle gronda gentiment Jan d’avoir marché dans les poussières.
    – Mais qu’est-ce qui vous arrive aujourd’hui?
    – L’école est finie! Et demain c’est le 24 juin, la fête de mon saint patron, et mon frère Jerzy va prendre le train pour aller à Wezerow.
    Jan avait parlé si vite que M me Grabska, agacée, ne s’était même pas donné la peine de le faire répéter. Elle savait que depuis cinq ans, depuis qu’il avait eu douze ans, Jerzy vivait ses étés à la campagne. Elle regarda Élisabeth pénétrer chez elle et fit un signe réprobateur à Jan qui ne cessait de bousculer sa sœur pour la presser. Il allait disparaître quand il ressortit la tête par l’embrasure pour dire à M me Grabska que, dans deux ans, lui-même irait à la campagne pour tout l’été.
    – À douze ans, on commence à travailler à la ferme. Mon père veut que nos mains soient aussi habiles que notre tête.
    Jan ferma très fort et M me Grabska entendit M me Pawulska, leur mère, interrompre un morceau de piano, certainement pour réprimander son fils.
    Élisabeth posa sa serviette et alla embrasser sa mère.
    – Vous avez eu une belle journée?
    – Comme toutes les dernières journées de classe. Les ursulines riaient plus que d’habitude et les filles parlaient de leurs projets de vacances.
    Zofia regarda sa fille. Elle serra les lèvres, incrédule devant les onze ans qu’Élisabeth portait avec une maturité et une élégance que ses jeunes amies lui enviaient. Elle et Tomasz, son mari, ne cessaient de remercier le ciel de leur avoir donné trois enfants aussi attachants. Zofia passa une main sur le front d’Élisabeth pour repousser une mèche blonde accrochée aux sourcils et tenta de la faire tenir derrière l’oreille. Elle lui demanda ensuite de vider son cartable et de jeter tous les papiers inutiles.
    – Peux-tu demander à ton frère de venir me saluer? J’ai l’impression qu’il a oublié.
    Élisabeth frappa à la porte de la chambre de Jan et entra sans attendre sa permission. Son frère était installé sur le lit, occupé à regarder les pages d’un herbier. Élisabeth s’assit à ses côtés.
    – Maman veut te voir. – J’y vais.
    – Où as-tu pris ça?
    – C’est un grand qui me l’a donné. Il m’a dit qu’il n’en aurait plus besoin au

Lire des autres livres

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants
lâcha Malicia en se débarrassant des cordes. Je croyais tout de même que des rats rongeraient plus vite. — Ils se sont servis d’un couteau, lui rappela Keith. Et tu pourrais dire merci, non ? — Oui, oui, dis-leur que je leur en suis très reconnaissante, fit Malicia en se relevant d’une poussée. — Di... Puis...
Origine
Comme si la colonie était une usine qu’un contingent de travailleurs venus d’au-delà des murs de l’enceinte faisait fonctionner. Et, dans le ciel… Tu ne peux plus refuser d’y penser plus longtemps, Malenfant. Commence par le commencement. Il y a le soleil blanc, la Terre jaune (jaune ?). Il y a les... Puis...
Still Waters
par Tami Hoag
Elizabeth sat back and rubbed her eyes, fighting a yawn. She had dropped Trace off at home, then come back to town, sticking to the side streets to avoid any attention from the out-of-town press—or from the citizens of Still Creek, for that matter. News of Trace's arrest and release would not be pop... Puis...
LE CHÂTEAU
XIII. Aussitôt les autres partis, K. dit aux aides : – Allez-vous-en. Ils obéirent à cet ordre inattendu, mais dès qu’il eut refermé, ils voulurent rentrer, poussèrent des gémissements et frappèrent à tour de bras. – Vous êtes congédiés, cria K., je ne vous reprendrai plus jam... Puis...
Mais le roi Lother alla à Limoges et resta pendant quelque temps dans l’Aquitaine. A son retour, il fut empoisonné par son épouse adultère. Il laissa un fils nommé Ludwig qui lui survécut à peine une année, et fut lui-même empoisonné par un breuvage que lui donna sa femme nommée Blanche. (Chronique... Puis...