Manitou

Lire ebook Manitou
Manitou
Prélude
     
    Le téléphone vibra doucement. Sans lever les yeux, le Dr Hughes tendit le bras et se mit à chercher l’appareil sur son bureau. Sa main tâtonna parmi des feuilles de papier, des bouteilles d’encre, des journaux vieux d’une semaine et des emballages froissés de sandwichs. Il trouva enfin le combiné et décrocha.
    Le Dr Hughes appliqua l’écouteur contre son oreille. Ses traits étaient tirés et il avait l’air fatigué, comme un écureuil qui éprouve quelques difficultés à faire sa réserve de noisettes.
    — Hughes ? Ici McEvoy.
    — Oui ? Je suis désolé, Dr McEvoy, mais je suis très occupé.
    — Je ne voulais pas vous interrompre dans votre travail, Dr Hughes, mais j’ai affaire à un patient dont l’état devrait vous intéresser.
    Le Dr Hughes renifla et ôta ses verres sans monture.
    — Quelle sorte d’état ? demanda-t-il… Écoutez, Dr McEvoy, c’est très gentil de votre part de m’appeler, mais j’ai de la paperasse à mettre en ordre ! J’ai devant moi une pile de dossiers aussi haute qu’une montagne, et vraiment je ne peux pas…
    McEvoy ne fut pas découragé pour autant.
    — Euh, je pense réellement que cela vous intéressera, Dr Hughes. Vous êtes un spécialiste des tumeurs, n’est-ce pas ? Eh bien ! nous sommes ici en présence d’une tumeur auprès de laquelle toutes les autres tumeurs sont insignifiantes !
    — Qu’a-t-elle de si terrible ?
    — Elle est située à la nuque. Le patient est une jeune femme de vingt-trois ans, de race blanche. Elle ne se souvient pas avoir jamais eu de tumeur, bénigne ou maligne.
    — Et alors ?
    — 
Elle bouge,
dit le Dr McEvoy.
La tumeur bouge véritablement, comme s’il y avait quelque chose de vivant sous la peau.
    Le Dr Hughes dessinait des fleurs avec son stylo à bille. Il fronça les sourcils un moment puis demanda :
    — Les radiographies ?
    — Résultat dans vingt minutes.
    — Palpitation ?
    — Identique à n’importe quelle autre tumeur. Sauf qu’elle bouge.
    — Avez-vous essayé d’inciser avec une lancette ? C’est peut-être simplement une infection.
    — Je préfère voir d’abord les radiographies.
    Le Dr Hughes suçait le bout de son stylo d’un air songeur. Son esprit parcourait rapidement les pages de tous les ouvrages médicaux qu’il avait lus jusqu’à ce jour, à la recherche d’un cas semblable, ou d’un précédent – ou même de quelque chose évoquant vaguement l’idée d’une tumeur qui bougeait. Peut-être était-il fatigué, mais il n’arrivait pas à mettre un nom précis sur ces symptômes.
    — Dr Hughes ?
    — Oui, je suis toujours là. Euh ! quelle heure est-il ?
    — 3 h 10.
    — Entendu, Dr McEvoy. Je descends.
    Il reposa le téléphone, se carra dans son fauteuil et se frotta les yeux. C’était la Saint-Valentin. Dehors, dans les rues de New York, la température était tombée à 8 degrés sous zéro, et le sol était recouvert par 15

Lire des autres livres

Harry Potter Et L'Ordre Du Phénix
L’A.D. lui résistait sous son nez en faisant précisément ce que le ministère redoutait le plus et, chaque fois qu’il était censé lire la prose de Wilbert Eskivdur, Harry repensait plutôt aux meilleurs moments de leurs séances d’entraînement : Neville avait réussi à désarmer Hermione, Colin Crivey ét... Puis...
Sans prononcer une parole, il le conduisit sur les berges à peu près désertes du Guadalquivir, non loin de la tour de l’Or, sentinelle avancée à l’entrée de la ville. Un moine, qui paraissait plongé dans de profondes méditations, marchait à quelques pas derrière eux et ne les perdait pas de vue. L... Puis...
On cessa le travail, et tout le monde se rendit au réfectoire pour prendre le café. Je me hasardai à descendre ; il faisait nuit close ; je me glissai dans un coin et je m’assis sur le parquet. Le charme qui m’avait soutenue jusqu’alors était sur le point de se rompre. La réaction commença, et le ch... Puis...
Lady Sarah's Sinful Desires
Panic coursed through her veins as she flung the coverlet away and leapt from the bed. She dressed with haste, almost forgetting to put on her spencer in her rush to get to the dueling field before it was too late. Hurrying downstairs, she passed a clock and glanced in its direction. Only five minu... Puis...
Elle avait, on peut le croire, passé une nuit fort agitée. Les constatations et l’interrogatoire déguisé sous la forme d’une ample demande de renseignements l’avaient retenue fort tard. Le commissaire et les agents n’avaient quitté l’hôtel qu’à quatre heures ; le corps du malheureux Golymine n’... Puis...