Madame Ti mène l'enquête

Lire ebook Madame Ti mène l'enquête
Madame Ti mène l'enquête
1
    Un
mariage est célébré dans les larmes ; un beau portrait consterne une jeune
mariée.
     
     
    Toute la
nuit précédant l’ultime étape de son mariage, Mlle Yin conserva une bougie
allumée à côté d’elle. Incapable de dormir, elle ne pouvait s’empêcher
d’espérer contre toute raison que le matin ne viendrait jamais. Lorsque le
soleil se leva sur la deuxième journée du rite traditionnel, celle où devaient
se conclure les épousailles, ses tantes et cousines surgirent dans sa chambre,
les bras chargés de tissus et d’armatures, pour confectionner la coiffure
complexe imposée par l’usage. Des doigts habiles arrangèrent sur sa tête un
agencement de bois et de soieries précieuses. Ses cheveux furent enduits de
cire d’abeille. On posa sur son crâne une planche droite sur le devant,
arrondie par-derrière. Puis on tira ses mèches à travers le col d’une gourde.
Elles furent étalées sur le panneau et aplaties de nouveau à la cire. Des
supports placés aux angles se croisaient assez haut, comme la charpente d’un
toit. On fixa à la partie arrondie de la planche un cadre fait de bâtonnets de
bambou qui s’élevaient en pointe au-dessus de son dos. Une étoffe rouge, aux coins
garnis de cordons torsadés, vint recouvrir l’ensemble comme une nappe, et on
noua tout autour une chaîne de perles et d’ornements en argent garnis d’une
longue frange bordeaux. Cette frange, qui pendait jusqu’aux épaules de la jeune
fille, masquait entièrement son visage.
    — S’il
te plaît, prends ma place, souffla-t-elle à l’une de ses cousines à travers ce
voile. Mon époux ne s’apercevra pas de la substitution. Il est riche, tu feras
une bonne affaire !
    L’adolescente
resta interloquée par le sérieux avec lequel Harmonie lui avait fait cette
proposition. Toutes les femmes présentes éclatèrent de rire, feignant de croire
qu’il s’agissait d’un bon mot destiné à détendre l’atmosphère. Le tissu qui
dissimulait les traits de la promise empêchait de voir son expression, fort
éloignée de la plaisanterie.
    Un lot
d’étoffes rectangulaires brodées, héritage que les femmes se transmettaient de
mère en fille, fut cousu sur la structure pour la recouvrir tout à fait. Une
bande de brocart rouge, drapée sur les bords, tombait dans son dos. Des fleurs
en argent furent épinglées devant et derrière. Ainsi parée, Mlle Yin ne pouvait
se déplacer sans se heurter aux meubles et chambranles. L’un de ses petits
frères la guida par la main pour rejoindre la salle de réception. Elle
ressentait l’horrible impression d’avoir été enfermée dans une cage, comme si
la prison du mariage venait de se matérialiser tout contre son corps. Ainsi
harnachée, elle ne risquait pas d’aller loin si l’envie la prenait de fuir les
fastes de la cérémonie. Il lui faudrait au moins trois servantes pour se
débarrasser de tout ça, une fois rendue à sa destination finale, la chambre
conjugale où

Lire des autres livres

And Then There Were None
Armstrong was dreaming... It was very hot in the operating room... Surely they'd got the temperature too high? The sweat was rolling down his face. His hands were clammy. Difficult to hold the scalpel firmly... How beautifully sharp it was... Easy to do a murder with a knife like that. And of co... Puis...
Danger de mort
Nous n'étions que " deux putains de lavettes ", parce que nous ne voulions pas nous joindre à lui. Je mourais d'envie de boire un verre de vin, mais j'ai d˚ refuser. Nous sortions sur les toits. Naturellement, nous avions envie d'être seuls, mais dans la chambre Silver m'a chuchoté que l'idée lui dé... Puis...
Right Of Possession
"But you'll be packed and gone by tonight, won't you, Josh?" She could feel the slight trembling in her fingertips and reached out to grasp the edge of the counter to still them. She prayed he hadn't noticed. Was he going to refuse to move out, after all?"As you said last night, you can't keep me fr... Puis...
Je suis une légende
Les rayons de la lampe solaire tuaient effectivement les germes ; mais cela n’expliquait rien. Neville mélangea le sulfure d’allyle au sang infecté, et les germes n’en semblèrent nullement dérangés. C’était incompréhensible : l’ail tenait les vampires à distance, et il était avéré que leur état proc... Puis...
LE PROCÈS
K. SE DÉFAIT DE SON AVOCAT. CHAPITRE VIII – MONSIEUR BLOCK LE NÉGOCIANT.K. SE DÉFAIT DE SON AVOCAT.   K. avait tout de même fini par se décider à remercier son avocat. Il ne pouvait s’empêcher à vrai dire de se demander s’il faisait bien d’agir ainsi, mais la conviction... Puis...