Lire ebooks par: Paul Féval (père)

Le joli visage de Céleste prit une expression de fierté. – Je le comprends déjà, ma mère, répondit-elle : nous sommes les Rohan. Je vous demande grâce pour ce que je viens de dire. Le sang des chevaliers s’éveillait-il déjà dans ses veines ? – Chère ! chère en... Puis...
Fortune se frotta les mains de tout son cœur. – Avec cette belle fille-là, se dit-il, les choses vont toujours comme sur des roulettes ! elle ne prend pas de gants ; elle ne cherche jamais midi à quatorze heures. Je parie qu'elle va trouver moyen de m'habiller de pied en cap sans mê... Puis...
– Alors, dit-il, cher monsieur Sévérin, nous allons quelquefois rendre notre petite visite à notre ancien élève, sans façon ? – Quelquefois, répondit Jean-Pierre, pas souvent. – Et nous ne demandons jamais rien ? – Si fait… je demande toujours quelque chose. &nd... Puis...
Le petit vieillard maigre, frêle et courbé en deux, – Gregory Temple, puisque nous l’avons amplement reconnu, – marcha d’abord mêlé à la foule des piétons, se dissimulant le mieux qu’il pouvait derrière les couples qui revenaient gaiement de la fête et jetant à l’occasion un regard de ch... Puis...
Un sanglot avait essayé de soulever sa poitrine aux dernière paroles du vieux Germain, mais elle l’avait comprimé par un effort violent. Il y avait sur son beau visage, exprimant une douleur sans bornes, quelque chose qui ressemblait à la sévérité d’un juge. Elle prit le papier que Germain lui ten... Puis...
Elle ne parlait plus. Le feu de ses yeux avait séché ses larmes. Elle contemplait le pauvre visage pâle de Stéphane, où les mouvements de la lumière mettaient parfois une sorte de vie. Mais ce mensonge ne la trompait plus. Stéphane était mort. Il avait eu vingt ans la veille. Hélas ! A cet âge... Puis...
Etant donné le petit discours de Ramire et le caractère connu du langage espagnol, plus d’un lecteur pourrait être tenté de croire que notre jeune cavalier, campé solennellement en face des courtisans, leur débita sa harangue de ce ton solennel, affectionné par tous les mauvais comédiens et par quel... Puis...
Depuis le commencement de l’entrevue, je devais m’attendre à cette question. Il était impossible qu’elle ne vînt pas. Pourtant, j’en fus troublée au point de ne pouvoir répondre. Les larmes me vinrent aux yeux. Je me trouvais là en face de la barrière qui toujours fermerait ma route. Un seul espoir... Puis...
– Ta prière ! répéta-t-il : je jure ma parole sacrée que je n’en ai jamais soufflé mot à personne, excepté… Mais n’importe ! comment cet oiseau-là a-t-il pu deviner la chose du papier ? – Je vous l’ai dit, prononça Tilde avec solennité : il sait tout…... Puis...
En quelques minutes la cavalcade eut atteint la porte Royale, fermée depuis le couvre feu sonné. Dans le corps de garde, les mercenaires dormaient ou causaient des événements de la soirée. Grande avait été l’émotion parmi la garnison de Séville. Les moindres soldats savaient que la consigne la plus... Puis...
UNE HISTOIRE DE REVENANTS
Ah ! dam ! non, sûrement, ma foi jurée ! — Plus on va, répliqua Vincent Féru, le frère du meunier Guillaume, plus ça devient difficile de faire pousser quelque chose sur la terre. Mon papa a vu le temps où le froment montait tout seul et sans fumier à une toise et demie au-dessu... Puis...
Dès sa plus tendre enfance, M. le duc de Rudelame-Carthagène avait eu cette tête de hibou. A l'école, autrefois, avant la Révolution, ses jeunes camarades l'appelaient le grand-duc, par allusion à l'oiseau qui porte ce nom. Ces railleries du premier âge sont dangereuses ; elles avaient peu... Puis...
Une fois que Balthazar se fut débarrassé de la poursuite d’Ascanio Macarone à l’aide d’un coup du plat de son épée sur le crâne, il se demanda ce qu’il allait faire de dona Inès, et resta fort embarrassé de son précieux fardeau. Ne pouvant savoir combien la puissance de Conti était désormais près d... Puis...
– Le tonneau des Danaïdes. Quand ils furent partis, une sonnette s’agita au-dessus du poêle, et le garçon d’antichambre hâta son pas solennel pour s’élancer à l’ordre. Presque aussitôt après, il revint et il dit : – Ces messieurs ne recevront plus aujourd’hui. La vieille fem... Puis...
– La Tête-du-Nègre. Si Franz eût regardé Hans Dorn en ce moment, il eût été frappé, sans doute, de l’effet produit par ses dernières paroles. Le marchand d’habits avait détourné la tête ; il était pâle et ses paupières tremblaient. Mais Franz, qui, en de certains moments, portait ses e... Puis...
Ces trois femmes joueront dans notre récit des rôles tellement importants que nous devons les présenter tout d’abord au lecteur. Leurs positions dans le monde étaient bien différentes. La première menait à Rennes un véritable train de princesse ; elle était la reine des fêtes du maréchal comma... Puis...
Les-Belles-de-nuit ou Les Anges de la famille - Tome II
- CHANSON BRETONNE. XIII. – CHANSON BRETONNE. Montalt se trouvait au centre d’une trame dont tous les fils venaient aboutir à lui tour à tour. Le hasard avait amené sur ses pas l’un après l’autre tous les personnages d’un seul et même drame, et chacun d’eux lui en... Puis...
Celui dont Pelo Rouan avait aperçu la figure était dans toute la force de la jeunesse, beau visage et merveilleusement tourné. L’autre avait sous son feutre une chevelure grise, et plus de soixante ans sur les épaules. – Qui que vous soyez, dit Simonnet employant la digne formule armoric... Puis...
– Penser que monsieur était si bas l’autre matin ! murmura le valet de chambre en se retirant. Monsieur peut se vanter d’avoir une bien bonne constitution. Vincent Carpentier avait tourné le dos en s’accoudant au balcon de sa fenêtre. Véritablement, la vie débordait en lui. Il se di... Puis...
Ne craignez point ici de navrante description ; représentez-vous n’importe quel palais, édifié par un cacique de la Bourse : il y en a cinq cents à choisir dans cet heureux Paris. Mais prenez le plus beau. La seule chose qu’il importe de savoir, c’est que les bureaux occupaient le rez-de-c... Puis...
le duc Le cérémonial usité depuis tant d’années pour l’entrée de M. le duc n’eut point lieu, et ce fut une raison de plus qui donna au couvent de Bon-Secours une grande idée de la gravité des circonstances. La mère Françoise d’Assise avait quitté sa cellule d’avance et depuis longtemps. Elle a... Puis...
Les-Belles-de-nuit ou Les Anges de la famille - Tome I
- L’ÉPÉE DE PENHOËL. XVII. – L’ÉPÉE DE PENHOËL. Le roman pèche, dit-on, quand il veut se guinder jusqu’aux régions de la haute philosophie ; il pèche plus grièvement encore quand il s’égare le long des sentiers impossibles de la science sociale ou qu’il péror... Puis...
On sentait là le château encore plus que la maison parisienne : les meubles étaient du temps et n’avaient point été changés depuis la création de l’hôtel. Les boiseries sculptées ménageaient de larges panneaux, remplis par des tapisseries des Gobelins, représentant des sujets de chasses traité... Puis...
Il vient là quelquefois des curieux visiter les sculptures murales qu’on attribue à Jean Goujon, mais ni le gamin ni le chiffonnier ne paraissaient tourmentés par la passion des arts. Ils se souciaient de Jean Goujon un peu moins que du roi de Prusse. Le chiffonnier avait la barbe épaisse et ses c... Puis...
– LA TOUR-LE-BAT. On voyait encore à Rennes, il y a quelques mois à peine, le vieux château ducal de la Tour-le-Bât dresser confusément ses donjons, ses corps de logis, ses remparts, au milieu de gracieux jardins et de maisons blanches. Il semblait honteux, l’antique castel, non pas de son gr... Puis...
C’était un garçon intelligent, mais ce n’était pas un homme de génie. Il préférait les routes plates, quelques longues qu’elles fussent, à ces chemins abrupts où l’on est obligé de gravir et de bondir. Il faut avoir les pieds bien plantés sur un terrain solide et ne subir aucun cahot pour avaler co... Puis...
Dans la partie orientale de la forêt Noire, à quelques lieues de Freudenstadt, sur le prolongement du Kniebis, dont le sommet, couvert de neiges éternelles, domine toute la contrée, un grand vieux château s’élève au milieu d’un sombre horizon de pins. Un château à murailles et à créneaux, qui a sa t... Puis...
Oses-tu bien m’arrêter, malheureux enfant ! dit la fée en grossissant sa douce voix. – Oh ! bonne dame ! bonne dame ! répliqua Jeannin d’un accent larmoyant, mais en la serrant plus fort, tout le monde sait que je ne suis pas brave. Si je risque ma vie, c’est que je n... Puis...
Comme personne ne devinait, il prit une pose solennelle. — Nenni donc, ce n'était pas les trois Freux, prononça-t-il lentement ; il y avait deux hommes et une femme : au milieu était assis un des deux hommes, tout habillé de noir et que je n'ai pas reconnu parce qu'il tournait le do... Puis...
Pour la première fois, M. le marquis faisait faux bond à sa mère. La princesse était un esprit fort, comme nous l’avons dit, et l’avis de tous les esprits forts, est d’ouvrir les portes à deux battants, afin que jeunesse passe. Mais qu’il y a loin chez les femmes qui ont l’esprit fort, de la th... Puis...
Sa Très Gracieuse Majesté Victoria reine a signé jadis un traité avec la France dans le but louable de mettre fin à ces vols tant de fois répétés. Le traité est fort bien fait : seulement, il contient une petite clause qui en rend la teneur illusoire. Sa Très Gracieuse Majesté, en effet, défend... Puis...
de Peyrolles, représentant peu accrédité du maître de céans, voyait son autorité complètement méconnue. Chaverny et deux ou trois autres lui avaient déjà demandé des nouvelles de son oreille. Il était désormais impuissant à réprimer le tumulte. De l'autre côté de la porte, Aurore, plus morte que vi... Puis...
Il faut savoir tirer, refendre, rouler, et pointer. Bien peu de gens réunissent ces quatre facultés. Une seule suffit pour obtenir l’estime de la galerie. Cet art imprime un cachet d’innocence à la physionomie des hommes. On dit que, pendant ces journées de juillet mémorables, les joueurs de boule... Puis...
Il avait des propriétés partout : dans la basse ville comme dans le quartier du haut commerce. L’opinion publique prêtait à ce grand citoyen un caractère indécis, timide, débonnaire. Il passait pour être le meilleur de la famille. On n’allait pas cependant jusqu’à dire qu’il ne fût capable de t... Puis...
LE MÉDECIN BLEU
Grâce à ses soins, Jean Brand était complètement rétabli. – Mam’zelle Sainte, dit-il un matin, je vais retrouver mes frères. Le secret de notre retraite fait toute notre sûreté, mais je me confie en vous comme si vous étiez ma fille ; voulez-vous venir avec moi ! –&n... Puis...
La lutte s’est engagée, ardente, implacable, comme toute lutte entre concitoyens. Le jour de sa visite au château, le docteur avait accompli sa menace ; il était parti pour Redon avec Sainte. Jean Brand aussi s’était souvenu de sa promesse ; quand le citoyen Saulnier revint le lendemain,... Puis...
Le comte Henri s’inclina sur le front de Jeanne, oh il mit un baiser. Toute l’émotion de sa voix avait disparu quand il répondit : – Que ne disiez-vous qu’il s’agissait d’un danger nouveau, Jeanne ? Je vous ai avoué dès le premier jour que ma vie était le danger même, et qu’il n... Puis...