Lire ebooks par: Lenormand,Frederic

Le mystère du jardin chinois
  Le lendemain matin, l’inspecteur du Censorat leur fit l’honneur de venir sur le perron pour leur souhaiter un bon voyage. On déposa le malade emmitouflé à l’intérieur de son chariot avec autant de soin que s’il s’était agi d’un « trésor vivant » ou d’une statue de jade. — Je vous le confie, dit Pe... Puis...
Madame Ti mène l'enquête
    Madame Première, qui avait tout entendu à travers la porte, décida d’aller enquêter en personne chez ce peintre. Elle avait envie depuis longtemps de rencontrer l’artiste qui enthousiasmait tant les dames de Han-yuan. Quel meilleur prétexte pour entrer chez lui que de lui commander un portrait ?... Puis...
Dix petits démons chinois
    À défaut de posséder un don de voyance, Ti considérait que le mot-clé, dans son genre de métier, était « prévoyance ». À quoi devait-il s’attendre ? Que lui restait-il comme suspects potentiels pour les prochains meurtres ? Une femme-renarde, un chien céleste, un homme-requin, un estropié monté... Puis...
Petits meurtres entre moines
    Le corps sans tête, déjà rigide, restait figé dans la position du lotus, comme une statue du Bouddha vandalisée par les barbares. — J’ai connu des moulins ouverts à tous vents où les assassins commettaient leurs meurtres en liberté, s’exclama le juge Ti ; mais comme ici, jamais. — J’ai besoin de... Puis...
Mort d'un cuisinier chinois
  Après le déjeuner au cours duquel il avait remis à sa Première la petite fortune constituant le montant de son allocation d’enquêteur plénipotentiaire, le juge Ti franchit à nouveau l’enceinte du palais, à l’intérieur de son palanquin chamarré, cerné de gardes en armes. Mais, cette fois, il la fra... Puis...
Médecine chinoise à l'usage des assassins
    Ti rentra chez lui assez tard et se coucha au plus vite pour récupérer de ses fatigues. À son réveil, il fit prévenir son épouse principale qu’il prendrait le temps de partager avec elle sa collation matinale. C’était le seul moment de la journée où ils étaient sûrs de pouvoir discuter en paix.... Puis...
La nuit des juges
  Quand ils sortirent de table, la nuit était tombée sur le palais. Une fois dans sa chambre, Ti s’aperçut qu’il avait oublié de récupérer ses rideaux dans le pavillon du crime. L’air lui apportait les parfums du jardin par la fenêtre ouverte. Il s’y accouda, heureux de profiter du calme et de la pa... Puis...
Le palais des courtisanes
    Ti, cet après-midi-là, examina l’affaire Cheng Mi-tsung avec son premier scribe, chargé de prendre en notes les résumés des différents entretiens que le juge lui dictait pour constituer le dossier. Soucieux de donner une logique à ce crime, Ti exprima tout haut l’idée selon laquelle le meurtrier... Puis...
Diplomatie en Kimono
    De retour à la maison des barbares, l’ambassadeur Calebasse vit avec satisfaction que tous ses subordonnés étaient assidus à leurs leçons. Au bas des marches, assis en tailleur sur une natte, M. Grain-de-riz se faisait tondre la tête tout en récitant des soutras. Sur la terrasse, Petite-herbe-sa... Puis...
Le château du lac Tchou-An
    « Quand la servante m’apportera mon thé et mon riz du matin, se dit le juge Ti à son réveil, j’en profiterai pour lui demander ce qui semblait tant l’attrister hier au soir. » Hélas, ce ne fut pas la vieille femme qui frappa à sa porte, mais le jardinier. Le jeune homme lui souhaita une bonne ma... Puis...
Thé vert et arsenic
    De retour à son pavillon, Ti ouvrit la porte et tomba sur un couple de macaques en train de se livrer à une activité qui réclamait une certaine intimité. Il lui échappa un « Oh ! Pardon ! », et il referma sous l’impulsion de sa pudeur naturelle. Des mesures urgentes s’imposaient s’il voulait évi... Puis...
L'art délicat du deuil
  L’explication selon laquelle l’épidémie était due à un péché collectif des ventres se répandit très vite parmi la population de Han-yuan. Comme les dieux corporels ne pouvaient monter au ciel dénoncer leurs hôtes que pendant le sommeil, la conclusion qu’il était préférable de dormir le moins possi... Puis...
Mort d'un maître de Go
    Ti était troublé de voir l’histoire de la princesse Zhaojun revenir régulièrement dans la conversation. N’y avait-il pas là un signe ? Son guide y avait fait référence, puis le spectre du cimetière, l’épouse du seigneur Tchao, le seigneur lui-même, et à présent le capitaine, comme s’ils s’étaien... Puis...
Panique sur la Grande Muraille
    Il espérait toujours un message de la préfecture ou du gouvernorat qui eût mis du baume au cœur de la population. Alors qu’il inspectait le rempart en compagnie d’un Guo Guowei clopinant et du commandant Xue, un projectile vint s’écraser à leurs pieds. C’était une espèce de ballon de cuir bien r... Puis...
Guide de survie d’un juge en Chine
    Le jour n’avait pas encore reparu quand un rustre se permit de tambouriner à la porte de la loge occupée par Ti. C’était l’aubergiste, et il se montra à peine poli. — Votre Seigneurie doit se lever ! Mon cousin Ma a un problème ! Seules les vapeurs du sommeil qui embrumaient encore l’esprit du m... Puis...