Lire ebooks par: C.L. Grace

Le temps des poisons
» Chaucer, Prologue général, Les Contes de Cantorbéry La porte une fois refermée, Lord Henry, riant et applaudissant, s'abandonna à sa jubilation. Il serra la main de Colum et embrassa Kathryn sur les deux joues en promettant de lui offrir le cadeau de son choix. — Qu'est-ce qui a éveillé vos soupço... Puis...
Le marchand de mort
Une fois encore Blanche Smithler, assistée de son mal embouché de mari, servit à tout le monde une collation légère, coupes de posset chaud et plat de galettes. Kathryn, Colum et les clients se débarrassèrent de leurs manteaux et se séchèrent devant le feu ronflant de la salle d’auberge. Une fois en... Puis...
La rose de Raby
Kathryn avança vers la table. — Pas à ce point. On dirait presque qu'il a tout rangé avant de partir comme s'il n'allait pas revenir. — Allons, c'est absurde ! À part lui, je suis le seul à avoir la clé de cette chambre. — En détenait-il d'autres? interrogea Kathryn. — Évidemment ! Regardez le burea... Puis...
Le livre des ombres
demanda Kathryn. — Brissot, répondit Hetherington. — Ah? fit Kathryn en se calant contre le dossier de son siège. Hetherington reprit vite. — Je n'ai pas dit que Brissot a fourni l'information. D'autres étaient au courant. — Votre fiancé, Neverett, l'est-il? interrogea Kathryn. — Je crois que oui, r... Puis...
Meurtres dans le sanctuaire
Ces dernières, habitées par des artisans, n’étaient que des masures de bois, basses et écrasées par des toits de chaume ou de paille qui débordaient largement, et d’où l’eau gouttait en permanence. Les demeures des riches, en revanche, étaient construites en plâtre qu’étayaient de gros colombages, e... Puis...
Le lacrima Christi
Que veut l'homme ? Un jour avec son amour, le lendemain dans sa froide tombe... » Chaucer, « Le conte du Chevalier », Les Contes de Cantorbéry, 1387 Le cadavre était épouvantable. Naguère plaisant, le visage de la défunte était maintenant souillé de limon vert gluant et d'eau sale qui lui emplissaie... Puis...
[Kathryn Swinbrooke 05] La rose de Raby
C’était une longue pièce évoquant une église, avec son plafond à chevrons et ses fenêtres garnies de verre de couleur percées haut dans le mur, par où se déversait l’éclatante lumière du soleil. Kathryn se rappelait vaguement être venue ici enfant, tenant la main de son père tandis qu’il consultait... Puis...
L'oeil de Dieu
Par les fenêtres à meneaux, on voyait le ciel s’assombrir. Kathryn et Colum avaient regagné Cantorbéry le matin même, très tôt, et, sans attendre, Colum avait demandé audience au gouverneur du château et aux principaux membres de sa maison. Ceux-ci formaient maintenant un petit groupe dont les ombre... Puis...