Lire ebooks par: Alfred Assollant

Ce ne fut pas sans une amère tristesse. Bien souvent je baissais la tête sur mon ouvrage, et je m’arrêtais à rêver de l’absent, et à me rappeler les dernières paroles qu’il m’avait dites et les derniers regards qu’il m’avait jetés en partant le sac sur le dos ; mais le contremaître de l’atelier... Puis...
Vous savez pourquoi ? Si vous ne le savez pas, je vais vous le dire, comme le fusilier Brossapoil, le plus ancien de la compagnie, me l’a raconté lui-même trois jours après mon arrivée au corps. Ça me coûta deux litres de la mère Mouilletrou, la cantinière, femme cupide, qui vendait neuf sous son vi... Puis...
« Ah ! dit le père Bernard, il est bien dur de travailler toute sa vie et d’amasser avec beaucoup de peine quatre ou cinq mille francs pour en faire cadeau au gouvernement ou n’importe à qui, quand on est vieux et quand on ne peut plus travailler. » Mon père, qui était là, ne répliqua rien. Comme il... Puis...
Rose-d'Amour
Quand chacun eut dit son mot et raconté son histoire, le père Bernard hocha la tête et dit à sa femme : « Rose-d’Amour ne sera pas notre fille. – C’est une dévergondée, dit la mère. On m’assurait encore ce matin qu’elle recevait trois ou quatre jeunes gen... Puis...