L’HOMME QUI REVIENT DE LOIN

Lire ebook L’HOMME QUI REVIENT DE LOIN
Auteur: Gaston Leroux

L’HOMME QUI REVIENT DE LOIN
point en avoir distingué quelqu’une et se montrait aimable avec toutes, indifféremment.
    Dans les derniers temps, on avait un peu jasé parce qu’il avait appris à la jeune femme du vieux Saint-Firmin, le notaire de Juvisy, à se servir d’un club, mais la parfaite correction de son attitude en toutes circonstances avait éloigné les soupçons.
    Du reste, le Saint-Firmin s’était mis à jouer au golf, lui aussi, et on avait fini par rire du jaloux, sans croire à la réalité d’une aventure qui aurait été, du reste, assez peu reluisante, pour un Munda de la Bossière.
    Et puis, l’ex-pupille du vieux Saint-Firmin, devenue son épouse au sortir du couvent, avait conservé toutes les grâces naïves de la jeune fille et semblait ignorer encore toutes les coquetteries de la femme.
    Quoi qu’il en fût, depuis le départ d’André, le couple n’était plus jamais revenu à la Roseraie, bien qu’il y fût souvent invité, et cela, plus d’une fois, avait donné à réfléchir à Jacques et à Fanny.
    Pour en revenir au fameux soir, André s’était présenté à l’heure dite, Jacques et Fanny l’attendaient. Ils ne s’étaient point couchés. Il leur parut qu’André avait recouvré un peu ses esprits. Il n’avait plus cette pâleur qui les avait effrayés. Il était moins agité, il paraissait déjà avoir pris son parti du mystérieux événement qui le chassait de la Roseraie. Il s’était montré presque tendre avec Fanny, lui recommandant, une dernière fois, les enfants, lui faisant promettre qu’elle se considérait comme leur maman, pendant tout le temps de la séparation dont il ne pouvait prévoir le terme. Il l’avait engagée à s’installer au château dès le lendemain et à s’y considérer absolument comme chez elle.
    Au moment de partir, il avait accepté la proposition de Jacques qui lui offrait de l’accompagner au moins jusqu’à Paris.
    – Tu as raison ! Viens !… Nous avons encore à parler de l’usine… et puis j’ai quelques dernières recommandations à te faire. Pour être plus tranquilles, laissons le chauffeur.
    Et ils étaient partis tous deux dans l’auto. Fanny la voyait encore s’éloigner dans la nuit, avec son feu arrière et la grosse masse sombre de la bâche, jetée sur la malle d’André pour la préserver de la pluie fine qui tombait… Ensuite la jeune femme s’était allongée sur un canapé et avait essayé de fermer les yeux ; mais elle était trop énervée pour goûter quelque repos. Une étrange agitation la secouait, la jetait tout à coup sur ses pieds, la faisant courir près de son fils qui dormait d’un sommeil paisible.
    Elle eût voulu qu’il se réveillât. Elle eût voulu ne pas être seule. Elle eût voulu ne pas penser, elle avait peur.
    Et elle ne savait pas de quoi !…
    Les heures lui avaient paru interminables. Que faisait donc Jacques ?… Pourquoi n’était-il pas déjà revenu ?… Elle calculait. Il aurait pu être de retour depuis une

Lire des autres livres

Les révoltés de Cordoue
Hernando n’avait eu aucun mal à comprendre l’âme de Cordoue, au-delà des églises, prêtres, messes, processions, chapelets, bigotes et membres de confréries qui quémandaient l’aumône dans les rues. En effet, les Cordouans remplissaient leurs obligations religieuses et acceptaient avec générosité de d... Puis...
Fortune De France
À vrai dire, les Capitaines touchèrent peu à la bâtisse, grande maison rectangulaire haute de deux étages autour d’une cour intérieure et flanquée aux angles de tours à mâchicoulis, celles-ci étant reliées par un chemin de ronde crénelé. Mais cette bâtisse n’était, au moment de l’achat, entourée que... Puis...
Azazel
Non seulement je savais, je ne sais pas comment, que le jeune homme était déjà en 138 | P a g e possession de l'arme lorsqu'il était entré dans le magasin, mais encore je me suis dit que sa mère ne devait pas avoir mal à la tête. Vous imaginez ça, raconter des histoires sur sa propre mère ? Une enqu... Puis...
Hector Servadac
Déjà la température s’était abaissée au-delà de quarante-deux degrés au-dessous de glace. Dans ces conditions, les thermomètres à mercure n’auraient pu être utilisés, puisque le mercure se solidifie à quarante-deux degrés. Le thermomètre à alcool de la Dobryna fut donc mis en usage, et sa colonne to... Puis...
La Démondialisation
Depuis fin 2008, cette dernière figure régulièrement en bonne place au « menu » des grandes rencontres internationales, qu’il s’agisse de celles du G 8 ou du G 20. On y voit la possibilité de « réguler » (i. e. réglementer) la globalisation financière. L’introduction de nouvelles règles et le durcis... Puis...