L'Eté de 1939 avant l'orage

Lire ebook L'Eté de 1939 avant l'orage
L'Eté de 1939 avant l'orage
Personnages historiques
    Voici quelques notices biographiques relatives à des personnages réels évoqués dans le roman.
    Arcand, Adrien (1899-1967): Journaliste et auteur de plusieurs ouvrages, on le retrouve dans de nombreux périodiques, dont La Presse . Il crée le Parti national socialiste chrétien (PNSC). En 1938, cette organisation fusionne avec les groupes fascistes de l’Ontario et du Manitoba pour donner naissance au Parti de l’Unité nationale. Il exprime un racisme virulent. Arrêté le 30 mai 1940, cet homme est interné pour la durée de la guerre.

    Bazinet, M gr Jean-Baptiste : Curé de Sainte-Agathe-des-Monts de 1912 jusqu’à sa mort en 1945. Son antisémitisme se manifesta dès 1934, mais à l’occasion de l’été de 1939, il atteint un sommet. Assez curieusement, cet ecclésiastique ne se priva jamais d’afficher sa sympathie pour le Parti libéral, lequel se montrait plutôt tolérant envers les Juifs.

    Bouchard, Paul (1908-1992): Fondateur en 1936 du journal La Nation , farouchement antisémite et, au début, pronazi, pour devenir ensuite indépendantiste et même créditiste. Exilé au Mexique pendant la guerre, il revient au Québec en 1945 et est nommé fonctionnaire provincial par l’Union nationale de Maurice Duplessis, dont il s’affichera comme un partisan, puis professeur à l’Université Laval.

    Bronfman, Samuel (1891-1971): L’un des huit enfants de Mindel et Ekiel Bronfman, immigrants originaires de Russie établis en Saskatchewan en 1889. En 1924, Samuel Bronfman fonde la Distillers Corporation, puis la Seagram en 1928. À compter de 1939, il assure la présidence du Congrès juif du Canada. L’organisme multiplie alors les interventions afin de venir en aide aux Juifs menacés d’extermination en Europe.

    David, Athanase (1882-1953): Fils de Laurent-Olivier David, ami fidèle de Wilfrid Laurier. Avocat à compter de 1905. En 1916, il est élu à l’Assemblée provinciale comme député libéral du comté de Terrebonne – dont faisait partie le village de Sainte-Agathe-des-Monts –, poste qu’il occupe jusqu’au scrutin de 1935. Il est élu à nouveau en 1939, mais démissionne dès le début de l’année suivante pour accéder au Sénat.

    Duplessis, Maurice LeNoblet (1890-1959): Avocat depuis 1913, il est élu député du Parti conservateur provincial en 1927. Il fonde l’Union nationale en 1935 et, à sa tête, devient premier ministre l’année suivante. Défait en 1939, il reprend le pouvoir en 1944 et meurt en fonction en 1959. On lui doit, parmi bien d’autres choses, d’avoir répandu l’expression «Salon de la race» pour désigner l’Assemblée législative dès 1936.

    Farah, Georges (dit Lajoie : 1876-1942): Né à Damas, éduqué à

Lire des autres livres

La fille de l'écrivain
par Troyat
— Eh bien ! Ils attendront ! Armand Boisier jeta un regard amusé à sa fille qui tenait le volant. Elle lui avait répliqué comme l'aurait fait sa mère, autrefois. Avec une joyeuse insolence. Isabelle aussi ne manquait pas de lui rappeler à l'occasion qu'il n'était pas n'importe qui ! Elle l'encourage... Puis...
La voie du sabre
20"; panose-1: 2 7 7 4 7 5 5 2 3 3 } @font-face { font-family: "Niagara Engraved"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 3 3 2 2 } @font-face { font-family: "Niagara Solid"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 2 2 2 2 } @font-face { font-family: "Old English Text MT"; panose-1: 3 4 9 2 4 5 8 3 8 6 } @font-face { font-family: Ony... Puis...
Jayne Ann Krentz Dreams, Part 1 Harlequin Temptation, No. 229
par Unknown
Probably because he was convinced it wouldn ’t take him long to change her mind. Suit yourself, he’d said. No need to make a decision this minute. We’ll talk about it some other time. Diana thought about Colby’s implicit assumption for a long time after he’d left that night. He was probably right.... Puis...
Le fils des Ténèbres
Les envahisseurs avaient dressé une tribune devant les débris de la taverne du Roi-Cerf. Des dizaines de soldats y étaient déjà installés et s’invectivaient en criant dans un désordre qui, en d’autres circonstances, aurait pu paraître joyeux. Suivi de Vordhen, Janes, à qui l’on avait passé une chaîn... Puis...
Rimbaud
Je trouve mon habillement aussi barbare que le leur. Mais je ne beurre pas ma chevelure. Les Gaulois étaient les écorcheurs de bêtes, les brûleurs d’herbes les plus ineptes de leur temps. D’eux, j’ai : l’idolâtrie et l’amour du sacrilège ; — oh ! tous les vices, colère, luxure, — magnifique, la lu... Puis...