Les visages du cauchemar

Lire ebook Les visages du cauchemar
Les visages du cauchemar
Introduction
    La peur revêt de nombreux aspects. Elle peut avoir le visage d'un inconnu, qui vous observe avec un intérêt anormal. Celui d'un ami disparu depuis longtemps. Parfois sa forme peut être imaginaire... une bête menaçante qui apparaît dans votre papier peint, ou dans les volutes du bois de votre armoire, alors que vous essayez de dormir.
    D'autres fois, elle peut presser sa face p‚le et horrifiée, contre votre fenêtre.
    Dans le présent recueil, j'ai rassemblé huit visages de la peur, venus de différentes parties du monde. Certains de ces visages sont insidieux. D'autres sont érotiques.
    D'autres encore sont tout à fait horribles.
    Je voudrais montrer que la vie a toujours plus d'un visage... qu'il y a d'autres existences et d'autres réalités, certaines terrifiantes, mais d'autres magiques et irrésistiblement attirantes. Je voudrais montrer comment des personnes appartenant à des cultures très différentes partagent la même peur fondamentale... La peur de mondes parallèles o˘ les morts continuent d'aller et venir, o˘ toute sorte d'horreur est concevable.
    Je voudrais montrer que les choses ici-bas ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être, et que nous devons nous méfier des apparences. Nous devons même être très prudents !
    Dans Les visages du cauchemar, vous trouverez des histoires de terreurs celtiques... des inconnus à la mine sinistre qui peuvent s'emparer de vous par la ruse et par le charme, et vous offrir ce que vous désirez le plus au monde. Des pères et des frères du pays de Galles... morts depuis longtemps, mais qui reviennent dans des vallées noyées de brouillard.
    Vous trouverez des histoires de l'Angleterre rurale, o˘
    le visage qui vous poursuit dans les bois est trop terrifiant pour qu'on puisse le regarder. Vous visiterez la France, o˘
    même le visage aimé vous causera une frayeur mortelle.
    En Amérique, vous rencontrerez les visages de l'avidité
    hideuse et ceux de l'autodestruction effroyable. Vous serez confronté également à l'un des visages les plus maléfiques de la magie indienne.
    En Ecosse, vous croiserez un visage miraculeux qui incarne la plus grande peur de toutes... la peur de Dieu.
    Avant de lire ces histoires, contemplez votre visage dans un miroir. Celui-ci, à son tour, deviendra un visage de la peur.
    Et lorsque vous aurez fini de lire ce recueil, regardez-vous de nouveau dans votre miroir... non seulement pour voir à quel point vous avez changé, mais aussi pour vous assurer qu'il n'y a pas un autre visage près de vous... que vous êtes bien seul.
    Le danger n'est pas tant que vous oubliez les visages de la peur. Le danger est qu'ils ne vous oublieront jamais.
    Graham Masterton
    L'ANGE GARDIEN
    …dimbourg, …cosse

    Je suis né à …dimbourg et, tout naturellement, j'y suis très attaché, tout à fait indépendamment du fait que c'est l'une des plus belles et des plus anciennes villes d'Europe.
    Le rocher d'Edimbourg est une forteresse depuis

Lire des autres livres

Coming Up Roses
didn’t know why he’d flirted with Rose Gilhooley. Hell, she was just a kid, really. He kicked at a wad of paper in his path as he, Rose, and Little Elk stood in line for the Ferris Wheel. Worse, she was now mad at him. She’d been almost relaxed before he’d succumbed to his urge to flirt. Now she’d g... Puis...
Warrior Mage (Book 1)
a middle-aged man in a white robe said from behind a desk bearing a plaque that read Admissions. He smiled brightly, his blue eyes crinkling, and genuinely seemed pleased to see Yanko and Lakeo walk in, even though he had been in the middle of scribbling notes on a pad. Three books lay open on his d... Puis...
Je Vais Bien, Ne T'en Fais Pas - Olivier Adam
Son premier roman, Je vais bien, ne t'en fais pas (Le Dilettante, 2000) ouvre un diptyque sur le thème de la disparition qui se poursuit avec À l'Ouest (Éditions de l'Olivier, 2001). Également scénariste et auteur pour la jeunesse, Olivier Adam a notamment écrit Poids léger (Éditions de l'Olivia*, 2... Puis...
ne chante pas ! À Francis de Miomandre. Lorsque Valentin venait voir sa fiancée, – c’est-à-dire tous les jours, – il n’était reçu ni comme un étranger ni comme un ami. Ayant été l’un et l’autre successivement, avant la livraison du « solitaire », il se rendait parfaitement compte de la différence. C... Puis...
— Mais bon, soupira Petra, tu ne peux pas trouver plus impossible à aimer qu'une pop-star qui vit à sept mille kilomètres. Quand tu as trente millions de rivales, qui plus est. — C'est vrai, dit Sharon. Mais, tu sais, peut-être que c'était mieux comme ça. » Elle se tut, comme si elle entendait l'éch... Puis...