Les vacances du petit Nicolas

Lire ebook Les vacances du petit Nicolas
Auteur: Sempé-Goscinny

Les vacances du petit Nicolas
M. Lanternau a dit : « Moi,
je vais m’occuper des gosses ! » M. Lanternau est un monsieur
très gentil, qui aime bien rigoler très fort et se faire ami avec tout le
monde. Il donne des tas de claques sur les épaules des gens et papa n’a pas
tellement aimé ça, mais c’est parce qu’il avait un gros coup de soleil quand M. Lanternau
lui a donné sa claque. Le soir où M. Lanternau s’est déguisé avec un
rideau et un abat-jour, le patron de l’hôtel a expliqué à papa que M. Lanternau
était un vrai boute-en-train. « Moi, il ne me fait pas rigoler », a
répondu papa, et il est allé se coucher.
    Mme Lanternau, qui est en vacances avec M. Lanternau,
elle ne dit jamais rien, elle a l’air un peu fatiguée.
    M. Lanternau s’est mis debout, il a levé un bras et il a
crié :
    — Les gosses ! A mon commandement ! Tous
derrière moi en colonne par un ! Prêts ? Direction la salle à manger,
en avant, marche ! Une deux, une deux, une deux ! Et M. Lanternau
est parti dans la salle à manger, d’où il est ressorti tout de suite, pas
tellement content. Et alors, il a demandé, pourquoi ne m’avez-vous pas
suivi ?
    — Parce que nous, a dit Mamert (qu’il est bête,
celui-là !), on veut aller jouer sur la plage.
    — Mais non, mais non, a dit M. Lanternau, il faut
être fou pour vouloir aller se faire tremper par la pluie sur la plage !
Venez avec moi, on va s’amuser bien mieux que sur la plage. Vous verrez, après,
vous voudrez qu’il pleuve tout le temps ! Et M. Lanternau s’est mis à
faire des gros rires.
    — On y va ? j’ai demandé à Irénée.
    — Bof, a répondu Irénée, et puis on y est allé avec les
autres.
    Dans la salle à manger, M. Lanternau a écarté les tables
et les chaises et il a dit qu’on allait jouer à colin-maillard. « Qui s’y
colle ? » a demandé M. Lanternau et nous on lui a dit que
c’était lui qui s’y collait, alors, il a dit bon et il a demandé qu’on lui
bande les yeux avec un mouchoir et quand il a vu nos mouchoirs, il a préféré
prendre le sien. Après ça, il a mis les bras devant lui et il criait :
« Hou, je vous attrape ! Je vous attrape, houhou ! » et il
faisait des tas de gros rires.
    Moi, je suis terrible aux dames, c’est pour ça que ça m’a
fait rigoler quand Blaise a dit qu’il pouvait battre n’importe qui aux dames,
qu’il était champion. Blaise, ça ne lui a pas plu que je rigole et il m’a dit
que puisque j’étais si malin, on allait voir, et nous sommes allés dans le
salon pour demander le jeu de dames au patron de l’hôtel et les autres nous ont
suivis pour savoir qui était le plus fort. Mais le patron de l’hôtel n’a pas
voulu nous prêter les dames, il a dit que le jeu était pour les grandes
personnes et qu’on allait lui perdre des pions. On était là tous à discuter,
quand on a entendu une grosse voix derrière nous : « Ça vaut pas de
sortir de la salle à manger ! » C’était

Lire des autres livres

Si un mari bat sa femme, s'il lui arrive de lui casser quelques côtes, tout cela n'est que du très banal, comparé au fait de dormir à la belle étoile parce qu'on n'a pas assez d'argent pour entrer à l'asile. Le gosse qui vole quelques poires à une très florissante compagnie de chemins de fer constit... Puis...
Les Aventures de Tom Sawyer
L’air était lourd, l’atmosphère oppressante. Malgré la chaleur, les trois garçons s’assirent auprès du feu dont les reflets dansants exerçaient sur eux un pouvoir apaisant. Un silence tendu s’installa. Au-delà des flammes, tout n’était que ténèbres. Bientôt, une lueur f... Puis...
Serena ou Le hasard des coeurs-Barbara Cartland
Jamais encore les pelouses abreuvées de rosée n'avaient été d'un si beau vert, ni les lilas plus éblouissants. Les cytises semblaient autant de fontaines d'où ruisselait une pluie d'or, et, sous les arbres fruitiers, les pétales s'amoncelaient comme une neige à peine rosée. Les eaux sombres du lac d... Puis...
Going Postal: Rage, Murder, and Rebellion: From Reagan's Workplaces to Clinton's Columbine and Beyond
par Mark Ames
Termination!  Robert Mack began working for General Dynamics in San Diego right after high school, starting at age nineteen. His first assignment was in the plastic fabrication line. He never worked for another company in his life. Through twenty-five years of dedication to General Dynamics, Mack re... Puis...
Personne ne sut jamais pourquoi. Peut-être parce qu’elle parlait ferme comme un officier qui commande ? Peut-être parce qu’elle était grande, osseuse, impérieuse ? Peut-être parce qu’elle gouvernait un peuple de bêtes domestiques, poules, chiens, chats, serins et perruches, de ces bêtes ch... Puis...