Les vacances du petit Nicolas

Lire ebook Les vacances du petit Nicolas
Auteur: Sempé-Goscinny

Les vacances du petit Nicolas
il
n’avait pas faim et il est allé se coucher. Le seau, il ne l’avait pas trouvé,
mais ce n’est pas grave, parce que je me suis aperçu que je l’avais laissé dans
ma chambre. L’après-midi, il a fallu appeler un docteur, à cause des brûlures
de papa. Le docteur a dit à papa qu’il devait rester couché pendant deux jours.
    — On n’a pas idée de s’exposer comme ça au soleil, a
dit le docteur, sans se mettre de l’huile sur le corps.
    — Ah ! a dit papa, quand je pense aux copains qui
sont restés au bureau !
    Mais il ne rigolait plus du tout en disant ça.
     
    Malheureusement, il arrive parfois en Bretagne que le soleil
aille faire un petit tour sur la Côte d’Azur. C’est pour cela que le patron de
l’hôtel Beau-Rivage surveille avec inquiétude son baromètre, qui mesure la
pression atmosphérique de ses pensionnaires...
     

 
Le boute-en-train
    Nous on est en vacances dans un hôtel, et il y a la plage et
la mer et c’est drôlement chouette, sauf aujourd’hui où il pleut et ce n’est
pas rigolo, c’est vrai ça, à la fin. Ce qui est embêtant, quand il pleut, c’est
que les grands ne savent pas nous tenir et nous on est insupportables et ça
fait des histoires. J’ai des tas de copains à l’hôtel, il y a Blaise, et
Fructueux, et Mamert, qu’il est bête celui-là ! et Irénée, qui a un papa
grand et fort, et Fabrice, et puis Côme. Ils sont chouettes, mais ils ne sont
pas toujours très sages. Pendant le déjeuner, comme c’était mercredi il y avait
des raviolis et des escalopes, sauf pour le papa et la maman de Côme qui
prennent toujours des suppléments et qui ont eu des langoustines, moi j’ai dit
que je voulais aller à la plage. « Tu vois bien qu’il pleut, m’a répondu
papa, ne me casse pas les oreilles. Tu joueras dans l’hôtel avec tes petits
camarades. » Moi, j’ai dit que je voulais bien jouer avec mes petits
camarades, mais à la plage, alors papa m’a demandé si je voulais une fessée devant
tout le monde et comme je ne voulais pas, je me suis mis à pleurer.
    A la table de Fructueux, ça pleurait dur aussi et puis la
maman de Blaise a dit au papa de Blaise que c’était une drôle d’idée qu’il
avait eue de venir passer ses vacances dans un endroit où il pleuvait tout le
temps et le papa de Blaise s’est mis à crier que ce n’était pas lui qui avait
eu cette idée, que la dernière idée qu’il avait eue dans sa vie, c’était celle
de se marier. Maman a dit à papa qu’il ne fallait pas faire pleurer le petit,
papa a crié qu’on commençait à lui chauffer les oreilles et Irénée a fait
tomber par terre sa crème renversée et son papa lui a donné une gifle. Il y
avait un drôle de bruit dans la salle à manger et le patron de l’hôtel est
venu, il a dit qu’on allait servir le café dans le salon, qu’il allait mettre
des disques et qu’il avait entendu à la radio que demain il allait faire un
soleil terrible.
    Et dans le salon,

Lire des autres livres

The Escape
He was destroying himself, drowning in self-pity and letting the system win. He decided to do whatever he could to improve his life. He signed on for anger-management therapy. Perhaps with expert help, he could control his stammer, and find a better way to deal with all of his unruly feelings. He wa... Puis...
Stieg Larsson
En réalité, il avait fallu près de vingt heures pour arriver seulement à la frontière entre l'Allemagne et le Danemark. Le ciel était couvert de nuages orageux lourds comme du plomb, et le lundi, lorsque l'homme qui se faisait appeler Trinity franchissait le pont de l'0resund, la pluie se mit à tomb... Puis...
LES THIBAULT - Tome II - Le pénitencier
Il sauta du train avec une animation extrême. Durant le trajet, malgré l’examen qu’il avait à passer la semaine suivante, il n’avait pu fixer son esprit sur les livres de médecine qu’il avait emportés. L’heure décisive approchait. Depuis deux jours son imagination lui r... Puis...
Le chant du départ
par Max Gallo
Il a vingt-huit ans. Il apprend à régner. Il a décidé qu’il logerait avec les siens, sa famille arrivée de Marseille, son état-major, ses invités, cette foule qui maintenant l’entoure au château de Mombello, à douze kilomètres de Milan, une villa somptueuse qu’il a choisie pour fuir les chaleurs de... Puis...
La Machine à assassiner
Mais eux, rien ne les arrêtait. Comme la porte leur résistait, ils forcèrent avec une bêche l’ouverture d’un double volet, cassèrent les vitres et pénétrèrent par une fenêtre. Jacques fit jouer son briquet, trouva sur une table une bougie à demi consumée dans son bougeoir, l’alluma… Ils étaient dans... Puis...