Les vacances du petit Nicolas

Lire ebook Les vacances du petit Nicolas
Auteur: Sempé-Goscinny

Les vacances du petit Nicolas
dit : « Et
alors ? » Et alors, le monsieur à la casquette s’est mis à crier que
c’était incroyable ce que les gens étaient inconscients, qu’on pouvait se
casser une jambe en tombant dans le trou, et qu’à marée haute, les gens qui ne
savaient pas nager perdraient pied et se noieraient dans le trou, et que le
sable pouvait s’écrouler et qu’un de nous risquait de rester dans le trou, et
qu’il pouvait se passer des tas de choses terribles dans le trou et qu’il
fallait absolument reboucher le trou.
    — Bon, a dit papa, rebouchez le trou, les enfants. Mais
les copains ne voulaient pas reboucher le trou.
    — Un trou, a dit Côme, c’est amusant à creuser, mais
c’est embêtant à reboucher.
    — Allez, on va se baigner ! a dit Fabrice. Et ils
sont tous partis en courant. Moi je suis resté, parce que j’ai vu que papa
avait l’air d’avoir des ennuis.
    — Les enfants ! Les enfants ! il a crié papa,
mais le monsieur à la casquette a dit :
    — Laissez les enfants tranquilles et rebouchez-moi ce
trou en vitesse ! Et il est parti.
    Papa a poussé un gros soupir et il m’a aidé à reboucher le
trou. Comme on n’avait qu’une seule petite pelle, ça a pris du temps et on
avait à peine fini que maman a dit qu’il était l’heure de rentrer à l’hôtel
pour déjeuner, et qu’il fallait se dépêcher, parce que, quand on est en retard,
on ne vous sert pas, à l’hôtel. « Ramasse tes affaires, ta pelle, ton seau
et viens », m’a dit maman. Moi j’ai pris mes affaires, mais je n’ai pas
trouvé mon seau. « Ça ne fait rien, rentrons », a dit papa. Mais moi,
je me suis mis à pleurer plus fort.
    Un chouette seau, jaune et rouge, et qui faisait des pâtés
terribles. « Ne nous énervons pas, a dit papa, où l’as-tu mis, ce
seau ? » J’ai dit qu’il était peut-être au fond du trou, celui qu’on
venait de boucher. Papa m’a regardé comme s’il voulait me donner une fessée,
alors je me suis mis à pleurer plus fort et papa a dit que bon, qu’il allait le
chercher le seau, mais que je ne lui casse plus les oreilles. Mon papa, c’est
le plus gentil de tous les papas ! Comme nous n’avions toujours que la
petite pelle pour les deux, je n’ai pas pu aider papa et je le regardais faire
quand on a entendu une grosse voix derrière nous : « Est-ce que vous
vous fichez de moi ? » Papa a poussé un cri, nous nous sommes
retournés et nous avons vu le monsieur à la casquette blanche. « Je crois
me souvenir que je vous avais interdit de faire des trous », a dit le
monsieur. Papa lui a expliqué qu’il cherchait mon seau. Alors, le monsieur lui
a dit que d’accord, mais à condition qu’il rebouche le trou après. Et il est
resté là pour surveiller papa.
    « Écoute, a dit maman à papa, je rentre à l’hôtel avec
Nicolas. Tu nous rejoindras dès que tu auras retrouvé le seau. » Et nous
sommes partis. Papa est arrivé très tard à l’hôtel, il était fatigué,

Lire des autres livres

Sur un air de navaja
Un matin, George Peters, de l’agence Carné, me téléphona pour me dire que, passant près de Sepulveda Canyon, il avait été jeter un coup d’œil sur la propriété du docteur Verringer. Mais le docteur Verringer n’était plus là. Une demi-douzaine d’équipes d’arpenteurs établissaient un relevé du terrain... Puis...
Le Mont-Saint-Michel et l'énigme du Drangon
Mais ces Anges n’ont pas pour autant perdu leur nature angélique, c’est-à-dire leur puissance surnaturelle, et ils continuent un combat sournois contre Dieu et les créatures fidèles à Dieu, cherchant à corrompre ces dernières pour grossir leurs cohortes. Donc, selon cette tradition, le monde – sensi... Puis...
Oh! You Pretty Things
You Pretty Things Twenty I thread between a dozen Harleys on my way to the front door of Scout’s building. The sidewalk looks like a holding pen for the extras on Sons of Anarchy, all beater American bikes and denim vests barely covering biceps tattooed with partially disguised swastikas and cartoon... Puis...
Opération Cay
On ne m’a même pas avertie de ce qui se passait. Son regard furieux se posa sur Van Atta. — Comment suis-je censée contrôler mon secteur quand d’autres administrateurs piétinent mes plates-bandes, distribuent des ordres à mes subordonnés sans même m’en informer, violent le protocole… — À situation e... Puis...
« 813 »
7 – 2 – ............................................................................................ 25 – 3 – ............................................................................................34 – 4 – ............................................................................................ Puis...