Les vacances du petit Nicolas

Lire ebook Les vacances du petit Nicolas
Auteur: Sempé-Goscinny

Les vacances du petit Nicolas
d’Irénée.
« Allez jouer plus loin », a dit papa, qui avait fini de se huiler,
et bing ! le ballon est tombé sur la tête de papa. Ça, ça ne lui a pas plu
à papa. Il s’est fâché tout plein et il a donné un gros coup de pied dans le
ballon, qui est allé tomber dans l’eau, très loin. Un shoot terrible.
« C’est vrai ça, à la fin », a dit papa. Irénée est parti en courant
et il est revenu avec son papa. Il est drôlement grand et gros le papa
d’Irénée, et il n’avait pas l’air content.
    — C’est lui ! a dit Irénée en montrant papa avec
le doigt.
    — C’est vous, a dit le papa d’Irénée à mon papa, qui
avez jeté dans l’eau le ballon du petit ?
    — Ben oui, a répondu mon papa au papa d’Irénée, mais ce
ballon, je l’avais reçu dans la figure.
    — Les enfants, c’est sur la plage pour se détendre, a
dit le papa d’Irénée, si ça ne vous plaît pas, restez chez vous. En attendant,
ce ballon, il faut aller le chercher.
    — Ne fais pas attention, a dit maman à papa. Mais papa
a préféré faire attention.
    — Bon, bon, il a dit, je vais aller le chercher, ce
fameux ballon.
    — Oui, a dit le papa d’Irénée, moi à votre place
j’irais aussi.
    Papa, ça lui a pris du temps de chercher le ballon, que le
vent avait poussé très loin. Il avait l’air fatigué, papa, quand il a rendu le
ballon à Irénée et il nous a dit :
    — Écoutez, les enfants, je veux me reposer tranquille.
Alors, au lieu de jouer au ballon, pourquoi ne jouez-vous pas à autre
chose ?
    — Ben, à quoi par exemple, hein, dites ? a demandé
Mamert. Qu’il est bête celui-là !
    — Je ne sais pas, moi, a répondu papa, faites des trous,
c’est amusant de faire des trous dans le sable. Nous, on a trouvé que c’était
une idée terrible et on a pris nos pelles pendant que papa a voulu commencer à
se re-huiler, mais il n’a pas pu, parce qu’il n’y avait plus d’huile dans la
bouteille. « Je vais aller en acheter au magasin, au bout de la
promenade », a dit papa, et maman lui a demandé pourquoi il ne restait pas
un peu tranquille.
    On a commencé à faire un trou. Un drôle de trou, gros et
profond comme tout. Quand papa est revenu avec sa bouteille d’huile, je l’ai
appelé et je lui ai dit :
    — T’as vu notre trou, papa ?
    — Il est très joli, mon chéri, a dit papa, et il a
essayé de déboucher sa bouteille d’huile avec ses dents. Et puis, est venu un
monsieur avec une casquette blanche et il nous a demandé qui nous avait permis
de faire ce trou dans sa plage. « C’est lui, m’sieur ! » ont dit
tous mes copains en montrant papa. Moi j’étais très fier, parce que je croyais
que le monsieur à la casquette allait féliciter papa. Mais le monsieur n’avait
pas l’air content.
    — Vous n’êtes pas un peu fou, non, de donner des idées
comme ça aux gosses ? a demandé le monsieur. Papa, qui travaillait
toujours à déboucher sa bouteille d’huile, a

Lire des autres livres

The Zoo
Beard is praying. Or at least it looks like he is. Hands clasped together, eyes screwed up, his mouth working quickly, pink lips moving rapidly and silently. I sit next to Beth at the table. She is reading a paperback, the pages folded back on the table so I can’t see the cover. She smells of soap.... Puis...
By the Light of the Moon
Lincoln made you think of Abe, therefore suggesting the wisdom and the integrity of men who rose to greatness from humble origins. Merriweather added a light note, implying a calm, untroubled soul, perhaps even one capable of entertaining moments of frivolity. A proctor was a person who supervised s... Puis...
La canne aux rubans
Chapeaux sur la tête, cannes à la main, besaces sur l’épaule. Ce village se trouve à une quinzaine de kilomètres au sud, entre les Ulmes et Le Coudray. Une vraie balade. Beauceron m’informe qu’il a écrit au compagnon Renois dit Casse-Cou afin de tenir sa place de chef d’équipe aux sonnettes. — Il es... Puis...
Deux maris étant donnés, et qui seront A, B, sont supposés vouloir découvrir quels sont les amants de leurs femmes. Nous mettrons le mari A au centre d’une table chargée des plus belles pyramides de fruits, de cristaux, de sucreries, de liqueurs, et le mari B sera sur tel point de ce cercle brillant... Puis...
Tales from Jabba's Palace
C. CrispinThud … thud … thud.The rhythmic pounding echoed faintly in the cavernous audience chamber of Jabba’s palace. The bulky figure dozing cross-legged on the empty dais sat bolt upright and stared apprehensively at the arched doorway leading upstairs to the main entrance. The knocking came agai... Puis...