Les saints innocents

Lire ebook Les saints innocents
Auteur: Sedley,Kate

Les saints innocents
que Lillis ne l’aurait jamais atteinte ; en dépit de ses
vingt printemps, elle avait toujours l’air d’une adolescente.
    Après avoir délié mes poignets, deux femmes remettaient
prestement en place le piège à l’intention du prochain étourdi qui passerait
tandis que les autres retournaient se dissimuler dans les buissons. Toutes, à
l’exception de Grizelda qui faisait ses adieux. Ses amies protestaient mais
elle secoua la tête en riant :
    — Le travail m’attend : le fromage à faire, la
poule à nourrir. La pauvre bête n’est pas sortie du poulailler ce matin. Je me
suis levée tellement tôt.
    Elle se tourna vers moi :
    — Maître colporteur, si tu veux m’accompagner jusqu’à
ma demeure, je te protégerai des prochaines quasimodistes que tu pourrais
rencontrer et je leur dirai que tu as déjà payé ton gage. Je m’appelle Grizelda
Harbourne, ajouta-t-elle.
    — Et moi Roger, dis-je, et j’accepte volontiers votre
offre. Peu m’importe de tomber dans les mains de vos consœurs quasimodistes si
elles sont du même genre que vous et vos compagnes.
    Des petits cris de joie saluèrent le compliment mais ils
furent rapidement réprimés car la plus jeune – Janet, si ma mémoire est
bonne – annonça qu’un autre mâle grimpait le sentier. Je chargeai ma balle
sur mon dos et offris mon bras à Grizelda Harbourne.
    Nous contournâmes le minuscule village d’Ashprington et
traversâmes un pan de forêt avant de déboucher dans une clairière. Là, un
cottage bas, d’un seul étage, occupait le cœur d’une petite propriété composée d’une
parcelle plantée de blé et de légumes, d’un poulailler, d’une porcherie et d’un
champ où broutait une vache.
    Le cottage était peu meublé : une table sur une paire
de tréteaux, deux bancs recouverts d’un morceau de tapisserie et alignés contre
les murs, un foyer central entouré d’une batterie de cuisine. Au fond de la
salle, une autre pièce de tapisserie, défraîchie et reprisée, dissimulait mal
un lit dont les pieds dépassaient de quelques pouces sous la garniture.
    J’eus un petit sursaut de surprise quand, Grizelda m’ayant
prié d’entrer, je franchis le seuil. À vrai dire, je n’avais aucune raison de
m’étonner ; le cottage, typique de la région, était exactement ce qu’on
devait s’attendre à trouver dans n’importe quelle petite propriété. Mais le maintien
de mon hôtesse, son ton autoritaire lorsqu’elle s’était adressée aux autres
femmes et le coup d’œil un peu dédaigneux qu’elle promena sur son intérieur me
disaient qu’elle avait connu des temps meilleurs et était accoutumée à un
environnement plus raffiné.
    — As-tu mangé ? demanda-t-elle en désignant de la
main un banc plaqué contre le mur.
    — J’ai pris du pain et du fromage au bord de la
rivière, il y a une heure de ça. Ce qui restait de mon dîner d’hier soir.
    Elle sourit d’un air entendu.
    — Un peu court pour un grand châssis

Lire des autres livres

Testament Phonographe /**/ ON N’EST PAS DES SAINTS On n’est pas des saints Pour la béatitude On n’a qu’Cin-zano Pauvres orphelins On prie par habitude Pour Notre Pèr’-Nod Monsieur le Curé Se signe quand on passe Comme s’il voyait Le Diable dans sa glace Nous on n’a rien dit On n’est pas d’ici  ... Puis...
La Voie terrestre
Journal intime de Moliak   Les yeux s’ouvrirent paresseusement, avec une certaine indifférence, et Moliak fut obligé de lutter pour s’adapter au nouveau corps et à la présence submergée de sa titulaire. L’opération avait donc réussi. Ils avaient survécu et iraient maintenant jusqu’au bout de leur pl... Puis...
Le Trône du Dragon
par Inconnu
Binabik             Lorsque Simon releva enfin la tête en direction de la source de cette voix, ses yeux emplis de pleurs s’écarquillèrent de surprise. Un enfant s’avançait vers lui. Non, ce n’était pas un enfant, mais un homme si petit que le sommet de son crâne ne de... Puis...
Phantoms
A breeze stirred the trees. The sky was cloudless. Coming out of the inn, with Bryce and Frank and Doc Paige and a few of the others behind him, Tal glanced up at the sun, the sight of which unlocked a memory of his childhood in Harlem. He used to buy penny candy at Boaz’s Newsstand, which was at th... Puis...
Le premier qui osa se bâtir un logis sur cette grève soumise à de fréquentes inondations, fut un sergent de la ville de Paris qui avait rendu quelques menus services à messieurs du chapitre Notre-Dame ; en récompense, l’évêque lui bailla vingt-cinq perches de terre, et le dispensa de toute censive o... Puis...