Les saints innocents

Lire ebook Les saints innocents
Auteur: Sedley,Kate

Les saints innocents
ils me
repéraient, j’étais un homme mort.
    Quand le dernier malfaiteur fut sorti de mon champ de
vision, je restai immobile pendant un bon moment, osant à peine respirer :
un traînard pouvait encore surgir au galop pour rattraper ses diaboliques
complices. Malgré l’appréhension, j’étais conscient de la paix profonde des
bois et j’observai la colonnade des fûts, les fourrés dont les ronces s’étendaient
jusque dans la rivière et, plus bas, le miroitement des eaux de la Harbourne
qui clapotaient placidement sur leur lit de galets. Une fois certain que les
voleurs n’étaient plus à portée de voix, j’offris mes remerciements à la Vierge
qui m’avait protégé, je regagnai le sentier et repris ma route. Car, à
condition qu’il ne puisse appeler ses camarades à l’aide, l’éventualité de
tomber sur un coquin isolé ne me troublait pas. Comme les lecteurs de mes
premières chroniques le savent, ma taille et ma corpulence suffisaient à
m’assurer la victoire dans un combat au corps à corps.
    Cela faisait deux mois que j’avais pris la route et marchais
vers le sud. J’étais parti de Bristol, devenue mon domicile après les événements
de l’an précédent. J’y avais passé l’hiver dans le cottage de ma belle-mère,
Margaret Walker, d’où j’avais rayonné pour vendre ma bimbeloterie dans les
villages environnants, veillant aussi à la consoler pour le mieux de la perte
de ma femme, sa fille unique. En cela, j’étais grandement aidé par Élisabeth,
ma fille, un bébé dont la naissance avait causé la mort prématurée de sa mère.
Mon plus profond regret, que ressent encore le vieil homme de soixante-dix ans
que je suis aujourd’hui, était d’éprouver si peu de chagrin de la perte de
Lillis. Mais je la connaissais depuis moins d’un an quand elle était morte. Je
ne souhaitais pas m’établir et seules les circonstances m’avaient forcé à
l’épouser ; si Dieu, dans Sa Sagesse, n’avait pas décidé de la reprendre,
il est possible que nous aurions été heureux ensemble, encore que j’en doute.
Lillis était trop possessive, et j’étais trop impatient de reprendre la
grand-route dès que les nuits raccourcissaient et que s’allongeaient les beaux
jours du printemps, pour que nous soyons parvenus à une réelle harmonie
domestique.
    Ma belle-mère était beaucoup plus apte à m’accepter tel que
j’étais ; elle ne cacha pas qu’elle aurait aimé que je vive à Bristol et
que je l’aide à élever l’enfant, mais n’essaya pas de me retenir quand, bien
avant Pâques, je lui annonçai mon départ.
    — Je reviendrai au début de l’hiver, lui dis-je en
embrassant ses joues tannées, à l’instant de hisser ma balle sur mes épaules.
Je vous confie Élisabeth.
    Elle acquiesça et je calmai ma mauvaise conscience en lui
laissant assez d’argent pour qu’elle puisse abandonner son métier de fileuse,
si elle le souhaitait. Elle m’accompagna jusqu’au seuil du cottage et

Lire des autres livres

Micromégas
« Ô atomes intelligents ! dans qui l’Être éternel s’est plu à manifester son adresse et sa puissance ; vous devez, sans doute, goûter des joies bien pures sur votre globe ; car ayant si peu de matière, et paraissant tout esprit, vous devez passer votre vie à aimer et à penser, c’est la véritable vie... Puis...
Puerto Vallarta Squeeze
Standard issue for the expats who hung around beach towns. He’d bought it when he’d first come to Puerto Vallarta three years before, from another gringo down there squandering life. Salt wind and gritty dust had taken the original brown paint, and where you couldn’t see primer you saw rust, and whe... Puis...
Light in Shadow
par Unknown
At eleven o'clock they were standing in front of the altar of an allnight wedding chapel. The ceremony was everything one could hope for in a Las Vegas wedding, Zoe decided. The chapel, a glittering little palace decorated with a lot of crystals and candles, was tucked away on a side street just off... Puis...
Dead By Midnight
She stretched her arm out over Griff’s side and caressed the wrinkled sheet. The room lay in darkness, only the glow of dawn glimmering through the windows and balcony doors hinting of the time. Since Griff occasionally couldn’t sleep and would get up at odd hours, she wasn’t overly concerned. But s... Puis...
Enterre Mon Coeur à Wounded Knee: Une Histoire Américaine, 1860-1890
par Dee Brown
Elle nous a été imposée par les enfants du Grand Père qui sont venus prendre nos terres sans en payer le prix, et qui y ont fait beaucoup de mauvaises choses. Le Grand Père et ses enfants sont responsables de ces problèmes (…). Notre souhait a toujours été de vivre en paix dans notre pays, et d’y œu... Puis...