Les saints innocents

Lire ebook Les saints innocents
Auteur: Sedley,Kate

Les saints innocents
a envoyé Bridget les chercher. Mais, bien
entendu, elle ne pouvait les trouver.
    Un silence pesant tomba sur la cuisine. Le feu s’était
éteint. Les relents de viande brûlée empestaient l’atmosphère. Au bout d’un
moment, Grizelda hocha la tête :
    — Oui, dit-elle lentement. Tout s’est passé exactement
comme tu l’as dit. Tu es très intelligent.
    — Mais pourquoi m’as-tu poussé à faire des
recherches ? Qu’espérais-tu y gagner ?
    Elle rit :
    — Je voulais faire peur à Eudo et le pousser à quitter
le cottage de Dame Tenter. Il s’y trouvait trop à son aise et trop près
d’Agatha. Il me fallait lui rappeler qu’il était entre mes mains, que si je le
voulais, je pouvais lui causer des ennuis. Malheureusement, je n’avais pas
prévu que cet imbécile essaierait de t’effrayer avec ses stupides
bouffonneries.
    Elle parlait d’un ton dur, lourd de mépris. Elle se leva,
repoussa son tabouret et secoua sa jupe. Puis elle reprit :
    — Eudo est incapable de juger le caractère des gens. Il
n’a pas compris qu’en essayant de t’effrayer, il ne ferait que renforcer ta
détermination. À présent que toi et d’autres sans doute – car je ne crois
pas que tu sois venu ici sans avoir confié tes soupçons – savez ma
complicité dans le crime, quelle solution me reste-t-il si je ne veux pas
mourir sur le bûcher ?
    Avant que je comprenne son intention, elle attrapa le
couteau dont elle s’était servie pour hacher les herbes.
    — Mourir de ma propre main… Mais je ne mourrai pas
seule !
    Elle fit le tour de la table, la pointe de la lame dirigée
vers moi, juste à l’endroit du cœur. Je reculai sans oser la quitter des yeux
pour chercher une arme, me maudissant de n’avoir pas apporté mon bâton. Puis
elle se mit à rire, un rire aigu dont toute gaieté était absente.
    — Tu ne m’échapperas pas, Roger. Je suis aussi forte
que toi et tu as toi-même verrouillé la porte.
    — Vous vous trompez, maîtresse Harbourne, dit Oliver
Cozin.
    Il était entré dans la cuisine, suivi d’un huissier et de
deux hommes de la garnison du château. Le couteau tomba bruyamment des doigts
inertes de Grizelda.
    — Le colporteur a fait semblant de fermer la porte,
reprit Oliver Cozin. Maître Colet est en garde à vue et il a avoué. Vous-même
vous êtes condamnée de votre propre bouche. Ces hommes et moi sommes témoins de
tout ce qui s’est dit entre vous et le colporteur, car nous l’avons suivi dans
la cour que nous avons traversée pendant qu’il engageait la conversation avec
vous et détournait votre attention. Nous sommes à la porte de votre cuisine depuis
une demi-heure.
    Il se tourna vers l’huissier.
    — Arrêtez cette femme, si toutefois une créature aussi
diabolique et dépravée mérite ce nom, et emmenez-la.
    Blafarde, les yeux vides, Grizelda fut poussée rudement
devant moi tandis qu’Oliver Cozin me tendait la main.
    — Maître colporteur, la cause de la justice

Lire des autres livres

Bilbo Le Hobbit
A ce moment, ils se sentirent l'envie d'un déjeuner et, comme ils avaient très faim, ils ne dédaignèrent pas ce qu'ils avaient prélevé dans le garde-manger des trolls. Leurs propres provisions étaient maigres. Maintenant, ils avaient du pain et du fromage, de la bière en suffisance et du lard à fair... Puis...
Que ma joie demeure
Il était là dans la cuisine de la Jourdane. Pour l’asseoir solidement il avait fallu défoncer les carreaux du parquet, creuser la terre et planter les racinages des deux montants de cèdre. Comme si on avait voulu planter des arbres dans la maison. Seulement, on avait ensuite scellé les trous avec du... Puis...
Quoiqu'il ne présentât pas le plus léger symptôme d'angularité, il n'en subissait pas moins à tout instant des variations de taille et d'éclat tout à fait étrangères à mon expérience. L'idée me vint brusquement que j'avais peut-être affaire à un cambrioleur, à un assassin, à quelque Isocèle monstrue... Puis...
La jeune femme lança un coup d'œil venimeux à son partenaire, prometteur d’une vengeance qu’il sentirait passer. Depuis l’aveu de Janus, elle n’arrivait plus à se concentrer sur rien. Hermès, quant à lui, avait sauté par la fenêtre pour ne plus réapparaître. — Quels sont les suspects de l’ép... Puis...
La troisième fille
Le tout avait l’air d’être assemblé au hasard. — Intéressant, n’est-ce pas ? fit une voix mielleuse. Un homme d’entre deux âges se tenait près de lui, exhibant de belles dents blanches. — Une telle fraîcheur… Ses mains potelées s’agitaient dans l’air comme pour y dessiner des arabesques. — Ah ? Poir... Puis...