Les Récits d'Adrien Zograffi - Volume II

Lire ebook Les Récits d'Adrien Zograffi - Volume II
Auteur: Panaït Istrati
Chapitre 1 ONCLE ANGHEL
    P ar cette nuit tombante de début d’avril, le hameau de Baldovinesti, situé à environ cinq kilomètres de Braïla, fêtait le premier jour de la résurrection du Christ. Dans toutes leurs cours, les paysans allumaient des moyettes de roseau sec ; partout de joyeux coups de fusil retentissaient, hommages rustiques orthodoxes rendus à la mémoire de celui qui fut le meilleur des hommes.
    Dans la chaumière de l’oncle Dimi – le cadet de la famille –, la mère Zoïtza – l’aînée des quatre frères – et son fils unique Adrien – un garçon de dix-huit ans –, venus tous deux de la ville, s’étaient réunis pour passer les trois jours de Pâques. Elle était restée veuve quelques mois après avoir mis son enfant au monde, et ne s’était plus remariée, vivant du labeur de ses mains.
    Il n’y avait pas beaucoup de place chez Dimi. Le pauvre paysan, quoique jeune, était déjà entouré d’une famille nombreuse, mais la bonne sœur se contentait d’un coin de la chambre, pendant qu’Adrien, toujours heureux des changements, allait sans façon coucher avec l’oncle dans le foin du grenier, écouter joyeusement ses histoires et lui raconter celles de la ville.
    Parfois, Adrien s’étonnait de cette manière de vivre :
    – Tu couches dans le grenier, et ta femme avec les enfants : c’est pas une vie !…
    – Faut bien, mon brave ; autrement, deh, comment te le dire ? Les enfants
viennent
trop vite…
    – En voilà une explication ! Et quand tu descends du grenier ?
    – Alors je vais au marais couper du roseau…
    – Et quand tu viens du marais ?
    – Alors je monte au grenier…
    – Et tes enfants, d’où
viennent-
ils ?
    – 
C’est Dieu qui les envoie…
    Dès que fut fini le dîner traditionnel, composé de
borche
[1]
,
d’agneau frit, de
cozonac
[2] et d’« œufs rouges », Dimi sortit dans la cour, mettre feu à la moyette et tirer des coups de fusil à blanc. Toute la marmaille le suivit, et même les grands.
    La nuit était étoilée. Dimi écouta le bruit du train allant vers Galatz et dit :
    – L’express de neuf heures.
    Et il alluma le roseau. Tout de suite les flammes fumantes montèrent droit vers le ciel, au milieu des cris étourdissants des bambins, dansant autour comme des petits diables rouges. Puis il déchargea en l’air les deux canons de son fusil de chasse, en disant, après chaque coup, avec une conviction de bon chrétien orthodoxe :
    – Christ a ressuscité !
    A ce moment, la mère d’Adrien prit son enfant par le bras, le tira à part et lui ordonna, sur un ton impérieux et angoissé :
    – Va, en courant, chez notre cousin Stéphane, le prêtre, et prie-le de ma part de venir tout de suite chez nous. Après, pousse jusque chez ton oncle Anghel, et amène-le ici.
    Adrien tressaillit, comme si sa mère lui avait dit de prendre un serpent avec la main :
    – Mais, maman, tu sais bien que l’oncle Anghel est fâché et ne veut

Lire des autres livres

Submission Moves: An MMA Romance
He twisted in his seat to look at her, a ready smile on his face. For a minute there he was worried she was going to call his bluff. This woman’s head game was way too cunning. She’d run circles around him if he wasn’t careful. “Rosie,” he acknowledged, patting the space next to him and bidding her... Puis...
La guerre de Stratton
Elle resta clouée sur place, à s'efforcer de trouver quelque chose à dire. Depuis cette terrible nuit dans l'appartement de ce dernier, elle avait évité de penser à lui dans toute la mesure du possible, mais la réalité, affreuse, glaciale, la bouleversait et elle se sentait submergée par le sentimen... Puis...
Patrouille galactique
quelque distance de la galaxie et cependant rattachée à elle par les liens souples mais irréfragables de la gravitation, la petite et confortable planète qui était la base d’Helmuth, tournait autour de son soleil natal. Cette planète avait été choisie avec le plus grand soin et son emplacement était... Puis...
Le Portrait de Dorian Gray
Il sortait vers onze heures de chez lord Henry où il avait dîné, et était enveloppé d’épaisses fourrures, la nuit étant très froide et brumeuse. Au coin de Grosvenor Square et de South Audley Street, un homme passa tout près de lui dans le brouillard, marchant très vite, le col de son ulster gris re... Puis...
Never Wager Against Love
“They’re so terribly thin,” said Vanessa.  Arthur grimly nodded.  “Unfortunately, as more and more families are forced off the land, they come to the cities, only to find little work and even less hope.  In Nottingham, things are worse than average.” “But why?” asked Vanessa as she turned to him.  “... Puis...