Les mystères de Winterthurn

Lire ebook Les mystères de Winterthurn
Les mystères de Winterthurn
La chaux vive
    À l’aube d’une matinée particulièrement froide pour un mois de mai – d’énormes flocons de neige mouillée voltigeaient comme
     des fleurs –, la fille aînée du juge défunt, Mlle Georgina Kilgarvan, apparut suivie de Pride, son domestique noir, et alla
     tirer la sonnette d’un marchand nommé Phineas Cutter (de Cutter Brothers Mills, route de la vallée de la Tempérance) auquel
     elle présenta une requête fort singulière. Pauvre Phineas !… Brutalement tiré de son sommeil, sourd de l’oreille droite, il
     se demanda si cette forme drapée de noir était la fille du juge ou un fantôme surgi de ses cauchemars : se pouvait-il que
     Mlle Georgina du manoir de Glen Mawr, habillée de ses lourds vêtements de deuil, discrètement voilée comme à l’accoutumée,
     fût venue à pied pour lui acheter… cinquante livres de chaux vive  !
    Plaçant la main en cornet derrière son oreille, il demanda en bégayant à la dame de répéter ses paroles.
    Tandis que le petit serviteur se tenait à l’écart, le visage fermé, ne paraissant pas entendre sa maîtresse, Georgina Kilgarvan,
     la voix basse, le débit rapide, sans aucun signe de trouble apparent, s’excusa de déranger le commerçant d’aussi bon matin ;
     elle ignorait l’heure exacte, car les pendules de Glen Mawr étaient toutes déréglées – quelqu’un avait dû y toucher depuis
     la mort de son père – undétail contrariant mais sans importance, elle ne s’y attarderait pas. Voilà : elle avait un besoin urgent d’un matériau –
     de la potasse, de la chaux, de la chaux vive ? elle ne savait plus –, un produit blanchâtre très puissant servant à désinfecter,
     à purifier, qui accélérait la décomposition des substances organiques, éliminait le mal… la pourriture… la contagion… le nom
     lui revenait à présent, c’était de la chaux vive. Elle en voulait immédiatement cinquante livres pour sa roseraie, son domestique les porterait à la maison ; elle jardinait,
     modestement, et avait la ferme intention de se mettre au travail le matin même.
    Sans ôter son voile, Mlle Georgina Kilgarvan expliqua d’un ton autoritaire qu’elle n’avait pas de liquide sur elle ; comme
     « son père avait été des années le client de M. Cutter, et son père avant lui, elle espérait qu’il accepterait d’envoyer la
     note à Glen Mawr, comme d’habitude » – information parfaitement inutile, les choses s’étant toujours passées ainsi.
    Pardonnons à Phineas Cutter sa stupéfaction car la scène, irréelle mais parfaitement convaincante, avait le charme subtil
     des rêves : l’apparition de cette dame de haute taille voilée de noir, sa majestueuse cape en peau de loutre qui tombait jusqu’au
     sol, sa courtoisie nuancée d’impatience, de mépris, plus frappante encore à une heure pareille quand la neige silencieuse
     et folle déposait d’énormes flocons mouillés sur sa tête et ses épaules. Ah !

Lire des autres livres

13 - Tous complices
Hayden a fumé une cigarette, mais au bout du cinquième ou du sixième morceau où il était question de solitude et de chagrin d’amour, l’idée ne m’a plus semblé si bonne que ça. Je lui ai demandé s’il voulait que je mette autre chose. — Pour quelle raison ? — Ce n’est pas un peu déprimant ? Ce n’est q... Puis...
Les Semeurs d'Abîmes
Elle se demanda avec angoisse si le pont serait capable d’affronter une tempête dans l’état actuel de la portée centrale. Pourtant, depuis la veille, des ouvrières travaillaient sans relâche, consolidant la chaussée au moyen de traverses métalliques prélevées sur la charpente des cubes d’habitation.... Puis...
Je lègue à la science, – comme à la seule puissance humaine capable de m’absoudre, – avec ma cervelle, arsenal des ruses funestes et des diaboliques machinations, l’être pervers et compliqué qui pour moi-même demeura un insondable problème. Mon nom ? j’ai tout fait pour qu’il demeu... Puis...
Doctor Hudson’s Secret Journal
Yesterday noon Nick Merrick called up to inquire whether I could conveniently dine and spend the evening with him at his country place on Lake Saginack. It was an unusual request. I had never been invited there except on a couple of occasions when Nick was having a large dinner party. When he wants... Puis...
Guérou, le pauvre Pernichon répondit de son mieux, par un courageux sourire. — L’œuvre de M. Cénabre est bienfaisante, déclara Mgr Espelette. Je n’en veux pour preuve que la malédiction des sots. Sa voix frêle se força si drôlement sur la dernière syllabe qu’il crut devoir achever par une petite tou... Puis...