Les Misérables

Lire ebook Les Misérables
Auteur: Victor Hugo
Chapitre  1
M. MYRIEL
    E n 1815, M. Charles-François-Bienvenu Myriel était évêque de Digne. C’était un vieillard d’environ soixante-quinze ans   ; il occupait le siège de Digne depuis 1806.
Quoique ce détail ne touche en aucune manière au fond même de ce que nous avons à raconter, il n’est peut-être pas inutile, ne fût-ce que pour être exact en tout, d’indiquer ici les bruits et les propos qui avaient couru sur son compte au moment où il était arrivé dans le diocèse. Vrai ou faux, ce qu’on dit des hommes tient souvent autant de place dans leur vie et surtout dans leur destinée que ce qu’ils font. M. Myriel était fils d’un conseiller au parlement d’Aix   ; noblesse de robe. On contait que son père, le réservant pour hériter de sa charge, l’avait marié de fort bonne heure, à dix-huit ou vingt ans, suivant un usage assez répandu dans les familles parlementaires. Charles Myriel, nonobstant ce mariage, avait, disait-on, beaucoup fait parler de lui. Il était bien fait de sa personne, quoique d’assez petite taille, élégant, gracieux, spirituel   ; toute la première partie de sa vie avait été donnée au monde et aux galanteries.
    La révolution survint, les événements se précipitèrent, les familles parlementaires décimées, chassées, traquées, se dispersèrent. M. Charles Myriel, dès les premiers jours de la révolution, émigra en Italie. Sa femme y mourut d’une maladie de poitrine dont elle était atteinte depuis longtemps. Ils n’avaient point d’enfants. Que se passa-t-il ensuite dans la destinée de M. Myriel   ? L’écroulement de l’ancienne société française, la chute de sa propre famille, les tragiques spectacles de 93, plus effrayants encore peut-être pour les émigrés qui les voyaient de loin avec le grossissement de l’épouvante, firent-ils germer en lui des idées de renoncement et de solitude   ? Fut-il, au milieu d’une de ces distractions et de ces affections qui occupaient sa vie, subitement atteint d’un de ces coups mystérieux et terribles qui viennent quelquefois renverser, en le frappant au cœur, l’homme que les catastrophes publiques n’ébranleraient pas en le frappant dans son existence et dans sa fortune   ? Nul n’aurait pu le dire   ; tout ce qu’on savait, c’est que, lorsqu’il revint d’Italie, il était prêtre.
    En 1804, M. Myriel était curé de B. (Brignolles). Il était déjà vieux, et vivait dans une retraite profonde.
    Vers l’époque du couronnement, une petite affaire de sa cure, on ne sait plus trop quoi, l’amena à Paris. Entre autres personnes puissantes, il alla solliciter pour ses paroissiens M. le cardinal Fesch. Un jour que l’empereur était venu faire sa visite à son oncle, le digne curé, qui attendait dans l’antichambre, se trouva sur le passage de sa majesté. Napoléon, se voyant regarder avec une certaine curiosité par ce vieillard, se retourna, et dit brusquement   :
    – Quel est ce bonhomme qui me

Lire des autres livres

Flora la belle romaine
Il faut que la déesse se soit jouée de nous pour que nous ayons ainsi confondu le passé et le présent, le temps perdu et le temps retrouvé. Sur quelle case étais-tu, mon aimé ? Celle de Caïus, ou celle de Jucundus ? Et moi ? Sur la blanche ? Ou sur la noire ? Et qui est le M... Puis...
Whisper Death
At the lot, the side door opened and in smooth fashion the plastic cuffs and canvas bag were removed. McGuire was left on the sidewalk, the door closing even as the van drove away. McGuire memorized the licence plate but he expected it would lead nowhere. There would be a block or a dead end, perha... Puis...
Ce soir je veux quitter mes calculs, mes travaux, et me plonger dans toutes les joies de la famille, dans les voluptés du cœur ; car, Pépita, j’en ai besoin, j’en ai soif !  ? Tu me diras ce que tu cherches, Balthazar ?  ? Mais, pauvre enfant, tu n’y comprendrais rien. &n... Puis...
The Dread: The Fallen Kings Cycle: Book Two
Darkness itself pursued him, neither living nor dead nor undead. Ancient and evil. Powerful. The darkness lapped at his heels like water. It snapped at his legs and slipped like a snare around his feet. To fall into the darkness was to perish. He could feel the darkness pull at him. It hungered for... Puis...
Chasseurs de têtes
Mentalement, je tirai un coup de chapeau à Del Rieco : dans chaque team, il y avait un bon, un ou deux plutôt pas mauvais et une paire de pannes. Nous avions chacun notre étage et chacun notre salle : au second pour Charriac, au premier pour Laurence Carré, au rez-de-chaussée pour nous, un tout peti... Puis...