Les Louves de Machecoul - Tome I

Lire ebook Les Louves de Machecoul - Tome I
Auteur: Alexandre Dumas
monsieur le baron.
    – Rien d’étonnant à cela : je vais à Souday.
    – M’est-il permis de vous faire observer que vous n’êtes pas tout à fait dans la route ?
    – Oh ! je le sais bien ; mais je crains de trouver la vraie route gardée, et je prends un détour.
    – En ce cas, et si vous allez véritablement à Souday, dit Courtin, je crois devoir vous donner un avis.
    – Lequel ? Un avis, s’il est sincère, est toujours le bienvenu.
    – C’est que vous trouverez la cage vide.
    – Bah !
    – Oui ; et ce n’est point là qu’il faut vous rendre, monsieur le baron, si vous voulez trouver l’oiseau qui vous fait courir les champs.
    – Qui t’a dit cela, Courtin ? fit Michel tout en manœuvrant son cheval de façon à mettre constamment son corps de face avec celui de son interlocuteur et à masquer ainsi Petit-Pierre.
    – Qui me l’a dit ? fit Courtin. Pardieu ! mon œil ! J’ai vu sortir toute la bande, que l’enfer confonde ! Elle a défilé à mes pieds dans le chemin des Grandes-Landes.
    – Est-ce que les soldats étaient de ce côté ? demanda le jeune baron.
    Petit-Pierre pensa que cette question était de trop, et pinça le bras de Michel.
    – Les soldats ? reprit Courtin. Voilà que, vous aussi, vous avez peur des soldats ! Eh bien, en ce cas, je ne vous conseille point de vous hasarder, cette nuit, dans la plaine ; car vous ne feriez pas une lieue sans apercevoir des baïonnettes. Faites mieux, monsieur Michel…
    – Que veux-tu que je fasse ? Voyons et, si c’est mieux, je le ferai.
    – Revenez-vous-en avec moi à la Logerie ; vous causerez une grande joie à votre mère, à qui cela fait deuil de vous savoir dehors avec d’aussi pauvres intentions.
    – Maître Courtin, fit Michel, à mon tour, je vous donnerai un avis.
    – Lequel, monsieur le baron ?
    – C’est de vous taire.
    – Non, je ne me tairai pas, répondit le métayer en affectant une émotion douloureuse ; non, il m’est trop cruel de voir mon jeune maître exposé à mille dangers, et tout cela pour…
    – Taisez-vous, Courtin !
    – Pour une de ces maudites louves dont le fils d’un paysan comme moi ne voudrait pas !
    – Misérable ! te tairas-tu ? s’écria le jeune homme en levant sur Courtin la cravache qu’il tenait à la main.
    Ce mouvement, que Courtin cherchait sans aucun doute à provoquer, fit avancer le cheval de Michel d’un pas, et le maire de la Logerie se trouva ainsi à la hauteur des deux cavaliers.
    – Pardonnez-moi si je vous offense, monsieur le baron, dit-il d’un ton pleurard, pardonnez-moi ; mais voici deux nuits que je ne dors pas en pensant à tout cela.
    Petit-Pierre frissonna : il retrouvait dans la voix du maire de la Logerie ces mêmes intonations patelines et fausses qu’il avait déjà entendues dans la chaumière de la femme Picaut, et qui s’étaient traduites, le métayer parti, par de si tristes événements. Il fit à Michel un second appel ; qui voulait dire : « A

Lire des autres livres

Les immortels de Cephalia
20"; panose-1: 2 7 7 4 7 5 5 2 3 3; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: roman; mso-font-pitch: variable; mso-font-signature: 3 0 0 0 1 0 } @font-face { font-family: "Niagara Engraved"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 3 3 2 2; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: decorative; mso-font-pitch:... Puis...
Book 2 - She Is The Darkness
par Glen Cook
He was seeing no one. The stinking ragbag that contained the Howler was perched atop some of the highest scaffolding surrounding Overlook. Work had resumed, though at a snail’s pace. Longshadow would not quit just because an army was nearby. The sky was heavily overcast. A chill breeze whined throug... Puis...
Une Abeille Contre La Vitre
P. C., descend, avec une majesté de souverain, les quatre marches de briques qui conduisent de son pavillon à son petit jardin. Du vivant de sa femme, il parlait peu : elle se chargeait de tout ; mais depuis un an, son monologue entre haut et bas ne s’interrompt guère, pareil à ces dauphins qui émer... Puis...
Shades of Neverland
Wendy bolted straight up in bed clutching at her chest. The dream had been so real that the shadow of pain lingered even after waking. She gasped as her hand came away from her breast wet and red. Looking down she examined the bloom of a scarlet flower on the bodice of her white nightgown. With a ri... Puis...
The Riven Shield: The Sun Sword #5
3rd of Corvil, 427 AA Callesta, Terrean of Averda Steel voice. Sun like lightning flash from ground to clear sky. Steel song, broken by little harmonies: Breath. Sweat. Movement. All watch. Who judges? “Again.” Valedan kai di’Leonne lifted sword; brought it, dull edge to chest, tip to forehead, edge... Puis...