Les Louves de Machecoul - Tome I

Lire ebook Les Louves de Machecoul - Tome I
Auteur: Alexandre Dumas
directions, attendant pour agir le signal de leur chef.
    q

XLV – Du danger qu’il peut y avoir à se trouver dans les bois en mauvaise compagnie
    I l était près de sept heures du soir, lorsque Petit-Pierre, accompagné du baron Michel, devenu son guide en remplacement du pauvre Bonneville, quitta la chaumière où il avait couru de si grands dangers.
    Ce ne fut point, on le comprend bien, sans une vive et profonde émotion que Petit-Pierre franchit le seuil de cette chambre où il laissait froid et inanimé le valeureux jeune homme qu’il connaissait depuis quelques jours à peine et qu’il aimait déjà comme on aime ses vieux amis.
    Ce cœur vaillant éprouva une espèce de défaillance en songeant qu’il allait retourner seul aux périls que, depuis quatre ou cinq jours, le pauvre Bonneville partageait avec lui : la cause royale n’avait perdu qu’un soldat, et cependant Petit-Pierre croyait avoir perdu une armée !
    C’était le premier grain des sanglantes semailles qui allaient encore une fois tomber dans la terre de la Vendée, et Petit-Pierre se demandait avec angoisse si, cette fois au moins, elles produiraient autre chose que le deuil et les regrets.
    Petit-Pierre ne fit point à Marianne l’injure de lui recommander le corps de son compagnon ; quelque étranges que lui eussent semblé les idées de cette femme, il avait su apprécier l’élévation de ses sentiments, et avait reconnu tout ce qu’il y avait de vraiment bon et de profondément religieux sous cette rude écorce.
    Lorsque Michel eut amené son cheval devant la porte, il rappela à Petit-Pierre que les moments étaient précieux et que leurs amis les attendaient ; alors celui-ci se retourna vers la veuve de Pascal Picaut, et, lui tendant la main :
    – Comment vous remercierai-je de ce que vous avez fait pour moi ? lui dit-il.
    – Je n’ai rien fait pour vous, répondit Marianne ; j’ai payé une dette, acquitté un serment, voilà tout.
    – Alors, demanda Petit-Pierre les larmes aux yeux, vous ne voulez pas même de ma reconnaissance ?
    – Si vous tenez absolument à me devoir quelque chose, reprit la veuve, lorsque vous prierez pour ceux qui seront morts pour vous, ajoutez à vos prières quelques mots pour ceux qui seront morts à cause de vous.
    – Vous me croyez donc quelque crédit auprès de Dieu ? dit Petit-Pierre sans pouvoir s’empêcher de sourire à travers ses larmes.
    – Oui, parce que je vous crois destinée à souffrir.
    – Acceptez au moins ceci, reprit Petit-Pierre en détachant de son cou une médaille suspendue à un mince cordonnet de soie noire ; ce n’est que de l’argent, mais le saint-père l’a bénit devant moi, et m’a dit, en me le remettant, que Dieu exaucerait les vœux que l’on formulerait sur cette médaille, pourvu qu’ils fussent justes et pieux.
    Marianne commença par prendre la médaille ; puis :
    – Merci, dit-elle. Sur cette médaille, je vais prier Dieu afin qu’il écarte la guerre civile

Lire des autres livres

La petite
En tout cas, de celles qui se déroulaient en ma présence. Souvent, quand j’étais seule en train de lire ou bien dans la cuisine pour mettre le couvert, j’entendais ma sœur et ma mère, derrière les battants clos du salon, alterner sanglots étouffés et évocation de souvenirs. Et j’au... Puis...
Parallel Lies
A dead giveaway. Either the owners of this farm had left on Christmas holiday prior to last week’s snowstorm, or they had abandoned the farm for winter to snowbirding in Florida or Phoenix or some other such spot. Alvarez approached the nearby barn without fear of being spotted. Typical of these Mid... Puis...
Sans trop hésiter, il monta l'escalier du tripot désigné sous le nom de numéro 36. - Monsieur, votre chapeau, s'il vous plaît ? lui cria d'une voix sèche et grondeuse un petit vieillard blême accroupi dans l'ombre, protégé par une barricade, et qui se leva soudain en montrant une figure moulée... Puis...
— Mais bon, soupira Petra, tu ne peux pas trouver plus impossible à aimer qu'une pop-star qui vit à sept mille kilomètres. Quand tu as trente millions de rivales, qui plus est. — C'est vrai, dit Sharon. Mais, tu sais, peut-être que c'était mieux comme ça. » Elle se tut, comme si elle entendait l'éch... Puis...
Bessières, directeur de la sûreté générale L’émotion causée par la « continuation des crimes de Corbillères » ne faisait que grandir. L’opinion publique était soulevée. Oubliant, naturellement, qu’elle avait été la première à exiger la condamnation de Bénédict Masson, elle accusait mainten... Puis...