Les hérétiques de Dune

Lire ebook Les hérétiques de Dune
Auteur: Herbert,Frank

Les hérétiques de Dune
1
    Presque toujours, la discipline est cachée,
faite pour limiter et non pour libérer. N’en cherchez pas le pourquoi .
Méfiez-vous du comment. Inexorablement, le pourquoi mène au paradoxe et
le comment vous enferme dans le piège d’un univers de cause et d’effet.
Les deux dénient l’infini.
    Les Apocryphes d’Arrakis
    — Taraza vous a dit, n’est-ce pas, que
nous avons usé onze de ces gholas Duncan Idaho ? Celui-ci est le douzième.
    La
vieille Révérende Mère Schwangyu avait dit cela sur un ton d’amertume délibéré
tout en observant, de la terrasse du troisième étage, l’enfant solitaire qui
jouait tout en bas sur la pelouse entourée de murs. A son zénith, le soleil
éclatant de la planète Gammu éclaboussait l’enceinte blanche en contrebas d’une
lumière crue, comme si un puissant projecteur avait été braqué sur le jeune
ghola.
    Usé ! se dit la Révérende Mère Lucille en s’autorisant un bref hochement de
tête. Comme le choix des mots et les manières de Schwangyu étaient froids et
impersonnels ! Nous avons épuisé notre stock ; veuillez nous
réapprovisionner…
    L’enfant paraissait âgé d’une douzaine
d’années standard, mais les apparences pouvaient être trompeuses chez un ghola
dont la mémoire première n’avait pas encore été éveillée. Juste à ce moment-là,
il leva la tête vers les deux femmes qui l’observaient. De stature solide, il
avait des yeux perçants qui les fixaient intensément sous la toque noire de ses
cheveux de karakul. Le soleil jaune de ce début de printemps projetait une
ombre courte à ses pieds. Il avait la peau très bronzée, mais un léger
mouvement de son épaule gauche fit glisser sa combinaison bleue, découvrant
quelques millimètres de chair pâle.
    — Non
seulement ces gholas sont ruineux, mais ils peuvent être extrêmement dangereux
pour nous, déclara Schwangyu.
    Sa
voix était monocorde et totalement dépourvue d’émotion, ce qui la rendait
encore plus impressionnante. C’était la voix d’une Révérende Mère Instructrice
s’adressant à une simple acolyte, et cela confirmait à Lucille que Schwangyu
faisait partie de celles qui protestaient ouvertement contre le projet ghola.
Taraza l’avait avertie : « Elle essaiera de vous convertir ».
    — Onze
échecs me semblent suffisants, reprit Schwangyu.
    Lucille
contempla les traits ridés de la vieille Révérende Mère en se disant
soudain : Peut-être qu’un jour je serai desséchée comme elle. Peut-être
que j’aurai son pouvoir au sein du Bene Gesserit.
    Petite
de taille, Schwangyu était marquée par les stigmates de nombreuses années
passées au service de la Communauté des Sœurs. Lucille savait, pour avoir
soigneusement préparé cette mission, que sous sa robe noire traditionnelle,
Schwangyu dissimulait un corps maigre et osseux que peu de gens en dehors de
l’acolyte qui l’habillait et des mâles que le programme génétique lui avait
imposés avaient eu

Lire des autres livres

Burned
Arsehole, Brogeland thinks. What I wouldn’t like to do to you in a soundproof room one day, when the cameras are turned off. Dreams and reality. Two completely different concepts, sadly. The thought grows even more frustrating because Sergeant Sandland is sitting next to him. Brogeland looks at the... Puis...
La première Leçon du Sorcier
s’écria l’Homme Oiseau. Mais arrête de penser avec ta tête à l’oiseau que tu veux appeler ! C’est dans ton cœur que ça doit se passer ! Richard écouta attentivement la traduction de Kahlan puis remit le sifflet entre ses lèvres. Quand il souffla, sans produire un son, comme toujours, ses joues se go... Puis...
ne chante pas ! À Francis de Miomandre. Lorsque Valentin venait voir sa fiancée, – c’est-à-dire tous les jours, – il n’était reçu ni comme un étranger ni comme un ami. Ayant été l’un et l’autre successivement, avant la livraison du « solitaire », il se rendait parfaitement compte de la différence. C... Puis...
Le Seigneur des Mensonges
Mais en dépit de tous les efforts de maître Juwain, les quatre Gardiens atteints des blessures les plus graves seraient obligés de rester sur place quelques jours de plus pour récupérer. Après m’être assuré qu’ils avaient assez de provisions, j’en désignai quatre autres pour les so... Puis...
L'ombre du chevalier -
Encore en proie à la confusion, Brant se laissa pousser vers l’escalier. L’apparition glacée se tenait toujours dans l’encadrement de la porte fracturée. Les secousses de la montée avaient assez réveillé Brant pour qu’il tienne debout par ses propres moyens, mais ses jambes restaient engourdies et i... Puis...