Les escales du cauchemar

Lire ebook Les escales du cauchemar
Les escales du cauchemar
INTRODUCTION
    Vous pouvez vous rendre en avion dans n'importe quel coin du globe et étudier la culture de n'importe quel pays-de l'Alaska à la Nouvelle-Guinée-mais partout o˘ vous irez, dans chaque culture, vous trouverez toujours des mythes inquiétants et des légendes terrifiantes.
    Peut-être les avons-nous créés afin d'expliquer notre peur de la nature, de la maladie, de la sécheresse et d'autres cata-strophes que nous sommes incapables de maîtriser. Peut-être les avons-nous créés afin de mieux comprendre la nature du bien et du mal.
    D'un autre côté, peut-être ne les avons-nous pas du tout créés. Certains des démons les plus sombres dans la hiérar-chie de la terreur humaine étaient peut-être déjà là, nous attendant, avant que nous ayons évolué. Des anges sont peut-être tombés du ciel, et des horreurs sans nom régnaient peut-être sur la nuit jurassique.
    Tant de cultures possèdent des démons similaires qu'il n'est guère difficile de croire que leur existence pourrait avoir une certaine vérité. Certes, ils ont des noms différents, comme Micantecutli du Mexique, le puissant seigneur des morts des Aztèques, qui se déplaçait la tête en bas, telle une araignée sur sa toile, afin de moissonner les ‚mes mortes récemment; ou Azazel, le bouc émissaire des Hébreux, qui a perverti les femmes en leur apprenant à se farder et a enseigné à leurs fils l'art plus cruel de la guerre; ou Ravana, l'équivalent indien de Satan; ou Baba Yaga, la sorcière des Slaves qui éventrait les gens et habitait une maison, en équilibre sur une patte de poulet.
    Cependant-noms différents ou pas-, ils incarnent tous les mêmes peurs fondamentales que chacun de nous ressent. La peur du noir. La peur que les êtres que nous chérissons soient tués ou blessés. La peur de la pauvreté, la peur de la peste.
    A présent vous allez visiter plusieurs cultures du monde, au cours d'un vol spécial qui vous emmènera dans les régions les plus terrifiantes de l'imagination humaine. Votre place est réservée, vous avez votre passeport à la main.
    Si vous en avez le courage, je vous ferai visiter trois continents - depuis les brumes hivernales de Bruges jusqu'aux collines couvertes de fleurs de Fès, depuis la Nouvelle-Angleterre en automne jusqu'à l'Alabama à la moiteur étouffante. Vous visiterez également nombre de mythologies différentes-les dogmes de l'…glise catholique aussi bien que les croyances des aborigènes d'Australie.
    Certains de ces endroits vous seront familiers. Mais ces vols vous montreront ce qui se cache sous la surface connue des choses... ils vous emmèneront dans des endroits o˘, normalement, les voyageurs n'osent jamais s'aventurer. Et même lorsque je vous ramènerai chez vous, après toutes ces escales, vous constaterez que l'épouvante s'attache à vos pas et vous suit, o˘ que vous alliez.
    Veuillez regagner votre place. Inutile d'attacher votre ceinture, parce que vous ne serez jamais en

Lire des autres livres

Sun Storm
The press and television gobbled up the decision like a pack of hungry foxes. The corridor outside the courtroom was illuminated by camera flashes and film lights as Assistant Chief Prosecutor Carl von Post addressed the media. Rebecka Martinsson stood with Sanna in the arrest room just inside the c... Puis...
013 – Bataille pour un ranch
Le chemin qu'il suivait longeait la rivière qui, après avoir traversé Big Basin, arrosait la vallée et Little Basin qu'elle séparait en deux parties sensiblement égales. À la sortie de Lariat, la route bifurquait, une branche traversant la rivière à gauche, l'autre s'éloignant vers la droite. Envir... Puis...
J.-C. 1. Voyant la Gaule tranquille, César, ainsi qu'il l'avait décidé, part pour l'Italie afin d'y tenir ses assises. Là, il apprend le meurtre de Publius Clodius et, ayant eu connaissance du sénatus-consulte qui ordonnait l'enrôlement en masse de la jeunesse d'Italie, il entreprend une levée dans... Puis...
Sospite nunc patria, fracto nunc funeris antro, Mors ubi dira fuit vita salusque patent. Quatrain composé pour les portes d’un marché qui devait s’élever sur l’emplacement du club des Jacobins, à Paris[1]. J’étais brisé, – brisé jusqu’à la mort par cette longue agonie ; et, quand enfin... Puis...
Les Talents de Xanadu
l’époque, j’avais quatorze ans. J’attendais dans la voiture que papa ressorte de l’hôpital. Il était allé rendre visite à ma mère. C’était le lendemain du jour où il m’avait dit que j’avais une petite sœur. On était en juillet, il faisait chaud et il devait... Puis...