Les Escales Du Cauchemar

Lire ebook Les Escales Du Cauchemar
Les Escales Du Cauchemar
INTRODUCTION
    Vous pouvez vous rendre en avion dans n'importe quel coin du globe et étudier la culture de n'importe quel pays-de l'Alaska à la Nouvelle-Guinée-mais partout o˘ vous irez, dans chaque culture, vous trouverez toujours des mythes inquiétants et des légendes terrifiantes.
    Peut-être les avons-nous créés afin d'expliquer notre peur de la nature, de la maladie, de la sécheresse et d'autres cata-strophes que nous sommes incapables de maîtriser. Peut-être les avons-nous créés afin de mieux comprendre la nature du bien et du mal.
    D'un autre côté, peut-être ne les avons-nous pas du tout créés. Certains des démons les plus sombres dans la hiérar-chie de la terreur humaine étaient peut-être déjà là, nous attendant, avant que nous ayons évolué. Des anges sont peut-être tombés du ciel, et des horreurs sans nom régnaient peut-être sur la nuit jurassique.
    Tant de cultures possèdent des démons similaires qu'il n'est guère difficile de croire que leur existence pourrait avoir une certaine vérité. Certes, ils ont des noms différents, comme Micantecutli du Mexique, le puissant seigneur des morts des Aztèques, qui se déplaçait la tête en bas, telle une araignée sur sa toile, afin de moissonner les ‚mes mortes récemment; ou Azazel, le bouc émissaire des Hébreux, qui a perverti les femmes en leur apprenant à se farder et a enseigné à leurs fils l'art plus cruel de la guerre; ou Ravana, l'équivalent indien de Satan; ou Baba Yaga, la sorcière des Slaves qui éventrait les gens et habitait une maison, en équilibre sur une patte de poulet.
    Cependant-noms différents ou pas-, ils incarnent tous les mêmes peurs fondamentales que chacun de nous ressent. La peur du noir. La peur que les êtres que nous chérissons soient tués ou blessés. La peur de la pauvreté, la peur de la peste.
    A présent vous allez visiter plusieurs cultures du monde, au cours d'un vol spécial qui vous emmènera dans les régions les plus terrifiantes de l'imagination humaine. Votre place est réservée, vous avez votre passeport à la main.
    Si vous en avez le courage, je vous ferai visiter trois continents - depuis les brumes hivernales de Bruges jusqu'aux collines couvertes de fleurs de Fès, depuis la Nouvelle-Angleterre en automne jusqu'à l'Alabama à la moiteur étouffante. Vous visiterez également nombre de mythologies différentes-les dogmes de l'…glise catholique aussi bien que les croyances des aborigènes d'Australie.
    Certains de ces endroits vous seront familiers. Mais ces vols vous montreront ce qui se cache sous la surface connue des choses... ils vous emmèneront dans des endroits o˘, normalement, les voyageurs n'osent jamais s'aventurer. Et même lorsque je vous ramènerai chez vous, après toutes ces escales, vous constaterez que l'épouvante s'attache à vos pas et vous suit, o˘ que vous alliez.
    Veuillez regagner votre place. Inutile d'attacher votre ceinture, parce que vous ne serez jamais en

Lire des autres livres

Moriarty appuie sur une sonnette dont on entend au dehors le tintement. Une sonnerie différente, en réponse à cet appel, résonne deux fois. Il prend le tube acoustique et le porte à sa bouche. MORIARTY, parlant dans le tube. – Quel numéro ? Il porte le tube à son oreille, écoute, puis le... Puis...
Flesh in the Furnace
He tells us: "There does not necessarily always have to be a hero and a villain in a conflict. Indeed, most times, there is no hero at all. And when one considers the ways of God and the attitudes of men, there can be little doubt that both factions would share in the villainy. When the war comes, i... Puis...
Les Bienveillantes
Voici le numéro où vous pourrez la rappeler. » Je montai et m’assis sur mon divan sans même dégrafer ma tunique, effondré. Pourquoi me contacter comme cela, après toutes ces années ? Pourquoi maintenant ? J’aurais été incapable de dire si je souhaitais la revoir ; mais je savais que si elle le souha... Puis...
Dôme-1
SA MAMAN). Elle s’habilla à son tour pendant que Little Walter décrivait des cercles à quatre pattes sur le plancher de la chambre, ses pleurs frénétiques à présent réduits à quelques reniflements occasionnels. Elle commença par jeter la petite culotte imbibée de sang dans la poubelle et par en mett... Puis...
L’élixir du diable
Le Mexicain continuait à le regarder avec un amusement glacé. Walker sentit le sang affluer à ses tempes et, tandis qu’il fixait les yeux du narco, la révélation soudaine qui l’avait transpercé se fit certitude. Cet homme n’était pas un « ancien lieutenant » de Navarro, il ne s’appelait pas « Nacho... Puis...