L'Entreprise des Indes

Lire ebook L'Entreprise des Indes
Auteur: Erik Orsenna

L'Entreprise des Indes
 
     
     
     
     
    Île d’Hispañola,
    Ville de Santo Domingo,
    Palais du Vice-Roi des Indes,
    Noël 1511
     
    Il n’était pas prévu que je raconte.
    Dans notre famille, c’est le frère aîné qui rêve. Et ce rêve
devient sacré. De gré ou de force, Christophe nous a tous embarqués.
    À chacun de nous il avait assigné un rôle.
    Le mien était de l’aider, jour et nuit.
    Et de me taire.
    Je n’ai jamais eu l’idée de protester. À quoi sert de
refuser la loi quand la loi est le cœur de vous-même ?
    De cet acquiescement bien m’a pris : c’est ainsi que le
rêve s’est accompli.
     
    Dans la ville toute neuve de Santo Domingo, le palais de l’Alcazar
voudrait rappeler Séville. Mais ce n’est qu’un gros bloc de pierres grises posé
sur le bord de la petite rivière Ozama. Avancez-vous sans crainte et
franchissez la porte. Peu de chances que les gardes vous importunent : ils
dorment la plupart du temps et leurs ronflements prouvent qu’ils s’adonnent
sans réserve à la noble activité du sommeil. Tournez à gauche et traversez deux
chapelles, l’une grande, l’autre petite. Toujours à main gauche, poussez une
porte. Vous croirez pénétrer dans un tombeau tant la pièce est vide et
dépourvue de lumière. Telle est la demeure prestigieuse et sinistre que le
Vice-Roi m’a réservée. Le Vice-Roi est Diego, mon neveu : le seul fils
légitime de Christophe.
    Souvent on me demande : quelle force incompréhensible
vous contraint, vous, Bartolomé, à demeurer et demeurer encore dans cette île ?
Pourquoi choisir Hispañola pour ultime séjour au lieu d’autres endroits de la
Terre doués d’agréments plus certains, de plus évidents conforts et sans nul
doute de meilleurs médecins ? Pourquoi n’avoir pas préféré Lisbonne, votre
chère Lisbonne, ou le val de Loire français, d’une douceur incomparable ?
    Selon les jours, je choisis l’une des innombrables raisons
qui me font tant aimer cette île : la variété des oiseaux, les neuf
couleurs de la mer, la proximité des montagnes, la violence des orages, l’odeur
forte des femmes, l’audace semblable des petites filles et des fleurs pour se
faufiler partout et prendre les poses les plus immodestes…
    Je tais le principal.
    Contrairement à notre ambition de jeunesse, Christophe et
moi n’avons pas découvert, avec cette île, le vrai Paradis, celui de la sainte
Bible. Mais nous nous en sommes rapprochés autant qu’il était possible. Il me
reste assez de lucidité pour savoir que le choix d’Hispañola pour résidence ne
me protégera pas de la mort, dont je sens bien qu’elle avance à grands pas. Je
sais seulement qu’ici comme nulle part ailleurs je pourrai résister aux autres
malédictions de l’âge : l’impression, malgré la chaleur, de froid
perpétuel ; ces douleurs cruelles aux articulations ; et les
tourments de la mémoire.
    À Hispañola, on dirait que chaque nuit efface le souvenir de
la journée qui vient de

Lire des autres livres

L'Héritage De Shannara 3 - La Reine Des Elfes De Shannara
midi, le lendemain, tout Arborlon savait qu’Ellenroh Elessedil avait décidé d’invoquer le pouvoir du Loden pour ramener les elfes et leur cité dans les Terres de l’Ouest. La reine avait fait prévenir les habitants dès l’aube. Barsimmon Oridio s’était chargé d’avertir les officiers et les soldats, Tr... Puis...
Le festin nu
A. J. tourné vers ses invités : « … l’honneur de vous présenter ce soir l’imprésario mondialement connu des courts mais bons métrages pour cinés de salon et télés à mauvaise fréquence, le seul et unique, le Grand Slashtabitch ! » Il tend la main vers un rideau de velours rouge haut de vingt mètres.... Puis...
Bleue comme une orange
20"; panose-1: 2 7 7 4 7 5 5 2 3 3; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: roman; mso-font-pitch: variable; mso-font-signature: 3 0 0 0 1 0 } @font-face { font-family: "Niagara Engraved"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 3 3 2 2; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: decorative; mso-font-pitch:... Puis...
L'alchimiste du neutronium - Conflit
-Alors je ne pense pas que vous ayez des raisons de refuser celle-ci. -Je vois. Si je puis me permettre, ambassadeur Cayeaux, pourquoi votre Consensus a-t-il accepté ce projet ? -Nous l'avons accepté parce qu'il apportera l'espoir à tous les êtres vivants de la Confédération. Cela ne signifie pas qu... Puis...
La moisson rouge
Je me fis conduire par lui jusqu’à proximité de chez Dinah Brand et fis le reste du chemin à pied. — Tu as l’air vanné, dit-elle après m’avoir fait entrer. Beaucoup de boulot ? — J’ai assisté à une conférence de la paix d’où devraient sortir au moins une douzaine d’assassinats. Le... Puis...