L'Empire de Nyphron

Lire ebook L'Empire de Nyphron
L'Empire de Nyphron
s’arrêta près du poteau.
    — Tu es en retard, dit le magicien.
    La femme se tourna et se détendit visiblement en reconnaissant Arcadius.
    — Non, je suis en avance. Vous l’êtes tout simplement encore plus que moi.
    — Pourquoi es-tu seule ? C’est trop dangereux. Ces routes sont…
    — Et à qui voulez-vous que je me fie pour m’escorter ? Avez-vous de nouvelles recrues ?
    Elle mit pied à terre et attacha la monture au panneau.
    — Tu aurais pu payer quelque jeune homme. Il doit bien y avoir des personnes en qui tu aies confiance, en ville.
    — Ceux à qui je peux me fier ne me seraient d’aucune utilité, et je me méfie de ceux qui pourraient m’aider. Et puis la route n’est pas longue. Je n’ai pas dû chevaucher plus de deux heures. Nous ne sommes pas loin de Ratibor.
    Avant qu’elle n’arrive à lui, il commença à se lever.
    — Vous pouvez rester assis.
    — Et comment te prendrais-je dans mes bras ? s’enquit-il en joignant le geste à la parole. Maintenant, dis-moi comment tu vas. Je me suis beaucoup inquiété.
    — Vous vous faites trop de souci. Je vais bien.
    Elle rejeta sa capuche, révélant ses longs cheveux blonds qu’elle portait roulés en arrière.
    — La ville a été prise ? demanda Arcadius.
    — Elle est aux mains des nationalistes. Ils ont attaqué et vaincu les forces du seigneur Dermont dans le champ et la princesse a mené une révolte contre le chef de la garde Vigan, dans la ville. Le seigneur Breckton et l’armée du nord sont arrivés trop tard. La ville était fermée et Dermont mort, alors l’armée de Breckton a fait demi-tour et est repartie vers le nord.
    — J’ai croisé sa caravane d’équipement. Je pense qu’il va prendre une position défensive près d’Aquesta. Et Hadrian et Arista ? Comment vont-ils ?
    — Pas une égratignure, répondit la jeune femme. Hadrian a confié le commandement de l’armée nationaliste à un nommé Renquist, l’un des capitaines en chef, et il est parti dès le lendemain de la bataille. Je ne suis pas certaine de sa destination.
    — As-tu eu l’occasion de lui parler ?
    Elle acquiesça.
    — Oui, je lui ai parlé de mon frère. Arcadius, savez-vous où est Degan ?
    — Moi ? dit-il avec surprise. Non. Il est entre les mains des Seret, j’en suis sûr, mais je ne saurais déterminer où. Ils semblent subitement être devenus beaucoup plus rusés. On pourrait croire qu’une seconde tête a poussé sur Guy. Et cette fois, elle n’est pas dénuée de cervelle.
    — Vous pensez qu’ils l’ont tué ?
    — Je l’ignore, Miranda.
    Le magicien marqua une pause, regrettant la sécheresse de ses paroles, puis regarda la jeune fille d’un air bienveillant.
    — Il est difficile de voir clair dans l’esprit de l’Empire. Nous ne pouvons qu’espérer que ces hommes le veulent vivant. Maintenant que nous avons lancé Hadrian sur cette piste, il y a de fortes chances que Royce et lui aillent le sauver. Peut-être même que cet

Lire des autres livres

Dead Time Series
Stretching, Azgiel looked over the wooded village his beautiful wife Maselda helped build during the years he had been away. Since his return, two years ago, he had grown fond of his new dwellings. There was something that emanated through the village that he never felt back at his old castle, now p... Puis...
Froid aux Yeux
Bekker alluma la lumière de la véranda en ouvrant le battant. Sous l'éclairage jaunâtre, sa peau ressemblait à du parchemin, tendue à bloc sur les os de son visage. Comme une tête de mort, songea Lucas. À l'intérieur, sous l'éclairage moelleux des plafonniers, l'impression de tête de mort s'évanouit... Puis...
L'Arracheuse de Temps
CHARLES PERREAULT Au matin, Toussaint se rinça la face dans l’évier de la cuisine. Puis il jeta son œil quotidien par la fenêtre. Pour tâter de la météo. Et il vit une annonce de mauvais temps. Dans sa cour. Comme un sourire avec des dents cassées. Ses cordes de bois étaient percées. Il manqua... Puis...
Histoire du Consulat et de l'Empire
Le Coz à Grégoire, 17 juillet 1799, in P. ROUSSEL, Correspondance de Le Coz, évêque constitutionnel d'Ille-et-Vilaine, Paris, Picard, 1900, p. 333. 2. Joseph FOUCHÉ, Mémoires, édités par Michel Vovelle, Paris, Imprimerie nationale, 1992, p. 97. 3. Ibid., p. 95. CHAPITRE 2 1. Mathieu MOLÉ, Souvenirs... Puis...
De la colonisation des Forçats. « Voyez, disent les partisans de la colonisation, voyez l’aspect florissant de la Nouvelle-Galles ; il y a seulement quarante ans que les Anglais ont commencé à y envoyer leurs condamnés, et déjà le pays compte cinq villes ; les arts de luxe y sont cul... Puis...