L'Empire de Nyphron

Lire ebook L'Empire de Nyphron
L'Empire de Nyphron
resté en arrière lors de l’engagement contre les forces de Dermont. Je le soupçonne d’être parti chercher Gaunt, et il nous contactera, Royce et moi, lorsque ce sera fait. (Hadrian soupira.) J’aurais voulu que mon père sache qu’il n’avait pas échoué, finalement.
    » Quoi qu’il en soit, je vais m’occuper de tout ce soir avant mon départ. Je chargerai l’un des capitaines de régiment de diriger l’armée. Il y a un dénommé Renquist qui paraît dégourdi. Je lui dirai de s’occuper des murailles, qu’il fasse consolider les pierres, qu’il prépare les défenses, qu’il mette en place les sentinelles, les gardes, les archers. Il devrait savoir faire tout ça. Et je vais dresser une liste de ce que vous devriez entreprendre : rassembler toute l’armée et les fermiers alentour dans l’enceinte de la ville, puis fermer les portes. Je vous recommande de le faire tout de suite.
    — Alors tu pars demain matin ?
    Il acquiesça.
    — Je doute de vous revoir avant mon départ, alors je vais vous faire mes adieux maintenant. Vous avez accompli l’impossible, Arista… Excusez-moi, Votre Altesse.
    — Arista me convient, répondit-elle. Tu vas me manquer.
    Elle ne put rien dire de plus. Les mots n’étaient pas à la hauteur de sa gratitude.
    Il ouvrit la bouche mais hésita. Puis il sourit et dit :
    — Faites attention à vous, Votre Altesse.
     
    Dans son rêve, Thrace voyait la bête venir vers son père. Il était tourné dans sa direction, lui souriant avec chaleur, dos à la créature. Thrace essaya de lui crier de fuir, mais seul un grognement étouffé lui échappa. Elle voulut agiter les bras pour attirer son attention sur le danger, mais ses membres étaient lourds comme le plomb et refusaient de bouger. Elle voulut courir vers lui, mais ses jambes étaient figées, comme gelées sur place.
    Le monstre, lui, se déplaçait sans problème.
    Il chargea sur la colline. Le pauvre homme ne remarqua rien, même lorsque les pas lourds de la bête firent trembler le sol. La créature consuma Theron d’une seule traite, et la jeune fille tomba à terre, comme frappée en plein cœur. Elle s’effondra dans l’herbe, luttant pour reprendre son souffle. Au loin, la bête reprenait sa course, vers elle, cette fois, pour achever son œuvre, pour l’avaler, et ses pas résonnaient avec toujours plus de netteté.
    La jeune fille se réveilla couverte de sueur froide.
    Elle était couchée sur le ventre dans le lit de plumes, son oreiller enroulé autour de la tête. Elle détestait dormir. Le sommeil regorgeait toujours de cauchemars. Elle restait éveillée aussi longtemps que possible et avait passé bien des nuits assise sur le sol devant la petite fenêtre pour contempler les étoiles et écouter les bruits du dehors. Il y avait toute une symphonie de grenouilles qui coassaient dans les douves accompagnées par un chœur de criquets. Des lucioles passaient parfois dans sa petite portion de monde. Mais le sommeil

Lire des autres livres

Night Chills
That was characteristic of him. H. Leonard Dawson, president and principal stockholder of Futurex International, did not at once welcome Salsbury into his office. In fact Dawson kept him waiting until three fifteen. That was characteristic of him. He never allowed his associates to forget that his t... Puis...
Spanking Her Highness
As frenetic as things had been in the last week, it was still good to be home on her family's Texas ranch, the place where she'd grown up and where so much of her heart lay. She played a riff on her fiddle, warming up her hands. It was a lively tune and made her smile softly as she fingered the stri... Puis...
Monstres sur Orbite
20"; panose-1: 2 7 7 4 7 5 5 2 3 3; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: auto; mso-font-pitch: auto; mso-font-signature: 0 0 0 0 0 0 } @font-face { font-family: "Niagara Engraved"; panose-1: 4 2 5 2 7 7 3 3 2 2; mso-font-charset: 0; mso-generic-font-family: auto; mso-font-pitch: auto; mso-f... Puis...
Les Aventures de Nigel
CHAPITRE XIII. « Si vous voulez avoir ce superbe saumon, « Laissez-le donc d’abord avaler l’hameçon, « La proie est assurée avec de la prudence : « Donnez-lui de la ligne, et prenez patience ; « Car, si vous l’effrayez, il a dans ce rocher « ... Puis...
Il en est d'amusants. « Sans doute aviez-vous raison, je le sais… mais qui sait ce qui serait arrivé si vous n aviez pas eu raison ?  » C'est ainsi que finit votre première phrase. Je ne peux m'empêcher de penser au fameux : «  Qu'arriverait-il si tout le monde en faisait autant !  » C'est une phras... Puis...