Le seigneur des Steppes

Lire ebook Le seigneur des Steppes
Auteur: Conn Iggulden

Le seigneur des Steppes
 
Prologue
    Le vieux khan des Naïmans frissonnait dans le vent soufflant
sur la colline. En bas, l’armée qu’il avait rassemblée affrontait l’homme qui s’était
donné le nom de Gengis. Plus d’une douzaine de tribus se tenaient aux côtés des
Naïmans, au pied des hauteurs, lorsque l’ennemi attaqua par vagues. Le khan
entendait des cris s’élever dans l’air pur de la montagne mais, presque aveugle,
il ne pouvait rien voir de la bataille.
    — Dis-moi ce qui se passe, murmura-t-il une fois de
plus à son chamane.
    Kökötchu n’avait pas encore trente ans et ses yeux étaient
vifs, même si l’ombre des regrets les avait assombris.
    — Les Jajirats ont déposé le sabre et l’arc, seigneur. Ils
ont perdu courage, comme tu l’avais soupçonné.
    — Ils lui font trop d’honneur avec leur peur, dit le
khan, resserrant son deel autour de son corps décharné. Et mes Naïmans, se
battent-ils encore ?
    Kökötchu demeura longtemps sans répondre, observant la masse
d’hommes et de chevaux qui roulaient sous lui. Gengis les avait pris par
surprise en surgissant des prairies à l’aube alors que les meilleurs éclaireurs
rapportaient qu’il se trouvait encore à des centaines de lieues de distance. Ses
guerriers s’étaient jetés sur la coalition naïman avec la férocité d’hommes
accoutumés à la victoire. Pendant un moment, toutefois, il y avait encore eu
une chance de briser leur charge. Kökötchu maudit en silence la tribu jajirat, qui
avait amené tant d’hommes des montagnes qu’il avait cru la victoire possible. Leur
alliance avait été une grande chose, encore impossible quelques années plus tôt.
Elle n’avait duré que le temps de la première charge ennemie, alors la peur l’avait
fracassée et les Jajirats s’étaient retirés du combat.
    Kökötchu jura à mi-voix en constatant que des hommes que son
khan avait accueillis se battaient à présent contre leurs frères. Une meute de
chiens qui tourne avec le vent.
    — Ils combattent encore, seigneur, dit-il enfin. Ils
ont contenu la charge et leurs flèches criblent maintenant les hommes de Gengis.
    Le khan des Naïmans rapprocha ses mains osseuses aux
jointures blanches.
    — C’est bien, Kökötchu, mais ne devrais-je pas
retourner auprès d’eux pour leur donner courage ?
    Le chamane tourna un regard fiévreux vers l’homme qu’il
avait servi pendant toute sa vie adulte.
    — Tu mourras si tu le fais, seigneur. Je l’ai vu. Tes
féaux tiendront cette colline même face aux âmes des morts.
    Il cacha sa honte. Le khan se fiait à ses conseils mais
lorsque la première ligne naïman s’était effondrée, c’est sa propre mort que Kökötchu
avait vue, portée par les traits bourdonnants.
    — Tu m’as servi loyalement, Kökötchu, reprit le khan. Je
t’en suis reconnaissant. Dis-moi encore ce que tu vois.
    Kökötchu prit une brève inspiration avant de répondre :
    — Les frères de Gengis prennent maintenant part au
combat.

Lire des autres livres

Les tribulations d'un mage en aurient
demanda l’assistant des runes modernes. — Ce que jouait le type dans la rue l’autre jour. » Suivit un bref silence embarrassé. « Bon sang, c’est déjà l’heure ? fit l’archichancelier en sortant sa montre. Ah, ben oui. Vous avez le flacon dans votre poche gauche, mon vieux. Prenez-en trois. — Non,... Puis...
Le crime du golf
Les deux agents de police s’effacèrent pour me laisser passer et je m’y engouffrai. Il faisait sombre dans cette cabane, une grossière construction en bois où l’on rangeait les vieux pots et les instruments de jardinage. J’étais entré en courant mais je m’arrêtai net, fasciné par le spectacle qui s’... Puis...
Daddy Knows Best
No part of this publication may be reproduced, distributed, or transmitted in any form or by any means, including photocopying, recording, or other electronic or mechanical methods, without the prior written permission of the publisher, except in the case of brief quotations embodied in critical rev... Puis...
Meurtres au scalpel
Ça ne rate jamais. Il suffit que vous soyez sur le point de mettre la touche finale à votre grand succès de la saison pour que quelqu'un vienne foutre la pagaille dans toute l’opération. D'accord, j'exagère, mais pas tant que ça. En tout cas, c'est exactement ce qui s'est passé ce jour-là, lorsque m... Puis...
Le sang du Christ
L’année du recensement de Quirinus à travers toute la Palestine. L’année de la grande révolte de Judas de Gamala, et aussi de sa mort. Crucifié à Césarée, au milieu de dizaines de ses partisans, suppliciés avec lui pour l’exemple. Quel enfant maudit avait pu naître cette année-là,... Puis...