Le palais des courtisanes

Lire ebook Le palais des courtisanes
Le palais des courtisanes
I
    Ti se
prépare à recevoir un hôte de marque ; il se voit entraîner plus loin
qu’il ne l’aurait voulu.
     
     
    Ti et ses
épouses étaient en train de vérifier que tout était parfait pour recevoir le
juge Lo, qui allait faire étape chez eux sur le chemin de la préfecture. Il
avait été convoqué à une réunion de hauts fonctionnaires et fins lettrés qui
résidaient momentanément chez le préfet. Ti avait gardé de son vieil ami le
souvenir de leurs années d’apprentissage de la magistrature dans les services
de l’administration métropolitaine :
    — Lo
est un homme particulièrement sensible, doté d’un goût aussi pointu que sûr. Je
tiens à ce que le moindre détail soit à la hauteur de ce qu’il est en droit
d’attendre.
    Madame
Deuxième lui assura que son collègue serait enchanté de son installation. Elle
avait personnellement dirigé l’agencement de l’appartement des invités, où elle
avait distribué quelques bouquets d’une élégance élaborée. Madame Première
avait pris soin de garnir les rayonnages d’un florilège de recueils de poésies
signés des auteurs les plus prisés. Quant à madame Troisième, elle avait envoyé
les enfants coucher à l’autre bout de la maison pour que leurs cris ne
dérangent pas la sérénité de l’érudit qui allait partager leur toit.
    Quand
l’équipage du visiteur fut annoncé, les trois femmes se retirèrent,
conformément à une politesse de bon aloi, après avoir souhaité à leur mari une
agréable soirée. « Ma maison est vraiment bénie des dieux », se dit
le juge avec un sourire satisfait. Tout lui semblait idéal en cet instant :
des épouses compréhensives, coopératives et efficaces, des rejetons discrets et
obéissants, un ami fidèle dont la présence ne pourrait être que divertissante.
Sans doute allaient-ils évoquer durant des heures les souvenirs de leurs jeunes
années, autour de mets délicats et des meilleurs vins que son cuisinier aurait
pu leur procurer.
    Ti sortit
sur le perron de la salle de réception. Des lampions avaient été allumés de
part et d’autre de la cour pour prévenir la disparition incessante de la
lumière du jour. Une petite voiture à cheval garnie de rideaux venait de
s’immobiliser. Les serviteurs se hâtèrent de déployer le marchepied afin de
permettre à l’unique passager de s’en extraire commodément. Un petit homme au
ventre rebondi descendit avec précaution du véhicule et s’en fut à la rencontre
du magistrat. Un sourire jovial éclairait son visage orné de fins favoris, bien
qu’un pli de contrariété marquât visiblement son front.
    — Ah !
Cher frère-né-avant-moi ! s’exclama Lo en ouvrant les bras pour y recevoir
son vieil ami, qu’il embrassa sans hésitation sur les deux joues. Quel plaisir
de pouvoir se reposer sur une épaule amicale quand le monde s’écroule autour de
soi ! Je suis si heureux d’être auprès de vous ce soir ! Nous nous
voyons trop rarement. Ces

Lire des autres livres

Changing His Game (Gamers #1)
From: [email protected] To: [email protected] I think my red silk tie would look best around the skin of your wrists as I touch every inch of you with my tongue. —A It was Friday and he’d tortured her all damn week with these emails. It was like he’d found her Tumblr account and placed... Puis...
L'énigme de l'exode
— Je n’aime pas ça, capitaine, dit Nasser. Les gens s’approchent de trop près. Nous devons condamner l’entrée. Nous reviendrons quand ce sera plus calme. Khaled était déjà arrivé à la même conclusion. Maintenant que le corps de la fille avait été retrouvé, les risques étaient trop grands. Le capitai... Puis...
Carnets secrets d'un cambrioleur
C’était la gouvernante irlandaise, Olivia Oldfoks, qui désirait transmettre à Peggy une invitation au nom de sa patronne, Madame Irina Shelton-Shieldrake. Elle ne put d’ailleurs en dire davantage, car le petit Richie lui arracha le combiné des mains et, d’un ton impérieux, ordonna à Peggy de lui pas... Puis...
La reine des démons
— Nous avons apporté l’armure de maître Garric, monseigneur, dit le majordome à Royhas. Garric regarda l’équipement qui scintillait sous la lumière de l’aube. Les pièces étaient plaquées en argent et décorées de scènes sur la fondation mythique de Valles : sur le plastron, le Berger guidait Val et... Puis...
The Ex Games 3
I stared at the clock on the nightstand and sighed. It was four a.m. I still had four hours before Brandon was going to pick me up and take me to meet Harry. "Harry," I said slowly in the dark. "Harry," I said again and smiled. I was going to meet my son. My son. It didn't even seem real. I was sc... Puis...