Le mystère du jardin chinois

Lire ebook Le mystère du jardin chinois
Le mystère du jardin chinois
paix, la situation
était aussi pénible qu’inextricable.
    Ses
compagnes finirent par s’enfermer dans le gynécée du yamen avec enfants et
servantes. S’il voulait entrer, elles exigeaient qu’il ôte sa robe et enfile
une blouse propre réservée à cet usage : on y avait tracé le caractère
« santé », en rouge, devant et derrière. Elles étaient déterminées à
lui mener la vie dure tant qu’il les maintiendrait dans ce mouroir.
    Comme un
malheur n’arrive jamais seul, un inspecteur du Censorat avait été repéré dans
la région. Il avait pénétré deux jours plus tôt dans le district voisin, et
tout laissait craindre qu’il s’arrêterait chez eux. Le message adressé par son
collègue pour le lui annoncer avait l’allure d’une lettre de condoléances.
Aussi Ti n’eut-il pas besoin de demander de qui il s’agissait lorsqu’un
secrétaire entra en trombe dans son cabinet pour crier :
    — Le
voilà ! Le voilà !
    — On
l’a vu sur la route de Pou-yang ?
    — Oh,
noble juge ! Il est dans la cour d’honneur ! L’envoyé du Censorat
avait foncé tout droit sur la ville du juge Ti, sur le tribunal du juge Ti,
autant dire sur le juge Ti lui-même. Ce dernier rajusta son vêtement vert, posa
sur sa tête son bonnet noir à ailettes empesées et se hâta d’aller accueillir
le dernier homme qu’il eût envie de voir.
    Des
porteurs fourbus venaient de déposer au sol un beau palanquin entouré de
soldats à cheval. Ti ne s’attendait pas à un contact très chaleureux.
L’inconfort d’un déplacement, toujours moins plaisant que les coussins de leurs
fauteuils, rendait les mandarins grognons. Il importait de redoubler d’amabilité.
Les serviteurs écartèrent les rideaux de la litière, l’un des gardes cria d’une
voix forte : « Gloire à Peng Shen, membre éminent du
Censorat ! », et tout le personnel se prosterna, Ti compris. Il ne se
releva qu’après avoir récité son discours de bienvenue, quand Longue-Vie
Grand-Penseur [2] l’y eut autorisé.
    — Je
prie Votre Excellence de me pardonner la simplicité de cet accueil. Si elle
avait daigné m’avertir, j’aurais pris des dispositions pour la recevoir comme
il sied.
    — Si
j’avertissais de mon arrivée, je ne serais pas inspecteur, répondit M. Peng en
lissant les plis de sa robe de soie couleur lavande.
    Il s’étira
et jeta un coup d’œil alentour.
    — Ainsi
donc, voici ce yamen de Pou-yang où l’on juge davantage d’atrocités que dans la
capitale ! Et voici ce Ti Jen-tsie dont on m’a tant parlé !
    — En
bien, j’espère, dit le juge avec une profonde inclinaison du buste.
    — A
votre avis, m’envoie-t-on inspecter les fonctionnaires qui donnent
satisfaction, Ti Jen-tsie ?
    Une petite
brise glacée balaya la cour d’honneur.
    Le
magistrat n’ignorait pas que les inspecteurs régionaux avaient pour mission de
traquer et de réprimer les abus des fonctionnaires. Dès qu’ils furent installés
dans le bureau

Lire des autres livres

Il n'existe pas une âme vraiment digne de ce nom qui ne soit hantée par cette moderne convoitise. J'ai renoncé à compter les lettres quotidiennes où d'aimables correspondants me prient de faire part aux masses de tel ou tel record qu'ils ont la prétention de détenir. Dans l'impossibilité de publie... Puis...
Vie de Rancé
Je parlerai dans un autre endroit de cette seconde partie. Ce que j’en vais citer actuellement n’est introduit que par incidence. On lit : « Je vous ai déjà dit que l’abbé de La Trappe était un homme galant et qui avait eu plusieurs commerces tendres. Le dernier qui ait é... Puis...
La grande fenêtre
Je glisse mon jeton dans la fente et j’appelle l’inter. La téléphoniste me dit combien de pièces je dois mettre dans l’appareil, pour Pasadena. La voix qui me répond est froide et acariâtre : — Résidence de Mme Murdock. — Ici, Philip Marlowe. Mme Murdock, s’il vous plaît.... Puis...
Science of Discworld
He'd worked out quite a good system, based on size, shape, colour and twenty-seven other qualities including whether or not he felt that it was a friendly sort of rock. With careful attention to cross-referencing, he reckoned that dealing with just those rocks in this room would take him at least t... Puis...
Lucky's Lady
par Tami Hoag
Shelby paced the width of the small study her husband had taken for his own use when they had moved temporarily into Chanson du Terre. It was a dark cubbyhole of paneled walls and wood floor, filled with masculine leather furniture and shelves of musty books. Portraits of stern men from the last cen... Puis...