Le Grand Secret

Lire ebook Le Grand Secret
Auteur: René Barjavel

Le Grand Secret
brun, lui couleur de pain
frais. Sur la poitrine plate de Roland, que la respiration soulevait à peine,
ses petites pointes de sein étaient couleur de caramel. Jeanne se pencha vers
la plus proche, lentement, jusqu’à ce qu’elle la sentit à peine toucher son
front, pas tout à fait au milieu, juste un peu plus bas vers le sourcil gauche,
en ce point aussi sensible que le cœur de la main. À la limite de l’immobilité
et de la caresse elle demeura ainsi quelques secondes, résistant au désir de se
poser sur lui tout entière, de le toucher avec toute sa peau. La merveille de
la nudité, c’était cela, tout le corps devenait une main pour toucher et sentir
l’autre corps pareillement dépouillé des carapaces, et lui aussi sensible, et
gourmand, et curieux.
    Mais il dormait si bien…
    Elle avait soif… Elle se redressa et
s’assit au bord du lit. La chambre était chaude et sentait l’amour et la peau
d’orange. Ils en avaient mangé hier soir, et elle avait mis les écorces sur les
radiateurs du chauffage central. Les affreux rideaux de velours prune étaient
tirés devant les fenêtres. Elle commençait à les aimer, comme tous les détails
de cet appartement saugrenu qu’il avait loué pour leurs rencontres. La chambre
et le salon étaient surchargés de meubles Napoléon III et de lampes, bibelots
et statuettes qui s’épanouissaient jusqu’aux années trente. En face du lit,
entre les deux fenêtres, au-dessus d’un fauteuil grenat, une jeune femme en
robe de tussor jaune pâle était accrochée dans un cadre doré. Coiffée en
bandeaux blonds, elle regardait Jeanne d’un regard très doux qui la suivait
partout avec indulgence et compréhension. Jeanne ne manquait pas une occasion
de lui sourire. Elles se comprenaient. Jeanne se leva pour aller à la cuisine.
C’était une immense pièce, carrelée de rouge, avec une hotte en verre
cathédrale qui courait tout le long d’un mur au-dessus de la cuisinière à gaz
et du fourneau à charbon. On aurait pu cuire ici la nourriture d’un régiment.
    La haute fenêtre donnait dans la seconde
cour de l’immeuble, une vieille maison de la rue de Vaugirard. Les rideaux
légers étaient écartés. D’une fenêtre en face, à l’étage supérieur, un jeune
vicaire insomniaque de l’église de Saint-Sulpice, qui s’était levé pour réciter
une action de grâces, vit Jeanne nue, superbe et libre, aller et venir dans la
pièce rouge, ouvrir l’énorme réfrigérateur, en sortir une bouteille d’eau, se
verser à boire, boire, se verser encore et boire de nouveau, longuement, avec
volupté, le bras bien levé et le visage un peu renversé en arrière, comme si
elle buvait à une source jaillissant de la paroi d’un rocher. La lumière crue
du plafond brillait sur ses épaules et sur ses cheveux lisses, d’un brun
presque roux, qui lui cachaient les oreilles et les joues. Et le reflet des
carreaux du sol ourlait de rose ses longues cuisses, le petit triangle d’acajou
au

Lire des autres livres

Le patient anglais: L'homme flambé
Avant qu’il n’atteigne le plancher, le corps de Kip se glisse par-dessous, il le rattrape. Caravaggio voit le visage du jeune homme souffler l’air qui gonfle ses joues. Il se dit tout à coup qu’il lui doit la vie.   Les fils du détonateur entre les mains, Kip se met à rire, oubliant sa timidité à l’... Puis...
Park Life
Il mène par un grand escalier du 1er étage en sous-sol au 8e étage entre les grands magasins Seibu et Hankyû ; il compte 7 théâtres et passe aujourd'hui pour un lieu de spectacle. {2} Allusion à l’attentat au gaz sarin qui, perpétré par la secte Aoum à Tôkyô en 1995, eut justement lieu dans les coul... Puis...
Bazaar
Polly ouvrit la bouche pour répondre, mais ne dit rien. Gaunt avait l’air de quelqu’un qui, soudain, se met à penser à autre chose ; ses yeux étaient perdus dans l’espace et il bougeait silencieusement les lèvres, comme s’il priait. « Monsieur Gaunt ? » Il sursauta légèrement. Son regard revint se p... Puis...
Death in Oslo
par Anne Holt
It had been a tiring flight, as he hadn’t been able to sleep. He had sat on his own from Riyadh to Rome. It felt like being transported by a robot. Only when they landed in Rome did the pilot come out of the cockpit and greet him with a nod, before opening the doors. He had exactly twenty minutes un... Puis...
And yet, for all the re-emergence of the ordinary, Crispin thought, it had also become a landscape changed beyond his capacity of description. Where the bird had been about his neck there was an absence that felt oddly like a weight. There were crows in the Weld again, towards the woods, and they he... Puis...