Le Général de pierre - Livre I - Le Jardin

Lire ebook Le Général de pierre - Livre I - Le Jardin
Le Général de pierre - Livre I - Le Jardin
soulagement sur le modeste banc que son petit-fils avait sculpté pour lui. Il restait assis, le dos au mur, les mains appuyées sur sa canne, et tendait l’oreille, guettant le cri lointain d’un goéland. C’était devenu plus facile au fil des années, mais il ne savait dire si son oreille s’était développée, ou si le doux chant de la mer n’avait fait que se renforcer, et, avec lui, les voix lointaines des fées, ces voix sans tristesse et sans crainte, ces voix caressantes et excitantes.
    Quand il fut reposé – s’il pouvait encore appeler cela être reposé, lui qui était toujours fatigué, maintenant – il franchit la petite porte. Elle semblait close, mais ne l’était pas, pour qui savait disposer correctement les roues de bois ajouré qui l’ornaient, combiner leurs feuillages sculptés en une forêt où se dessinait soudain un chemin. Il la poussa doucement, comme en s’excusant, et la referma soigneusement derrière lui. Il se savait intrus, et ne voulait pas qu’il en vînt d’autres, et que les lieux, blessés, se fermassent même à lui. C’aurait été terrible, car la propriété était son éternité, avec son jardin parsemé de pavillons gracieux. Il n’avait jamais cru à une survie dans un l’au-delà, ou aux dieux immanents, mais il croyait à la durée quand il parcourait ces lieux.
    Il ignorait de quand datait la propriété, mais il était pourtant certain que le tout premier de ses ancêtres n’avait pas inventé les mots quand elle avait surgi de terre. Il se disait même parfois qu’à cette époque reculée, le monde ignorait encore que des humains le fouleraient un jour. Quand il parlait ainsi, au gré de sa fantaisie, son fils le reprenait, lui disant qu’il exagérait, et que le monde n’était pas un amusement de lettré, mais une chose à prendre au sérieux. Heureusement, son petit-fils grimaçait, complice, pour rappeler qu’il croyait son aïeul affirmant que le jardin n’était pas destiné aux hommes.
    Vieux Saule regarda autour de lui, et conclut une fois de plus qu’il n’y avait rien pour l’homme dans la propriété ; ou plutôt, il n’y avait rien pour ceux des hommes qui étaient comme son fils, ces gens au cœur tout fait de terre, ou de métaux qu’ils disaient précieux, et qui pourtant les rendaient vils. Mais pour lui, il y avait de quoi se ravir sans fin. Il se rendit jusqu’au mur délicatement sculpté, amoureusement peint, qui lui semblait une porte sur des temps oubliés, et contempla les portraits des fées, souriantes, élancées et gracieuses. Il en trouvait certaines plus masculines, d’autres plus féminines, sans pouvoir les départager avec certitude. Peu lui importait, car elles étaient toutes séduisantes. Leurs corps se fondaient presque dans la végétation, dans les arbres fleuris, dans les corolles qui formaient autant de rideaux, parmi les gais jardins. Le monde leur était un berceau, et elles s’y déplaçaient avec volupté.
    Vieux Saule

Lire des autres livres

Le Loup des steppes
  La journée avait passé comme toutes les journées passent ; je l’avais doucement assassinée avec mon espèce d’art de vivre timide et primitif ; j’avais travaillé un peu, j’avais manié de vieux livres ; deux heures durant, j’avais eu des douleurs comme en ont les gens âgés, j’avais pris un cachet et... Puis...
Il était inutile de seller les chevaux : les cavaliers les monteraient à cru. Cassandra observa ses compagnons qui enfourchaient leurs montures ; elle était un peu envieuse, car on avait jugé inutile d’embarquer un cheval pour elle – il avait été décidé de lui en procurer un à Al Shabah si besoin ét... Puis...
Quick, Amanda
But it was too late for a change of heart. FROM CHAPTER ELEVEN OF The Ruin BY MRS. AMELIA YORK The three short knocks came less than fifteen minutes later. Beatrice was not startled. She and Leo had watched the lanterns of the returning searchers moments earlier. Pistol in hand, Leo went to the door... Puis...
The Dread: The Fallen Kings Cycle: Book Two
Darkness itself pursued him, neither living nor dead nor undead. Ancient and evil. Powerful. The darkness lapped at his heels like water. It snapped at his legs and slipped like a snare around his feet. To fall into the darkness was to perish. He could feel the darkness pull at him. It hungered for... Puis...
Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis
I Indre-et-Loire Département bénéficiant du numéro 37, au sud-ouest du Bassin Parisien, constitué par l’ancienne province de Touraine. Préfecture : Tours ; sous-préfecture : Chinon, Loches. 3 arrondissements, 30 cantons, 278 communes, 6 158 kilomètres carrés, 438 000 habitants, dont 1 423 mourront b... Puis...