Le Général de pierre - Livre I - Le Jardin

Lire ebook Le Général de pierre - Livre I - Le Jardin
Le Général de pierre - Livre I - Le Jardin
Elle-même croissait, et ses dents s’aiguisaient. Entourée de monstres, la petite graine en devenait également un. Elle donna le signal de la curée, mordant dans un boyau tout chaud. L’entrepreneur fut dévoré de l’intérieur. De ses oreilles de papier, Bleu Nuit l’entendit hurler comme il se débattait dans son agonie. À sa gauche et à sa droite, bien plus loin dans la nuit, mais si près de ses mains de papier, tous les autres entrepreneurs mouraient, criant, roulant, se tordant, dansant une farandole qui les laisserait morts.
    De son cœur de papier, il avait jugé que c’était adéquat. Mais de son cœur de chair… il avait envie de vomir et de pleurer. Il songea avec envie au sourire tranquille de Verte Bruine, à sa manière d’agir sans paraître limité par une conscience, puis il se fit brutalement horreur. Il se rendit dans le jardin intérieur, et contempla tristement la stèle de Roseau Bleu. Il l’avait vengé… mais son disciple eût renié ce qu’il était devenu.
    Derrière lui, Lavandin dit :
    – Sur un estomac en pareil état, je proposerais plutôt de la tisane que du thé.
    – Cela vaudra toujours mieux qu’une libation. Merci, Lavandin. Cette école mérite mieux qu’un directeur ivre. Et cette ville… cette ville a plus que jamais besoin de défenseurs.
    Il devait surveiller le jardin. Le bracelet, au poignet de Rouge Cerise… il était trop facile d’imaginer le monde couvert de jardins aussi beaux que celui de Verte Bruine l’était devenu, et habité par des êtres tels que lui. Intellectuellement, l’idée réjouissait l’exorciste. Mais en tant qu’humain… elle l’emplissait d’une profonde anxiété. Oui, il avait assez dormi devant la stèle de Roseau Bleu, il était grand temps de se reprendre. Il prit la tasse de tisane que lui tendait son disciple.
    – Lavandin, je vais faire de mon mieux pour me remettre rapidement. Si tu as besoin de moi, n’hésite pas à venir me consulter, d’accord ?
    – Bien sûr, maître. Le rôle du disciple n’est-il pas d’assumer tout ce qu’il peut, mais sans préjuger de ses forces ? Je n’entreprendrai rien qui ne soit à ma mesure.
    Bleu Nuit lui sourit, et conclut, en regardant la stèle de Roseau Bleu, qu’en toute connaissance de cause, il préférait un élève un peu trop intelligent à son pair un peu trop stupide.

Liste des lieux et personnages
     
    B ÂTON D ’ ENCRE , humain, magistrat, juge. Père de Rouge Cerise, époux de Lys d’Eau, beau-père de Verte Bruine, grand-père de Petite Pomme.
    B LEU N UIT , humain, maître exorciste ; fondateur de l’école d’exorcisme de Trois-Ponts, où étudient Roseau Bleu, Lavandin et Nuit Calme, entre autres élèves.
    D EMI -L UNE , humain, adopté par deux Tuan, Manis et Rengganis.
    D EUX -R IVIÈRES , ville natale de Bleu Nuit ; résidence de son frère, exorciste.
    F IER B OULEAU , humain, petit-fils de Vieux Saule
    I NDUK M ARAH , la Mère Araignée, dieu tuan
    K ERAIAN

Lire des autres livres

De l'inconvénient d'être né
  *   Les penseurs de première main méditent sur des choses ; les autres, sur des problèmes. Il faut vivre face à l’être, et non face à l’esprit.   *   « Qu’attends-tu pour te rendre ? » — Chaque maladie nous envoie une sommation déguisée en interrogation. Nous faisons la sourde oreille, tout en pen... Puis...
Mademoiselle
C'était la fin d'un après-midi de novembre. On n'y voyait guère. Anne-Louise aperçut près de la cheminée un homme qui regardait flamber les bûches. Épaules tombantes, cheveux très courts, barbe en broussaille, un étrange habit de pêcheur. Qui était-ce ? Au mouvement qu'il fit pour se redresser, elle... Puis...
A Song for Lya
R. Martin ----------------------------------- Science Fiction Electricstory.com www.electricstory.com Copyright © First published in Analog Science Fiction/Fact, 1974  NOTICE: This work is copyrighted. It is licensed only for use by the original purchaser. Making copies of this work or distributing... Puis...
Le Juge Ti à l'oeuvre (Partie 4)
PEINE LE JUGE TI eut-il pénétré dans la salle du restaurant, à l’étage, qu’il sut que le dîner ne serait pas des plus réjouissant. Deux grands chandeliers d’argent éclairaient les beaux meubles anciens, mais la vaste pièce n’était chauffée que par un seul brasero où se consumaient de rares morceaux... Puis...
Pays rouge
Il n’y avait rien que la lueur de la lune sur les branches dansant dans la brise. Il faisait si sombre qu’il la voyait à peine. Le bruit qu’il avait cru entendre aurait pu être causé par une brindille arrachée par le vent, un lapin vaquant à ses occupations nocturnes ou un Fantôme, sauvage assassin... Puis...