Le Femme de cire

Lire ebook Le Femme de cire
pas toujours été bon pour toi ? Si tu veux me dire où est allée madame, je te donnerai cent dollars.
    – Vous m’en promettriez mille, monsieur, répondit effrontément la femme de chambre, que je ne saurais vous renseigner exactement, puisque je ne sais rien moi-même ; mais donnez toujours les cent dollars, et je vous dirai quelque chose qui vous rassurera.
    L’amoureux marchand s’empressa d’extraire du petit sac de peau qui lui dansait sur le ventre, de son fillibey écossais, la somme en question et la tendit à Mary.
    La servante s’en saisit, la glissa dans son corsage et poursuivit :
    – Voyez-vous, monsieur, j’ai idée qu’il n’y a dans toute cette histoire qu’un pari. Vous savez combien de gens sont amoureux de madame, mais elle vous aime trop pour vous tromper et elle a toujours refusé les plus splendides propositions. Trois de ses adorateurs ont alors voulu se venger d’elle en même temps que de vous, et ils l’ont enlevée. Ça ne les avancera pas beaucoup, car vous savez si madame est femme à ne faire que ce qu’elle veut. On l’a sans doute conduite dans quelque maison du voisinage, d’où elle saura bien s’échapper si on veut la retenir de force. Avant midi, elle sera de retour.
    – Oui, tu as raison, répondit Saunders, un peu consolé ; ça doit être ça, mais je te jure que les mauvais plaisants me le payeront. Si j’allais prévenir la police ?
    – Êtes-vous fou ? Madame sera revenue avant qu’un détective ait même trouvé sa trace. Je ne serais pas étonnée s’il y avait du Forster là-dessous.
    – Le colonel Edward ?
    – Lui-même. Il est fort épris de madame, bien qu’elle n’ait jamais voulu le recevoir.
    – Je vais courir chez lui.
    – Ce serait absurde, car ce n’est certainement pas dans sa maison que le colonel a emporté miss Ada. Vous savez bien qu’il est marié et père de famille.
    – Que faire alors ?
    – Aller vous coucher tout simplement, mais d’abord vous déshabiller. Vous n’avez pas l’intention , je suppose, de vous promener toute la journée dans ce costume-là.
    Mary, pour ne pas éclater de rire une seconde fois, se mordait les lèvres jusqu’au sang.
    – C’est vrai, fit l’infortuné négociant en jetant les yeux vers une glace qui lui renvoya sa burlesque image ; mais tu me feras prévenir dès que miss Ada sera de retour.
    – Je vous le promets.
    – Alors envoie chercher une voiture.
    Il serait impossible de rendre l’accent à la fois désespéré et comique avec lequel Saunders avait prononcé ces derniers mots. Ils disaient assez combien, quelques heures auparavant, il comptait peu terminer aussi tristement sa nuit. Il n’avait donc pas donné l’ordre à son cocher de venir le prendre.
    Mary s’empressa d’expédier un des domestiques de la maison à la station voisine, et quelques instants après, non sans avoir fait encore mille recommandations à la jeune fille, le pauvre amoureux se décida, soigneusement

Lire des autres livres

Le sanctuaire
La Bataille de Halbo   Pour les adorateurs de Falla, la déesse du feu, il ne pouvait assurément y avoir de sort plus affreux que la mort par noyade. Être englouti par l’élément antagoniste de celui de la Déesse était déjà assez terrible : les Istriens croyaient que leurs âmes devaient traverser les... Puis...
Ce n’était pas étonnant : la reine avait rendu Broussel et Blancmesnil au peuple. La reine n’avait réellement donc rien à craindre, puisque le peuple n’avait plus rien à demander. Son émotion était un reste d’agitation auquel il fallait laisser le temps de se calmer, comme après une tempête il faut... Puis...
Hunter's Run
His mouth went slack, and blood rushed through his lips and down over his chin.   Was there the faintest of tugs as the other died, as whatever bond was between them broke? Or was it just his imagination? It was impossible to say.   Ramon rolled the body to the edge of the raft and pushed it into th... Puis...
Madame Edwarda - Le Mort - Histoire de l'oeil
J’avais près de seize ans quand je rencontrai une jeune fille de mon âge, Simone, sur la plage de X... Nos familles se trouvant une parenté lointaine, nos relations en furent précipitées. Trois jours après avoir fait connaissance, Simone et moi étions seuls dans sa villa. Elle était vêtue d’un tabli... Puis...
Histoire de la mouette et du chat
la lumière de la lune Secrétario, Jesaitout et Zorbas creusèrent un trou au pied du marronnier. Peu auparavant ils avaient jeté la mouette du haut du balcon dans la cour en faisant attention qu’aucun humain ne les voie. Ils la déposèrent rapidement dans le trou et le recouvrirent de terre. Alo... Puis...