Le Femme de cire

Lire ebook Le Femme de cire
prouver ma reconnaissance ?
    – En me fournissant le plus tôt possible l’occasion d’être utile, répondit William avec un triste sourire. En faisant vos affaires, je fais aussi les miennes.
    – Ah ! oui ! ce mystère de votre vie, mystère dans lequel la jolie et charmante miss Jane doit jouer un rôle. Voyons, quand aurez-vous assez de confiance en mon amitié pour me juger digne d’être votre confident ?
    – Plus tard, mon cher Kelly, plus tard. Jane est rentrée à New-York avec sa gouvernante, mais je vais la faire voyager, car elle est souffrante. Je vous dirai un jour quel lien terrible m’attache à cette chère enfant, pour laquelle je donnerais ma vie et que je fais souffrir, hélas ! d’un mal qui, pour tout autre que moi, serait une joie immense, car il pourrait la guérir.
    Fort intrigué par ces paroles que son interlocuteur avait prononcées avec un accent plein de tristesse, M. Kelly allait peut-être insister pour avoir la clef de cette énigme, lorsque, après s’être fait annoncer, le capitaine Young parut.
    – Monsieur, dit-il à son chef, après avoir serré la main de son visiteur, on vient de retrouver le corps de Gobson.
    – Ah ! fit le fonctionnaire ; où ça ?
    – Sous le wharf 32, en face de Shakespeare-Tavern.
    – Sous le wharf 32, s’écria William Dow. Eh bien, mes chers amis, avais-je raison en affirmant qu’Ada Ricard avait été jetée à l’eau à la hauteur de Blackwell et de ce côté de la rivière ? On dirait que le ciel lui-même a voulu fournir la preuve de ma démonstration. Tombé dans le fleuve à peu près à l’endroit où il y a précipité sa femme, James Gobson, et, remarquez-le, après le même intervalle de temps, James Gobson a reparu juste là où le cadavre de la malheureuse a été découvert, sous le wharf 32.
    – C’est prodigieux ! exclama M. Kelly.
    Quant au terrible Young, il ne trouvait pas un mot pour exprimer sa pensée ; seulement ses regards disaient assez que son admiration de jadis pour l’intelligent détective était devenue de l’enthousiasme.
    Quelques jours après cet entretien, Ketty Bell comparut seule devant la cour criminelle, car la femme de chambre, Mary, qu’on supposait bien complice de Gobson, restait introuvable, mais la jeune femme ne fut traduite devant le jury que sous la simple accusation de complicité de vol, et ses juges, qui n’ignoraient pas le service qu’elle avait rendu à la justice, ne la condamnèrent qu’à une année d’emprisonnement.
    Quant à ce qui restait de la fortune de miss Ada ou plutôt d’Anna Bell, elle alla à son père, qui vivait encore à cette époque.
    Six mois plus tard, à la demande de M. Kelly, Ketty Bell fut graciée et entra comme demoiselle de comptoir, à New-York même, dans un café dont elle fit la fortune en moins d’un an, parodiant ainsi, sans s’en douter, le rôle qu’a joué, sous le règne de Louis-Philippe, Nina Lasave, la maîtresse de Fieschi, qui trôna

Lire des autres livres

Opération serrures carnivores
La nuit noyait le sous-bois mais les amplificateurs visuels incorporés à la fente de vision éclaircissaient le paysage, lui donnant l’aspect d’un vieux film en noir et blanc aux séquences surexposées. Mathias regardait les arbres, les buissons, avec un étrange sentiment d’irréalité. Il avait l’impre... Puis...
Le Temple des Vents
Il vous faut du repos. Nous devons retourner au palais, pour que vous dormiez. À la lueur du soleil couchant, le chemin de ronde s’étendait comme une large avenue devant le Sourcier, Raina et Berdine. Richard tenait à être sorti de la Forteresse avant la nuit. Même si la lumière du jour ne l’aurait... Puis...
The War of the Worlds
Instead of keeping close to me and trying to oust me from the slit, the curate had gone back into the scullery. I was struck by a sudden thought. I went back quickly and quietly into the scullery. In the darkness I heard the curate drinking. I snatched in the darkness, and my fingers caught a bottle... Puis...
par Stendhal
Il lui faut de l’espace pour développer ses beaux dons d’analyste et de psychologue. Il trouve plus facilement les protagonistes de ses récits que l’action dans laquelle il les doit engager. On a souvent répété qu’il manquait d’imagination. Il faut toutefois s’entendre sur ce singulier grief. Est-ce... Puis...
VICTOR, DE LA BRIGADE MONDAINE
Mais elle eut un petit rire nerveux qui la soulagea, et elle dit, comme il lui montrait le bracelet : « Il est très beau… Et rien que des diamants admirables… Bonne affaire pour vous… Tous mes compliments ! » L’accent était ironique. Tout à coup, Victor la sentit loin de lui, comme une étrangère, pr... Puis...