Le dieu venu du Centaure

Lire ebook Le dieu venu du Centaure
Auteur: Dick,Philip K.

Le dieu venu du Centaure
méthodes beaucoup trop radicales. Il
avait accompli des miracles en implantant des autofabs sur les planètes
colonisées mais – comme toujours – était allé trop loin en voulant voir trop
grand. Les biens de consommation s’étaient entassés dans les endroits les plus
inattendus, là où il n’y avait pas encore de colons pour les utiliser. Ils
s’étaient transformés petit à petit en monceaux de déchets inexorablement
corrodés par les intempéries. Des tempêtes de neige, si l’on pouvait encore
croire à de pareilles choses… dire qu’il y avait des endroits où il faisait
froid. Trop froid, même.
    — Monsieur est
arrivé, l’informa le taxi autonome en l’arrêtant devant l’édifice immense mais
en grande partie souterrain qui abritait les Combinés P.P. et vers lequel
convergeaient de nombreux employés commodément abrités par des rampes à
isolation thermique.
    Il paya le taxi,
descendit et courut aussitôt se mettre à l’abri vers la rampe la plus proche.
L’espace d’une seconde, exposé à l’action directe des rayons du soleil, il
sentit – ou imagina – que son épiderme se contractait, comme si sa peau allait
se dessécher telle celle d’un crapaud et son corps se vider de son fluide
vital.
    Il atteignit
rapidement les étages inférieurs et la réceptionniste le fit entrer dans le
bureau de Mayerson. La pièce, agréablement fraîche et peu éclairée, invitait à
la détente, mais au lieu de cela Hnatt agrippa de plus belle sa valise
d’échantillons et murmura entre ses dents, le corps tendu, une prolixe prière.
    — Voici M r Mayerson, monsieur Hnatt, annonça sans le regarder la réceptionniste, grande et
impressionnante avec son corsage échancré et ses talons hauts. (Debout derrière
Mayerson se tenait une fille aux cheveux d’un blanc éblouissant, vêtue d’un
sweater vert pâle. Le sweater était trop collant et les cheveux un peu trop
longs.) Et voici Miss Fugate, l’assistante de M r Mayerson.
    Assis à son bureau,
Barney Mayerson continuait d’étudier un document comme si rien ne s’était
passé. Richard Hnatt attendit en silence, en proie à des émotions
diverses : la fureur, qui lui nouait la gorge et se logeait dans sa
poitrine, une angoisse toute naturelle et, au-dessus de tout cela, une
curiosité grandissante. C’était donc ça le premier mari d’Emily qui, à en
croire le représentant en cravates vivantes, ruminait encore amèrement ses
regrets d’avoir divorcé. Mayerson était un individu plutôt trapu, âgé d’une
quarantaine d’années et pourvu d’une chevelure ondoyante qui n’était pas
précisément au goût du jour. Il avait l’air morose mais rien dans son attitude
n’indiquait une hostilité quelconque. Peut-être ne savait-il pas encore…
    — Faites-moi
voir vos poteries, dit Mayerson sans préambule.
    Richard Hnatt posa
la valise sur le bureau, l’ouvrit, sortit un par un les objets d’art qu’il
disposa soigneusement devant lui, et fit

Lire des autres livres

Le Haut Druide de Shannara, tome 1 : Jarka Ruus
Un autre navire se serait disloqué sous le choc, compte tenu de la vitesse à laquelle il avait abordé l’atterrissage et de la violence avec laquelle il avait heurté le sol. C’était un miracle qu’ils soient encore en un seul morceau, mais Pen avait survécu à des atterrissages plus rudes encore et il... Puis...
Les trois crimes de Noël
– Nous n’allons pas fouiller une nouvelle fois cette maison, gémit la comtesse. – C’est indispensable, poursuivit le superintendant. Qui d’entre nous admettrait l’idée d’abandonner maître Root aux mains d’un criminel ? Aucune voix ne s’éleva pour rompre le silence. – Il existe des risques, je le rec... Puis...
Pendant ses courses, à l’approche de l’hiver, elle s’attardait à l’intérieur des chaumes, feignait de s’intéresser aux confidences monotones et dolentes des femmes affenant le bétail ou tirant les vaches accroupies dans la litière. Clara s’extasiait devant les bêtes, faisait causer les vachères, mai... Puis...
He was crouched down by the chimney two hundred yards away, no more than a vague shadow in the predawn gloom, but as the sky began to lighten he stirred, stretched, and stood. Anguy’s arrow took him in the chest. He tumbled bonelessly down the steep slate pitch, and fell in front of the septry door.... Puis...
12-2003-Baton Rouge
Un panneau creux. Une serrure à pêne dormant se trouve à une trentaine de centimètres au- dessus de la poignée de la porte. Marino allume une cigarette et la fumée lui fait cligner de l'œil devant l'ennemi : un bouton de porte en laiton bon marché orné, en son centre, d'un poussoir de fermeture, le... Puis...