Le dieu venu du Centaure

Lire ebook Le dieu venu du Centaure
Auteur: Dick,Philip K.

Le dieu venu du Centaure
d’ailleurs, de
quoi l’ancien mari d’Emily aurait-il pu lui tenir rigueur ? Personne ne
lui avait jamais nui. C’était plutôt le contraire, à en croire Emily.
    C’était drôle
d’entendre tout le temps parler de Barney Mayerson sans l’avoir rencontré une
seule fois. Mais maintenant cette lacune allait être comblée, il avait
rendez-vous avec lui dans son bureau des Combinés P.P. tout à l’heure à 9
heures. Naturellement, Mayerson aurait le beau rôle. Un seul coup d’œil et il
pouvait le congédier avec sa collection. Non, dirait-il, les Combinés P.P. ne
sont pas intéressés par la minification de ces objets. Croyez-en mon talent de
cognitif, mon expérience des études prévog. Et Richard Hnatt n’aurait plus qu’à
regagner la sortie, sa collection de poteries sous le bras, sans autre adresse
où se présenter.
    Il regarda par la
fenêtre et constata avec répugnance que la chaleur avait déjà dépassé les
bornes de l’endurance humaine. Les trottoirs s’étaient brusquement vidés et les
rares passants couraient se mettre à l’abri. Il était 8 h 30 et il ne
voulait pas être en retard. Il se leva et alla chercher dans le placard du
vestibule son casque colonial et son indispensable bloc réfrigérant. La loi
exigeait qu’un tel appareil soit fixé sur le dos de tous les usagers des
transports en commun jusqu’à la tombée de la nuit.
    — Au revoir,
dit-il à sa femme avant d’ouvrir la porte.
    — Au revoir et
bonne chance !
    Elle se concentrait
plus que jamais sur son vernissage minutieux et il constata soudain que son
travail l’absorbait tellement qu’elle ne pouvait s’en détacher même pour une
seconde. Il ouvrit la porte et s’apprêta à sortir dans le corridor, sentant sur
sa nuque l’air frais du bloc portatif qui bourdonnait doucement dans son dos.
    — Ah !
oui, lui cria Emily au moment où il allait fermer la porte. (Elle avait levé la
tête maintenant, rejetant en arrière ses longs cheveux châtains qui lui
tombaient sur les yeux.) N’oublie pas de me vidphoner dès que tu auras vu
Barney, quelle que soit la réponse.
    — D’accord,
dit-il, et il referma la porte derrière lui.
    Au bas de la rampe,
il entra dans la banque de l’immeuble et libéra leur coffre individuel qu’il
emporta dans une chambre privée. Là, il en sortit la valise contenant
l’échantillonnage de poteries qu’il devait soumettre à Mayerson.
    Peu de temps après,
il prenait place à bord d’une rame inter-immeubles à isolation thermique, en
route vers le centre de New York et l’immense et pâle bâtisse de ciment
synthétique qui abritait les bureaux où Poupée Pat et tous les éléments de son
univers miniature avaient été conçus. La célèbre poupée, se dit-il, qui avait
conquis l’homme au moment même où celui-ci conquérait les planètes du système
solaire. Poupée Pat, l’obsession des colons. Le pathétique symbole de la vie
sur les planètes… capable, à elle seule, de

Lire des autres livres

Le dépositaire de Thana
Le métal de son revêtement est luisant et d’un brun vaguement roux. Feuille d’automne. Il est de forme absolument carrée et possède des bras articulés. J’ignore combien, car dès qu’il ne s’en sert pas il les rentre sous sa carapace. Nous ne suivons pas le chemin que j’ai été contraint de suivre pour... Puis...
L'arrivée des tempêtes
Elles protégeaient les vivres et le matériel. La sécurité. Voilà ce qu’il y a là, une sécurité visible et tangible ! Les tentes venaient du magasin impérial qu’il avait fait piller. Dès que ses scribes les avaient découvertes dans les registres, et que ses sergents-intendants avaient pu mettr... Puis...
par Red Deff
LA BELLE FERRAILLE ! Véga, imposante étoile de type AO, entraîne avec elle dans son orbite autour du Centre galactique quarante-deux planètes, dont la plus petite, le numéro IV, n’est pas plus grosse que la Lune, tandis que la plus volumineuse, la quinzième, possède un diamètre trois fois plus... Puis...
Le Révizor
KHLESTAKOV. — Qu'est-ce qu'il y a, mes amis ? LES MARCHANDS. — Nous saluons bien bas Votre Excellence. KHLESTAKOV. — Que désirez-vous ? LES MARCHANDS. — Aie pitié, seigneur ! On nous fait subir les pires persécutions. KHLESTAKOV. — Qui donc ? UN DES... Puis...
Sans raison
Il est garé à quelques mètres des pompes à essence. Odd l’observe depuis un bon moment. — Une espèce d’enfoiré m’a piqué mon putain de portefeuille et mon téléphone portable ! Ça a dû se passer pendant que je prenais cette foutue douche, s’énerve l’homme dans la cabine téléphonique, tournant le dos... Puis...