Le dieu venu du Centaure

Lire ebook Le dieu venu du Centaure
Auteur: Dick,Philip K.

Le dieu venu du Centaure
1
    Barney Mayerson
s’éveilla avec un exceptionnel mal de tête dans une chambre inconnue d’un
immeuble résidentiel inconnu. À côté de lui, les couvertures remontées jusqu’à
ses épaules lisses et nues, la bouche délicatement entrouverte pour respirer et
la tête auréolée d’une cascade de cheveux d’un blanc cotonneux, dormait une
fille qu’il ne connaissait pas.
    Je vais être en
retard, se dit-il en se laissant glisser du lit, luttant pour se maintenir
debout, les yeux fermés pour refouler sa nausée. Si cela se trouvait, il était
à plusieurs heures de son lieu de travail. Qui sait même s’il n’avait pas
quitté les États-Unis ? Cependant, il était toujours sur la Terre ;
la pesanteur qui le faisait tituber était normale et familière.
    Et dans la pièce à
côté, posée au pied du sofa, se trouvait la valise également familière, celle
de son psychiatre le D r Sourire.
    Nu-pieds, il gagna
sans bruit le living-room et s’assit à côté de la valise. Il l’ouvrit, tourna
quelques boutons et mit en marche le D r Sourire. Des compteurs
commencèrent à tourner et le mécanisme ronronna.
    — Où
suis-je ? demanda Barney. Et à quelle distance de New York ?
    C’était cela le
principal. Il remarqua alors l’horloge murale de la cuisine du conapt. Elle
indiquait 7 h 30. Il était encore tôt.
    Le mécanisme,
extension portative du D r Sourire, connecté par micro-relais à
l’ordinateur qui se trouvait dans les sous-sols de l’immeuble de Barney à New
York, la Résidence Prestige 33, déclara de sa voix de crécelle :
    — Ah ! M r  Bayerson.
    — « Mayerson »,
corrigea Barney en se passant une main fébrile dans les cheveux. Que s’est-il
passé hier soir ? (Il vit alors avec une sensation de profonde aversion
physique les bouteilles à moitié vides de bourbon, d’eau de Seltz et de bitter,
les citrons et les bacs à glaçons éparpillés dans la cuisine.) Qui est cette
fille ?
    Le D r Sourire répondit :
    — La fille qui
est dans le lit est Miss Rondinella Fugate. Roni, comme elle vous a autorisé à
l’appeler.
    Le nom lui était
vaguement familier et, bizarrement, semblait lié d’une façon ou d’une autre à
son travail. « Écoutez », dit-il à la valise ; mais dans la
chambre voisine la fille commença à s’agiter. Il referma aussitôt le D r Sourire et se mit debout, humble et niais, vêtu de son seul caleçon.
    — Tu es
debout ? demanda la fille d’une voix ensommeillée. (Elle se débattit un
instant avec les draps et s’assit, lui faisant face. Jolie, estima Barney, avec
de grands yeux tout à fait ravissants.) Quelle heure est-il et est-ce qu’il y a
du café ?
    Il retourna dans la
cuisine et mit la cuisinière en marche. Tandis que l’eau du café était en train
de chauffer, il entendit une porte se fermer. Elle était passée dans la salle
de bains. L’eau jaillit. Roni prenait sa douche.
    Revenu dans le
living-room, il brancha à nouveau le D r

Lire des autres livres

The Riverman
Bundy knew Mike Fisher from his homicide arrest in Aspen. I met Fisher when he was following up leads in the Caryn Campbell murder in Pitkin County. Campbell had disappeared from the Snowmass Lodge in Colorado ski country. Fisher, who had tracked Bundy after he broke out of a Colorado jail, reminded... Puis...
Les années folles
20" } @font-face { font-family: "Niagara Engraved" } @font-face { font-family: "Niagara Solid" } @font-face { font-family: "Old English Text MT" } @font-face { font-family: Onyx } @font-face { font-family: Parchment } @font-face { font-family: Playbill } @font-face { font-family: "Poor Richard" } @f... Puis...
Kéraban-le-têtu
I – DANS LEQUEL ON RETROUVE LE SEIGNEUR KÉRABAN, FURIEUX D'AVOIR VOYAGÉ EN CHEMIN DE FER.   On s'en souvient sans doute, Van Mitten, désolé de n'avoir pu visiter les ruines de l'ancienne Colchide, avait manifesté l'intention de se dédommager en explorant le mythologique Phase, qui, sous l... Puis...
Voyage Fatal
Le lendemain matin, réveil de bonne heure avec une barre dans la poitrine et une sensation de froid et de vide inexplicable... Jusqu’à ce que je me rappelle. Primrose était morte. La déferlante redoutable m’a laissée anéantie, incapable de me lever, paralysée par un sentiment inextricable de perte... Puis...
La naissance du jour
par Colette
Je la mesure, je l’écoute, pendant que s’écoule la brève nuit intérieure qui succède immédiatement, ici, à l’heure de midi. Les cigales et le clayonnage neuf qui abrite la terrasse crépitent, je ne sais quel insecte écrase de petites braises entre ses élytres, l’oiseau rougeâtre dans le pin crie tou... Puis...